.
.

Le triomphe de la vérité

.

Administration parlementaire: Les comportements déontologiques appropriés enseignés au personnel


Vues : 8

Vue partielle du personnel civile de l’Assemblée Nationale

Que peut-on retenir de sa communication : A l’entame de sa communication, l’exposant a abordé dans une première partie, les notions de déontologie administrative et de hiérarchie, avant d’exposer dans une seconde partie, les comportements déontologiques appropriés dans l’administration en lien avec le respect de la hiérarchie au sein de l’administration parlementaire. L’usage du mot “déontologie” a été circonscrit au domaine professionnel comme l’indique le dictionnaire “Le Robert”, qui le définit comme étant l’ensemble des règles et devoirs régissant une profession. La déontologie indique la conduite à tenir par les personnes chargées d’une fonction dans la société et participe à la confiance du citoyen dans un contexte de besoin croissant de transparence dans l’action publique. Elle est sous-tendue par des règles de trois (3) ordres. Il s’agit des règles juridiques dont l’inobservance est sanctionnée par l’Etat ; les règles morales, réprimées par le groupe social ou le regard autrui et les règles éthiques qui se fondent sur l’objection de conscience, le regard  porté sur soi-même, sur son intimité. La hiérarchie, quant à elle, est définie comme étant l’organisation qui classe les personnes, leurs états, leurs fonctions, selon des échelons subordonnés les uns aux autres, chaque échelon correspondant à un degré de pouvoir, de responsabilité, de compétence, de dignité, etc. Quant à la hiérarchie administrative, elle représente le mode d’organisation du travail et des relations de pouvoir au sein de l’administration, basé sur un fondement juridique et garantissant un maximum d’ordre fonctionnel et organisationnel. Selon Maurice Hauriou, c’est la « superposition de degrés dans une organisation autoritaire des agents ». L’exposant poursuit en expliquant que des diverses obligations de l’agent public, l’obéissance hiérarchique est considérée comme un totem, un principe sacro-saint qui permet de renforcer l’autorité étatique et d’améliorer le fonctionnement des organisations administratives.

Le personnel civil et militaire de l’Assemblée nationale a été entretenu sur la déontologie administrative et le respect de la hiérarchie dans l’administration. C‘est le Secrétaire général administratif de l’Assemblée nationale Mariano Ogoutolou qui a fait cette communication au Palais des gouverneurs dans la matinée du lundi 31 octobre 2022.

Y-a-t-il code déontologique au parlement : Le Secrétaire général administratif Mariano Ogoutolou a souligné au cours de sa communication que l’administration parlementaire béninoise ne dispose pas encore d’un code déontologique propre à elle. C’est pour cela que le Président de l’Assemblée nationale dans la poursuite des réformes qu’il a engagées depuis le début de la législature pour moderniser notre administration, a commis l’IPaB à l’élaboration de ce texte dont les travaux sont en cours de finalisation. Il a également tenu à préciser que la décision n°2022-113 du 14 octobre 2022 portant statut du personnel parlementaire en République du Bénin prévoit en son chapitre XI, des obligations et interdictions se rapportant à la déontologie administrative. Il ajoute que si la déontologie est considérée comme l’ensemble des règles qui régissent la conduite dans une profession ou une corporation, l’éthique quant à elle relève essentiellement de la morale, des murs, elle recherche surtout les valeurs qui sont laissées au jugement personnel ou de la société dans laquelle l’on se trouve. C’est le bien agir dans la communauté.

Quels sont les comportements liés à l’éthique : Au terme de son exposé, le Secrétaire général administratif Mariano Ogoutolou  a rappelé quelques exemples de comportements liés à l’éthique en vigueur à l’administration parlementaire au Bénin. « En attendant la finalisation des travaux tendant à doter notre administration d’un code d’éthique et des valeurs de l’administration parlementaire, il me plait d’aborder quelques exemples de comportements liés à l’éthique au sein de l’administration publique parlementaire. Le fonctionnaire parlementaire à l’intérieur comme en dehors du parlement doit avoir un comportement décent, sain et exempt de toute déviance. De ce fait, le vol, le harcèlement, l’habillement inconvenant, la violence sous toutes ses formes, le mensonge, l’endettement démesuré et bien d’autres attitudes contraires à la morale sont à proscrire. De même, le manque de fraternité, d’esprit de solidarité et de corps, de partage, de compassion, peut compromettre le bon fonctionnement de l’administration parlementaire voire l’atteinte des objectifs qui lui sont assignés. C’est conscient de cela que le Président de l’Assemblée nationale nous appelle constamment à cultiver ces valeurs morales en notre sein » a-t-il conclu.

Assise. A

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page