.
.

Le triomphe de la vérité

.

Accueil des nouveaux Agrégés en médecine de l’Uac : Le Recteur Avlessi décerne son satisfecit aux candidats admis


Vues : 231

Vue d’ensemble des admis et les autorités universitaires

A l’issue des épreuves du 21ème concours d’Agrégation de médecine du CAMES à Abidjan, 30 candidats sur 31 présentés par l’Université d’Abomey-Calavi, ont pu tirer leur épingle du jeu. De retour au bercail dans la soirée du vendredi 18 novembre 2022, les candidats admis ont été accueillis en grande pompe à l’aéroport international de Cotonou.

Comment : Dans une ambiance festive pleine d’émotion, les nouveaux Agrégés en médecine de l’Université d’Abomey-Calavi sont accueillis à leur descente de l’avion à l’aéroport international de Cotonou. Un moment solennel très symbolique et fortement marqué par des manifestations de joie, de reconnaissance et d’engagement pour plus d’impact en vue d’offrir une meilleure visibilité à l’Uac. Ce sont les autorités universitaires avec à leur tête le Recteur de l’Université d’Abomey-Calavi, Professeur Félicien Avléssi, qui ont voulu démontrer toute leur fierté de ce record jamais enregistré dans le domaine de la santé à l’Université d’Abomey-Calavi. Le Professeur Félicien Avlessi était entouré pour la circonstance, de plusieurs membres de son équipe rectorale. Etaient également présents, le Doyen de la Faculté des sciences de la santé (Fss),  Professeur Josué Georges Avakoudjo, les parents, amis ainsi que leurs collègues enseignants. Cet accueil a connu aussi la présence du Directeur adjoint de cabinet de l’Enseignement supérieur, Josué Azandégbé, représentant la ministre Eléonore Yayi Ladékan. 

Ce qu’il faut retenir : Pour cette session de concours d’Agrégation de médecine humaine, pharmacie, ondostomatologie, médecine vétérinaire et productions animales du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES), l’Uac est la première université sur une vingtaine ayant pris part. En effet, sur 31 candidats présentés, un seul n’a pas pu réussir à ce grade. Elle a donc enregistré un taux de plus de 96% de réussite.

Que pensent les acteurs : « Le seul candidat restant n’a pas démérité », a précisé le Recteur Félicien Avlessi, avant de dire toute sa satisfaction aux nouveaux Agrégés. « C’est un sentiment de joie qui nous anime. C’est pour cela, nous sommes venus ici pour les accueillir. L’Université d’Abomey-Calavi est première pour ce concours d’agrégation », fait-il savoir. Pour lui, cela montre scientifiquement le degré de progression dans la recherche à l’Uac. Il s’est réjoui de ce que les candidats, ont tenu compte de ses instructions en participant à ce concours. Abondant dans le même sens, le Doyen Josué Georges Avakoudjo a déclaré que ce résultat est le fruit de plusieurs facteurs. « Premièrement le travail des candidats accompagnés par leur maître et du Recteur pour son soutien. Il faut dire que c’est trois années de labeur. Ils ont été des travailleurs assidus. Secundo, ces agrégés sont le fruit de la volonté du pays d’avoir des cadres excellents », a-t-il dit. Le défi qui se pose à l’horizon, à l’en croire, c’est leur utilisation par les centres de santé béninois et par l’éducation de la santé au Bénin. Pour maintenir le cap, le représentant de la ministre de l’Enseignement supérieur, Josué Azandégbé a pris l’engagement de continuer à travailler avec les universités notamment les équipes rectorales pour donner le meilleur au pays. « C’est un sentiment de fierté. Une grosse joie. Tout cela participe de la qualité de la formation que le gouvernement demande instamment à nos formateurs. Il faut rehausser les formations. Et pour ce faire, il faut que les formateurs puissent également élever leur niveau. Le gouvernement depuis peu, a compris l’enjeu d’un tel concours et n’hésite plus à déployer toutes les ressources nécessaires », a-t-il fait comprendre. Au nom de ses collègues, Prudence Ablo Wachinou (MC) Agrégé en Pneumo-phtisiologie, a remercié l’équipe rectorale, la ministre de l’Enseignement supérieur et le gouvernement de leur accompagnement.  « C’est une très belle surprise pour nous. On ne s’attendait pas à un accueil aussi chaleureux. Ça fait plaisir d’être accueilli de façon majestueuse. C’est avec beaucoup d’émotion que nous vous remercions et nous espérons que les résultats que nous avons ramenés, honorent toute la nation », a-t-il dit.

Ils ont dit :

Dr Esthelle Bèrénice Degboé, candidate admise à ce concours d’Agrégation : « Nous avons fait un bel record »

« Je suis Esthelle Bèrénice Degboé nouvellement Maître de Conférence Agrégée en Dermatologie Vénérologie. Je remercie le président Patrice Talon, la ministre de l’Enseignement supérieur et le ministre de la santé. Je remercie nos maîtres de l’Université d’Abomey-Calavi qui nous ont soutenus tout au long de cette épreuve. C’est avec grande joie que nous leur dédions ce résultat. Nous avons fait un bel record et c’est tout à l’honneur du président Talon qui prône l’excellence. Parmi nous, il y avait beaucoup de dames qui sont sorties major de leur jury. C’est vraiment des sentiments de grande joie et d’engagement à mieux faire. Nous avons choisi le chemin de l’excellence et nous devons rester sur ce chemin sous l’impulsion du Chef de l’Etat, Patrice Talon. Nous sommes sortis avec de brillant résultat ».

Professeur Lisette Yehouessi Odoulami, membre du jury : « Les candidats étaient à la hauteur du concours »

« J’ai été sollicitée à Abidjan pour être membre du jury. Je peux dire que le concours s’est déroulé dans de très bonnes conditions. C’est vrai que ça été un peu très stressant pour les candidats que pour les membres du jury. En ce qui concerne la Faculté des sciences de la santé de l’Université d’Abomey-Calavi, nous avons 30 admis sur 31 présentés et pour l’Université de Parakou 9 sur 12. Donc, le score est au-delà de 90% pour l’Uac. J’ai trouvé la prestation excellente. Les candidats se sont bien préparés et étaient à la hauteur du concours ».

Aliou Saïdou, Vice-recteur chargé de la recherche à l’Uac : « Ça montre qu’un travail sérieux se fait au Bénin »

« En matière de recherche, il faudrait vous dire que tout se prépare au niveau des laboratoires. Un tel résultat ne s’obtient pas au hasard. C’est à partir des laboratoires et le suivi que nous faisons de nos programmes de recherche. L’Uac est la première dans l’espace du CAMES. On a décroché le premier rang en termes de nombre de candidats. C’est un taux de réussite encourageant. On n’a jamais eu ce résultat au niveau de la médecine. On est parti avec un grand effectif de candidats et nous revenons avec un grand nombre d’admis. Cela est dû aux dispositifs d’encadrement qui ont été mis en place au niveau des conseils scientifiques sectoriels, au niveau du Conseil scientifique, la soumission des experts et qui apprécient la qualité des dossiers. Ça montre qu’un travail sérieux se fait au Bénin ».

Alban TCHALLA

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page