.
.

Le triomphe de la vérité

.

Dépôt de candidatures pour les législatives 2023: Zéro dossier enregistré : tous les partis à la CENA aujourd’hui


Vues : 162

Le dispositif mis en place et les agents déployés pour enregistrer les dossiers de candidatures les attendent toujours. Quatre jours après le lancement des dépôts de candidatures aux législatives 2023, la Commission électorale nationale autonome ( Cena)  n’a encore reçu le moindre dossier.  Ce mardi, l’alerte a été donnée autour de  15 h sur l’arrivée de la toute première délégation de partis politiques en lice pour le dépôt des dossiers de ses candidats. Mais hommes des médias et agents de la Cena mobilisés pour l’opération ont guetté en vain ces derniers. Rien et rien. Ce mercredi 02 novembre est le dernier jour fixé par la Cena pour cette opération très capitale dans le processus électoral enclenché. Qu’ils aient apprêté finalement ou pas leurs dossiers, aucun des partis politiques et candidats prétendants à ces législatives n’auront d’autre choix que d’accourir vers les locaux de cette institution en charge des élections sises à Ganhi.

Des informations glanées et là rapportent que tout est déjà fin prêt au niveau de l’Union Progressiste le Renouveau et le Bloc Républicain. Ce n’est pas le cas ailleurs. Certains  ont encore de  gros soucis pour la délivrance de leurs quitus  fiscaux comme c’est le cas du parti Les Démocrates. A la faveur  d’une conférence de presse  que ses responsables ont tenue dimanche dernier, ils ont dénoncé une certaine lenteur qu’ils jugent « incomprise et suspecte » dans le traitement de leur dossier au niveau de la Direction générale des impôts, au point où, plus de 150 demandes de quitus fiscal seraient restées sans suite favorable. La loi exigeant que la validation d’un dossier de candidatures aux  législatives soit subordonnée à la présentation de toutes les pièces demandée à tous les candidats, il y a des craintes que les candidats démocrates soient rejetés dans leur ensemble s’ils n’obtiennent pas gain de cause à temps. Pendant que les uns peinent à réunir les pièces demandées, d’autres ont des difficultés à se mettre ensemble pour assurer leur victoire à ces législatives. Iréné Agossa, président du parti Rlc vient de voir sa demande de fusion avec Fcbe rejetée par les responsables de ce parti. Son vœu de voir des formations politiques de l’opposition participer à ces élections sur une liste unique  se noie ainsi définitivement. C’était le même souhait du MPL d’Expérience Tébé. Mais il a fini par se raviser, constatant que ce chantier était voué à l’échec. Il a d’ailleurs annoncé depuis quelques jours que son parti ira seul aux législatives 2023.

Du reste, la journée de ce mercredi reste déterminante pour les uns et les autres. D’ici zéro heure où l’opération sera définitivement close au siège de la Cena, elle  révélera à la face du monde les réels partis et candidats partants à ces législatives de 8 janvier 2023.

Christian Tchanou

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page