.
.

Le triomphe de la vérité

.

Interdiction des tenues extravagantes à l’Uac: « La décision sera rigoureusement appliquée », martèle Félicien Avlessi


Vues : 29

Félicien Avlessi, recteur de l’Uac

Face au constat de l’extravagance dans les styles vestimentaires constatée dans le rang des étudiants à l’Université d’Abomey-Calavi, le recteur Félicien Avlessi a pris une décision pour interdire certains styles et inviter par la même occasion, les étudiants à adopter dans leur habillement des tenues correctes.

De quoi s’agit-il : Cette décision d’interdiction de certaines tenues, a été rendue publique à travers un communiqué en date du 21 octobre 2022. Il s’agit entre autres des pantalons taille basse, débardeurs,  jupes taille basse, jupes mini et/ou à fentes exagérées (au-dessus du genou) tenues décolletées, qui sont interdits.

Que dit le recteur : L’autorité universitaire pense que l’Université est après tout, un centre d’éducation et que certaines tenues dépravées ne peuvent pas être acceptées. « Nous sommes à l’Université et c’est un lieu d’éducation. De cette grande structure d’éducation, on ne peut pas leur tolérer certaines choses », précise-t-il. A l’en croire, cette décision vient en appui pour faire respecter les valeurs enseignées au sein de cette université. « Je n’ai pas reçu cette éducation », insiste-t-il pour rappeler la pertinence de la décision. « Dans l’enceinte du campus, on les voit avec des coiffures bizarres, des boucles d’oreilles, des pantalons qui s’arrêtent tout juste au niveau des fesses. Pour les filles, il y a une mode où on fait une fente au niveau de la poitrine. La chemise est aussi cousue de sorte que le dessous de la femme est sortie », a-t-il déploré. Le recteur a aussi expliqué que ceux-là ne sont pas venus pour étudier.

De la stratégie de lutte : Les étudiants qui ne respecteront pas cette prescription seront sanctionnés. « On va appliquer rigoureusement cette décision », a confié le recteur Félicien Avlessi. Il a fait savoir qu’une stratégie d’information sera mise en place pour le respect strict de ladite mesure. « Le communiqué sera affiché sur toutes les portes des amphis et salles des cours. Des instructions seront données aux chefs d’entité pour une application rigoureuse de la décision. Si un enseignant va dans la salle et qu’il trouve un étudiant avec ces tenues, il va le sortir et le remettre à ses parents », a-t-il dit. A la question de savoir si des brigades secrètes seront mises en place pour veiller à cela, l’autorité a souligné qu’elles ne seront pas impliquées. « Nous-mêmes, nous allons gérer parce qu’à l’intérieur si on veut associer des brigades, ça peut créer autre chose », ajoute-t-il. Le recteur se dit désagréablement surpris que certains n’aient pas lu le communiqué entièrement et se lèvent pour dire qu’on parle des femmes. « Je les prie d’aller lire le communiqué pour comprendre de quoi il est question. On n’a jamais particularisé les étudiantes et les étudiants », a déclaré le professeur Avlessi. Il invite à cet effet, les étudiants à adopter un style vestimentaire correct et digne et remercie les parents d’étudiants et les autorités, qui ont apporté leur soutien à travers des appels, messages et autres.

Alban Tchalla

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page