.
.

Le triomphe de la vérité

.

Valorisation des compétences professionnelles des entrepreneurs  béninois : L’ECCI-Bénin atteste 4 candidates à la validation des acquis d’expérience


Vues : 40

Les 4 candidates sortent toutes joyeuses

Les candidates de la première promotion à la validation des acquis d’expérience (Vae) de l’Ecole de la Chambre du Commerce et d’Industrie du Bénin (ECCI-Bénin) ont prouvé toutes leurs compétences acquises dans les entreprises devant un jury composé des entrepreneurs compétents nationaux et internationaux. C’est le secrétaire général de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin, Raymond Adjakpa Abilé qui a officiellement lancé la cérémonie de soutenance le vendredi 28 octobre 2022 dans la salle de conférence de la CCI-Bénin.

De quoi s’agit-il : Pour la première fois au Bénin, une école de commerce est créée pour valoriser les compétences et acquis professionnels des entrepreneurs  béninois. Il s’agit de l’Ecole de la chambre du commerce et d’industrie du bénin (ECCI-Bénin), une école affiliée à la CCI Côte d’or, une grande école de commerce en France. Elles sont au total 4 candidates à la validation des acquis d’expérience (Vae) de l’ECCI-Bénin, à montrer de quoi elles sont capables pour contribuer à l’épanouissement d’une entreprise. Elles sont sorties toutes joyeuses de la salle de soutenance et sont désormais certifiées à mettre leur compétence au profit des entreprises.

Ce qu’en dit le SG : Selon le SG/CCI-Bénin, Raymond Adjakpa Abilé, c’est un grand jour pour la chambre du commerce de réaliser cet exploit et d’atteindre l’objectif du chef de l’Etat qui est de créer une école de commerce au Bénin. Pour le secrétaire général, le choix a été porté sur la CCI Côte d’or parce qu’elle est une école de référence dans le monde et dont les principes coïncident avec ceux du Bénin. « Nous avons choisi cette école parce qu’elle est proche des entreprises et proches des salariés », a-t-il souligné en précisant que l’école ne veut pas avoir des étudiants qui sortent et qui ne gagnent pas beaucoup. « Si vous payez 10 millions par an et si vous sortez de l’école vous devrez être en mesure de gagner au minimum 5 millions par mois ». Il a pour finir martelé que ce sont les compétences qui permettent à un salarié de contribuer à la performance d’une entreprise, raison pour laquelle cette école a été mise en place.

Que disent les candidates : Appoline Aho-Glèlè, candidate à la Vae, Bachelor Responsable de développement commercial, s’est dite heureuse de participer à ce programme qui se veut être la première au Bénin. « Ce type de diplôme valorise tout ce que nous avons comme compétence et acquis professionnels sans aller dans une université en France ou à l’étranger », s’est-elle réjouie. Elle a pour finir remercié la CCI-Bénin et son partenaire CCI-Côte d’or pour l’opportunité qui lui a été offerte. Pour la candidate à la Vae en Assistance de Direction, Vivianne Gandonou-Migan, ce diplôme va lui permettre d’être en phase avec un grand nombre d’entreprises afin de faire valoir ces compétences.

Que disent les membres du jury : Selon le président du jury, Olivier Dalla Piazza les quatre candidates à travers leurs expériences professionnelles ont réussi à reconstituer toutes les compétences constitutives du diplôme sans avoir suivi une formation à l’étranger mais en se basant sur leur performances acquises dans les entreprises au Bénin. A le croire, les critères d’attribution de ce diplôme sont constitués entre autres : des règles de posture professionnelle, des règles de discrétion de motivation mais aussi de connaissance de l’entreprise et de maitrise de compétence professionnelle. Il a pour finir remercié la CCI-Bénin pour l’initiative et rassuré que les candidates auront beaucoup d’opportunités pour valoriser leur compétence à l’intérieur du pays comme à l’extérieur. Selon, le fondateur de l’Epaf, Waliou Ainin, membre du jury, c’est l’expérience qui permet de valoriser une entreprise. A le croire, les candidates ont été toutes au rendez-vous puisque la soutenance est la troisième étape de la procédure d’obtention du diplôme de la Vae. « Pour obtenir ce diplôme, il faut trois étapes, l’étape administrative où il faut constituer les dossiers ; la deuxième est l’étape de l’approbation où on évalue les lacunes des candidates et les accompagner et enfin l’étape de présentation orale », a-t-il expliqué.

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page