.
.

Le triomphe de la vérité

.

Déclaration de Jacques Ayadji, Président du parti Moele-Bénin à propos de la politique au Bénin: « Il y a plus de 80% de béninois qui sont exclus du jeu politique… »


Vues : 117

Jacques Ayadji, Président du parti Moele-Bénin

Le Président du Parti Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (Moele-Bénin), Jacques Ayadji s’est prononcé sur la tendance actuelle au Bénin à quelques semaine des législatives de 2023. Il était dans l’émission 5/7 actu matin de canal 3 Bénin le lundi 28 novembre 2022.

C’est la première fois au Bénin sous le régime du Président Patrice Talon qu’une élection est véritablement inclusive. Le leader du parti Moele-Bénin, Jacques Ayadji ne réfute pas cette allégation mais évoque plutôt une autre forme d’exclusion au Bénin.  « La vraie exclusion est là et n’intéresse aucune chapelle politique. Il y a plus de 80% de béninois qui sont exclus du jeu politique au Bénin » a déclaré Jacques Ayadji faisant allusion à certaines dispositions juridiques qui affectent la participation des béninois aux différentes élections. « Sur quelle base on dit pour être président de la république il faut avoir 40ans ? Sur quelle base on dit qu’avant de candidater aux élections législatives, il faut faire au moins un an en continu sur le territoire national ? Sur quelle base le débat parlementaire est exclusivement en français ? La caution de participation aux élections est également élevée. »  Ce sont des préoccupations,  qui selon Jacques Ayadji freinent l’inclusion totale au Bénin. Pour cette frange de la population béninoise qui continue d’être marginalisée, Jacques  Ayadji  a annoncé que Moele-Bénin va travailler pour que les millions de Béninois à l’extérieur et les personnes en situation d’ handicap exclus du jeu politique retrouvent leur place sur l’échiquier politique.

S’agissant de la participation des démocrates au scrutin de janvier 2023 contrairement à ce qui s’est passé en 2019, le président de Moele-Bénin refuse l’idée de faire porter le chapeau d’une quelconque exclusion au Chef de l’État. Selon lui, ce sont les partis de l’opposition qui ont fait l’option de s’exclure eux-mêmes pendant les élections de 2019. Il se réjouit cependant de la « sage décision »  prise par le parti d’Eric Houndété de participer à cette élection tout en respectant la loi qui n’a d’ailleurs pas été changée.

Jacques Ayadji n’a pas manqué d’appeler à la vigilance des populations sur les discours prometteurs et mensongers des politiques pendant les campagnes électorales.

Assise Agossa

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page