.
.

Le triomphe de la vérité

.

Ouverture officielle de la dernière session de la 8ème législature: Le vibrant appel de Vlavonou


Vues : 92

Tout le parlement invité au patriotisme et à l’abnégation

” Nous essaierons d’accélérer les procédures sans les expédier “

Conformément aux dispositions du règlement intérieur de l’Assemblée nationale, le Président Louis Gbèhounou Vlavonou a procédé ce jeudi 27 Octobre 2022 au palais des gouverneurs à Porto-Novo à l’ouverture de la deuxième session ordinaire de l’institution au titre de l’année 2022. Encore appelée session budgétaire, la session qui s’ouvre est la dernière de la 8ème mandature de l’Assemblée nationale.

De quoi s’agit-il ? Le Président de l’Assemblée nationale, Louis Gbèhounou Vlavonou a officiellement ouvert la deuxième session ordinaire de l’année, la dernière de la 8ème législature conformément aux dispositions de la constitution et du règlement intérieur de l’Assemblée nationale ce jeudi 27 Octobre au palais des gouverneurs à Porto-Novo. Cinquante-sept (57) députés ont répondu présent à la vérification du quorum à cette ouverture solennelle.

Qui sont les hôtes de cette ouverture ? Le gouvernement est représenté à cette cérémonie d’ouverture par quatre ministres. Il s’agit de Sévérin Quenum de la justice et de la législation ; Jean Michel Abimbola du tourisme, de la culture et des arts; Salimane Karimou des enseignements maternel et primaire et Yves Kouaro CHABI des enseignements secondaires technique et de la formation professionnelle. Les présidents d’institutions ; des membres des corps diplomatiques et consulaires accrédités au Bénin ; le représentant du préfet de l’Ouémé ; le Maire de la ville de Porto-Novo ; les Sages et notables de la ville de Porto-Novo ont tous honoré de leur présence à cette solennelle cérémonie marquée par le discours d’ouverture du Président de l’Assemblée nationale, Louis Gbèhounou Vlavonou.

Que retenir du discours ? « Je lui rends grâce pour son immense sollicitude à l’égard de notre cher pays, le Bénin et pour la protection particulière qu’il lui a plu d’accorder à notre auguste Institution au cours de ce mandat qui s’achève. » C’est par ces mots de remerciements à Dieu que le Président de la 8ème législature a démarré son discours d’ouverture de la session budgétaire. Dans deux mois pratiquement, la 8ème législature prendra fin. Conscient de ce fait, le Président Louis Gbèhounou Vlavonou a fait de son discours d’ouverture, un discours bilan où il est essentiellement revenu sur la contribution de la 8ème législature aux réformes externes émanant du gouvernement, les réformes internes de l’institution parlementaire, les prouesses de l’institution au plan diplomatique et surtout le triomphe sur les sombres prophéties de certains acteurs politiques contre la législature.

S’agissant des dossiers à l’ordre du jour, le Président de l’Assemblée nationale a fait remarquer que la présente session budgétaire sera consacrée à l’examen et au vote de la loi de finances pour la gestion 2023. Mais avant, les députés auront à se pencher sur le collectif budgétaire au titre de 2022. A ces deux lois s’ajoutent une série de projets et de propositions de loi ou de résolution également importants.

Appel au patriotisme et à l’abnégation

La dernière session ordinaire de la 8ème législature se déroule dans la période de précampagne et de campagne pour l’élection des représentants du peuple de la 9ème législature. Le Président Louis Gbèhounou Vlavonou en est conscient et partage le sentiment des députés qui auraient souhaité que tout se termine très vite, afin de pouvoir se consacrer convenablement aux préparatifs des prochaines échéances législatives. Toutefois, il appelle au patriotisme et à l’abnégation pour que tout se passe dans les règles de l’art : « Je comprends ce légitime sentiment mais je voudrais une nouvelle fois faire appel à leur patriotisme et à leur abnégation habituelle, car il est hors de question que nous fassions les choses à la va-vite ! Nous avons mis en place une procédure qui nous permet de travailler avec diligence et dans les règles de l’art. (…)En termes clairs, nous essaierons d’accélérer les procédures sans les expédier car tout est bien, qui finit bien. Dans la rigueur et avec détermination, nous avons commencé cette législature et nous tendons vers la fin dans le même état d’esprit. C’est un devoir républicain et jusqu’au bout, nous l’accomplirons avec générosité dans l’intérêt supérieur du Bénin et de ses populations dont nous sommes les représentants ici. » a exhorté le Président Louis Gbèhounou Vlavonou.

Entre les lignes : Notons que les députés se retrouvent le lundi 31 octobre pour l’examen et le vote du rapport d’activités du Président couvrant la période du 1er avril au 30 septembre 2022.

Elections législatives de 2023

Vlavonou lance un appel important à la classe politique

Les béninois iront aux urnes le 8 janvier 2023 pour élire les députés de la 9ème législature. Dans son discours d’ouverture de la deuxième session ordinaire de l’assemblée nationale pour le compte de l’année 2022 ce jeudi 27 Octobre à Porto-Novo, le Président de l’Assemblée nationale, Louis Gbèhounou Vlavonou appelle la classe politique et les citoyens béninois au respect scrupuleux des prescriptions des institutions en charge de l’organisation des élections. « Avant de clore mon propos et dans la perspective des élections législatives du 08 janvier 2023, je voudrais inviter toute la classe politique, ainsi que nos populations à suivre scrupuleusement les prescriptions de la loi et à se conformer aux consignes des structures impliquées tout au long du processus, en l’occurrence, la Cour constitutionnelle, la Commission électorale nationale autonome (CENA) et l’Agence nationale d’identification des personnes (ANIP) », tel est l’appel de l’autorité parlementaire. En acteur politique averti, le Président Vlavonou est conscient que le bon déroulement du scrutin est tributaire du comportement de toutes les parties prenantes.

Par ailleurs, il formule le vœu que le scrutin du 8 janvier prochain soit festif et se déroule dans la paix. « Comme depuis l’historique conférence nationale des forces vives, je forme le vœu que la compétition se limite au terrain politique et qu’elle se déroule dans une ambiance festive et conviviale, empreinte des valeurs de tolérance, de solidarité et de paix si chères à notre démocratie. » a-t-il dit.

Fidèle KENOU

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page