.
.

Le triomphe de la vérité

.

Son ouvrage choisi dans les 100 meilleurs livres africains du 20ème siècle: Le Professeur Paulin Hountondji célébré comme un monument de l’intelligentsia africaine


Vues : 218

A l’occasion de la présentation de son livre sélectionné dans les 100 meilleurs livres africains du XXème  siècle, le Professeur Paulin Hountondji a reçu des honneurs de la communauté universitaire et des personnalités de la République. C’était hier jeudi 8 décembre 2022 à l’hôtel Azalaï à Cotonou.

Soglo aux côtés de Paulin Hountondji

Ce qu’il faut retenir : Connu comme l’un des philosophes les plus influents d’Afrique, le Professeur Paulin Hountondji a été honoré à travers son livre “Sur la Philosophie africaine. Critique de l’ethnophilosophie”. L’ouvrage a été sélectionné parmi les 100 meilleurs livres africains du XXème siècle. Il a été présenté au public béninois ce jeudi 8 décembre 2022. Ce fut un moment de reconnaissance, de témoignages et d’hommage à l’auteur le Professeur Paulin Hountondji, seul béninois faisant partie de ce classement. L’évènement a réuni des personnalités dont les ministres, des professeurs d’université, des cadres et hommes politiques. Le président Nicéphore Dieudonné Soglo, Candide Azannaï, l’ancien recteur Maxime Da-Cruz, le doyen de la FASHS Monique Ouassa Kouaro et bien d’autres ont rehaussé l’événement par leur présence aux côtés du Professeur Paulin Hountondji.

Entre les lignes : Né le 11 avril 1940 à Abidjan, Paulin Hountondji, spécialiste de philosophie africaine, est l’auteur de plusieurs ouvrages. Il a reçu de nombreuses distinctions tant aux plans national qu’international. Son livre qui vient d’être distingué parmi les 100 meilleurs livres africains du XXème siècle a été publié en 1977 aux éditions François Maspero. Sa problématique reste d’actualité. L’auteur invite à la recherche sur la philosophie africaine dans les ouvrages africains. Cet ouvrage de 250 pages retrace la genèse et l’évolution de sa réflexion sur l’objet, les enjeux et la différence entre la philosophie africaine et celle occidentale. L’auteur reproche à l’ethnophilosophie d’être à  la recherche imaginaire d’une philosophie collective, immuable, commune à tous les Africains, quoique sous une forme inconsciente.

Que pensent les acteurs : Les ministres Aurélien Agbénonci et Elénore Yayi ont rendu un vibrant hommage à une sommité universitaire. Pour le ministre Agbénonci, qui a rappelé ce que mérite ce grand auteur, Paulin Hountondji fait partie de ceux qui ont bien choisi leur secteur dont celui de la philosophie. Pour sa part, la ministre Eléonore Yayi Ladékan a exprimé toute sa reconnaissance et la fierté de son département ministériel ainsi que du gouvernement pour le Bénin qui se fait de plus en plus distingué. Selon elle, cette cérémonie est de grande facture en ce sens qu’elle permet de pouvoir célébrer ce qui est caché dans les universités. L’autorité ministérielle a rendu hommage au Professeur Hountondji, qui l’a beaucoup marquée. « C’est un défi pour nous tous à travers ce livre. Comment tirer nos sources d’inspiration de la grandeur de l’homme pour savoir booster ce que nous savons faire », a fait savoir Eléonore Yayi Ladékan. Dans le même sens, le président Soglo a salué sa foi, son engagement dans l’écriture et célébré cette belle œuvre. « Sous sa plume, cette matière (la philosophie) devient un art sur le campus universitaire même en politique. C’est un livre à déguster à satiété », a déclaré le président Soglo. Il a précisé que cette présentation de livre est l’occasion pour célébrer la lecture. « Occasion pour nous de lui rendre hommage de son parcours son intellect et surtout sa renaissance de la littérature africaine. Ce n’est pas donné à tout le monde. Notre pays peut s’enorgueillir d’avoir son Cheick Anta Diop, son Wolé Soyinka », a martelé le président Soglo. L’ancien président a souligné que le philosophe béninois et lui ont mené des luttes ensemble depuis la conférence nationale. Le doyen de la FASHS, Monique Ouassa Kouaro a également salué le mérite du grand homme. « Il a fait beaucoup pour la communauté universitaire africaine et de l’Université d’Abomey-Calavi. Premier doyen honoraire de l’ex-flashs, c’est le lieu de lui dire un grand merci pour le combat du développement de l’Afrique et la trame de la philosophie. L’héritage culturel et l’outil qu’il lègue à la jeune génération. Cette nouvelle parution nous donne toute la certification que vous n’avez pas abandonné l’art et lâcher le combat », a-t-elle fait comprendre.

Vue partielle des participants à la présentation du livre

Par ailleurs : Paulin Hountondji a remercié les uns et les autres. Il a rappelé l’histoire de ce livre et précisé que la thèse défendue dans ce livre n’a pas fait l’unanimité. « Ce livre a suscité un grand débat. Beaucoup de gens n’étaient pas d’accord avec ce que je disais. C’est pour cette raison que le livre est devenu très important. C’est un livre qui invite à la réflexion intellectuelle. Puisqu’on n’avait pas besoin d’un labeur intellectuel pour montrer que nos ancêtres ne sont pas bêtes. L’important c’est de savoir ce que nous faisons de cet héritage. C’est la manière dont nous répondons à travers nos diversités aux défis du présent », a-t-il dit avant de poursuivre : « Je prends cet honneur avec beaucoup d’humilité. Je n’ai pas la prétention que ce livre est le meilleur ouvrage produit au Bénin pendant tout le 20 siècle. Nous avons de bons écrivains. Paul Hazoumè, Olympe Bhêly Quenum etc. ». Il faut dire que parmi les livres sélectionnés, on dénombre en Afrique du Sud 18, 12 au Nigeria, Sénégal 10, Ghana 7, Égypte 6, Mozambique 5, Algérie 3, Côte d’Ivoire 3, Bénin 1, Burkina 1 et d’autres pays également. Le livre de Paulin Hountondji a été traduit en anglais, en allemand et va être traduit en portugais et en chinois.

Alban Tchalla

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page