.
.

Le triomphe de la vérité

.

Ouverture de la 2ème session ordinaire   2022: Le porte-parole du parlement James William Gbaguidi présente les points saillants


Vues : 9

James William Gbaguidi

De quoi s’agit-il : Ce jeudi 27 Octobre, s’ouvre au palais des gouverneurs à Porto-Novo La deuxième session ordinaire de l’Assemblée nationale au titre de l’an 2022. Face aux hommes des médias ce mardi, le  Directeur adjoint des services de l’information et de la communication, Porte-parole de l’Assemblée nationale, James-William A. Gbaguidi a exposé les grands points à inscrits à l’ordre du jour. Entre autres : de la présentation du rapport d’activités du Président de l’Assemblée nationale couvrant la période du 1er avril au 30 septembre 2022 ; la production législative, la session est budgétaire et sera presque consacrée à l’étude des dossiers relatifs au budget comme par exemple : le projet de loi de finances rectificative pour la gestion 2022, d’un montant de 2.956,661 milliards de FCFA contre 2.541,203 milliards de FCFA initialement prévus, soit une hausse de 16,3% ; le projet de loi de finances pour la gestion 2023, d’une somme de 3.033,337 milliards de francs CFA ; les projets de loi de règlement définitif du budget de l’État pour la gestion 2018, 2019 et 2020.

Que retenir de la 1ère session ordinaire :   Selon le porte-parole du parlement, James-William A. Gbaguidi, la première session ordinaire (14 avril au 13 juillet 2022) du parlement, s’est articulé autour de deux catégories de textes : les lois organiques (03) et les lois ordinaires (07). L’Assemblée nationale a procédé au vote de trois lois organiques au cours de la première session ordinaire. Il s’agit de : la loi n° 2022-05 portant loi organique sur la Cour des comptes (adoptée le 31 mai 2022) ; la loi n° 2022-09 portant loi organique sur la Cour constitutionnelle (adoptée le 07 juin 2022) ; la loi n° 2022-13 portant loi organique sur la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (adoptée le 14 juin 2022). S’agissant des lois ordinaires, il s’est agi de la loi n° 2022-06 portant statut des magistrats de la Cour des comptes (adoptée le 31 mai 2022) ; loi n° 2022-07 portant organisation et règlementation des
activités statistiques en République du Bénin (adoptée le 02 juin
2022) ; loi n° 2022-08 portant règles particulières de procédure suivies
devant la Cour des Comptes (adoptée le 07 juin 2022) ; loi n° 2022-10 portant composition, organisation, fonctionnement
et attributions de la Cour suprême (adoptée le 07 juin 2022) ; loi n° 2022-11 portant statut des magistrats de la Cour suprême
(adoptée le 07 juin 2022) ; loi n° 2022-12 portant règles particulières de procédure applicables devant les formations juridictionnelles de la Cour suprême (adoptée le14 juin 2022) ; loi n° 2022-14 portant orientation agricole, sécurité alimentaire et nutritionnelle en République du Bénin (adoptée le 21 juin 2022).

Entre les lignes : On retient du contrôle de l’action gouvernementale que  trois (3) questions écrites ont été posées par le député Rachidi Gbadamassi et transmises au gouvernement. Ces questions sont
relatives : au comportement d’un agent de santé au centre hospitalier
universitaire de Parakou ; à l’impraticabilité du pont de Dama dans le deuxième arrondissement de la commune de Parakou ; à l’insuffisance du personnel enseignant à l’école primaire publique de Bah-Mora sise dans le deuxième arrondissement de la commune de Parakou. La question écrite en date du 23 mars 2022 relative aux travaux
d’asphaltage à Parakou posée par le député Rachidi Gbadamassi
a reçu, le 16 mai 2022, la réponse du ministre du cadre de vie et du
développement durable. Des questions orales, les députés Barthélémy Kassa, Rachidi Gbadamassi et Sèdami Medegan Fagla ont adressé sept (07) questions orales au gouvernement relatives notamment : aux mesures prises par le gouvernement en vue de faire face à la cherté de la vie ; à la mise en œuvre du Pacte mondial pour des migrations sûres ; au plan d’action du ministère des sports dans les disciplines sportives autres que le football ; à la non-mise en service de l’aéroport international de Tourou ; à l’arrêt des travaux de construction du port sec de Parakou.

Au cours de cette même période, l’Assemblée nationale a
examiné neuf (9) questions orales avec débat qui portent sur : l’insuffisance des salles de classe et le déficit d’enseignants dans
les écoles primaires ; la consommation de la chicha par la jeunesse béninoise ; le dragage du lac Ahémé ; la pollution des eaux marines à la côte ouest de Grand-Popo ; les menaces sécuritaires et la porosité des frontières béninoises ; le programme de construction de logements économiques et sociaux initié par le gouvernement ; les chavirements intempestifs de barques transportant des commerçants de Porto-Novo vers le Nigeria.

Par ailleurs : L’ Assemblée nationale a enregistré deux (02) questions d’actualité posées par le député Dakpè Sossou relatives, d’une part, à l’audit des dépenses effectuées dans le cadre de la gestion de la Covid-19, d’autre part, aux activités de dragage des plans d’eau à Togbin-Kpèvi dans la commune d’Abomey-Calavi qui a déjà été
examinée. L’Assemblée nationale a aussi examiné, au cours des séances plénières des 30 juin et 07 juillet 2022, le rapport de la mission parlementaire d’information et de sensibilisation dans certaines communes et structures de défense et de sécurité en République du Bénin et le rapport de la mission d’information sur la gestion des cantines scolaires dans les écoles maternelles et primaires. Ces missions ont été diligentées respectivement à l’initiative des commissions permanentes en charge de la sécurité et des affaires sociales.  

Alban Tchalla

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page