.
.

Le triomphe de la vérité

.

Atelier de validation du code officiel des courses aux pneus à Ikpinlè: REPAC-SJ-BENIN pose les jalons pour la reconnaissance d’un sport exceptionnel


Vues : 90

De quoi s’agit-il ? Les jalons sont officiellement posés ce vendredi 25 novembre 2022 pour la reconnaissance des courses aux pneus comme un sport officiel au Bénin. C’est à travers un séminaire atelier de validation du code officiel des courses aux pneus qui s’est déroulé au collège d’enseignement général d’Ikpinlè 1.

Des participants concentrés lors des travaux

D’où venons-nous ? Ce séminaire-atelier est le prolongement de trois ans d’activités de 2019 à 2022 sur l’exploration de la pratique des courses aux pneus dans le département du Plateau ; les challenges d’exhibition des courses aux pneus et les Olympiades des courses aux pneus. Le séminaire-atelier a réuni à la salle de lecture de la bibliothèque du CEG1 Ikpinlè, des professeurs d’université, des spécialistes, des techniciens des sciences et ceux des activités physiques et sportives pour réfléchir et valider le code officiel des courses aux pneus. « Les courses aux pneus sont des jeux traditionnels sur lesquels nous avons commencé par faire un travail de recherche il y a trois ans dans le but d’élaborer un règlement, de le codifier afin que cela soit reconnu désormais comme une activité sportive. » a expliqué Zadok-Ange HOUNKPATIN, promoteur des olympiades des courses aux pneus et fondateur du réseau éducatif pour la promotion des arts, culture et sport des Jeunes du Bénin (REPAC-SJ-BENIN). Il a remercié la Direction Départementale du Sport du Plateau et le Fonds de développement des Activités de Jeunesse, Sport et Loisirs (FNDAJSL) sans oublier les autres partenaires qui l’accompagnent dans ce projet. Le présent atelier a d’une part pour objectif de rendre compte des résultats des deux premières années d’exhibition et d’implémentation locale à la classe sportive et éducative du Plateau. D’autre part, il permettra d’adopter le tout premier code des courses aux pneus à vulgariser et implémenter au niveau national. La cérémonie d’ouverture du présent atelier est marquée par quatre allocutions.
Que retenir des interventions à l’ouverture du séminaire ?
Dans son intervention, le représentant du préfet du Plateau en la personne de son chargé de Mission Barnabé OLADJEHOUN a d’abord rappelé que la vision du jeu des courses au pneu qui est à sa troisième édition est de valoriser et de reconnaître nos jeux d’enfance. C’est fort de cela précise-t-il que la préfecture se doit d’accompagner les promoteurs et organisateurs pour la visibilité des actions. « J’invite tous les participants à participer activement pour une meilleure résolution afin que ce jeu d’enfance très prisé d’ailleurs puisse être reconnu, sur le plan local, nationale, régional et pourquoi pas international. » a-t-il ajouté.

Pour Janviette FAGBOHOUN, Inspectrice pédagogique déléguée du Plateau les jeux sont des éléments qui permettent de captiver l’attention des apprenants au cours de l’éducation physique et sportive. Ces jeux traditionnels a-t-elle poursuivi méritent de faire partie d’innovation intégrante de nos activités en éducation physique et sportive. « Nous avons besoin d’innovation à l’instar de ce jeu de courses aux pneu qui pourra également nous aider à amener nos apprenants à aller davantage vers l’éducation physique et sportive. » a-t-elle martelé avant d’encourager le promoteur et son équipe à continuer sur ce chemin de l’innovation qui pourrait aider à améliorer les prestations dans les programmes d’études au Bénin.

Pour sa part, Alexis Fahami, Directeur du Ceg1 Ikpinlè n’a pas caché sa joie de voir son établissement abrité un tel atelier initié de surcroit par l’un de ses enseignants. « Que ce séminaire-atelier de validation du code officiel des courses aux pneus qui a lieu ici aujourd’hui soit une occasion de réussite et que le jeu soit vraiment plaisant pour tout le monde. » a-t-il prié.

Pour finir, le promoteur Zadok-Ange Hounkpatin a lancé un appel aux acteurs scolaires et sportifs susceptibles de les aider à faire aboutir le projet de reconnaissance de la course aux pneus au rang des sports pratiqués dans l’éducation physique et sportives des apprenants au Bénin. « Quand les enfants vont pratiquer une activité qui est des leurs dans un cadre règlementaire, ils vont se sentir heureux. Ils vont faire le sport sans se rendre compte qu’ils sont en train de faire le sport. Ils feront le sport comme s’ils sont en train de se divertir et c’est cela l’objectif faire travailler le corps sans le fatiguer mentalement et physiquement. » a-t-il conclu.

Fidèle KENOU

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page