.
.

Le triomphe de la vérité

.

Journée Mondiale de l’Alimentation : Gaston Dossouhoui exhorte les acteurs à plus de dynamisme


Vues : 9

Ministre de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche, Gaston Cossi Dossouhoui

A l’instar de la communauté internationale, le Bénin a célébré le dimanche 16 octobre 2022, la 42ème Journée Mondiale de l’Alimentation (JMA) et la 26ème édition du TELEFOOD. À la veille de ces célébrations, le Ministre de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche, Gaston Cossi Dossouhoui a dressé le bilan des progrès significatifs enregistrés dans le secteur agricole depuis 2016 et invité les acteurs à maintenir le cap.

Que retenir de l’adresse de Dossouhoui : « Ne laisser personne de côté – Amélioration de la production, de la nutrition, de l’environnement et des conditions de vie ». Tel est le thème retenu cette année par les Nations-Unies pour cette 42ème édition de la JMA. Un thème qui, souligne le patron de l’agriculture béninoise, appelle aussi bien à une convergence d’engagement et d’action des gouvernements, du secteur privé, des institutions de recherche, des héros de l’alimentation pour une transformation rapide des systèmes agroalimentaires, mais aussi à une redistribution équitable des ressources, afin que personne ne soit laissé de côté. Un appel auquel le Bénin a répondu à travers les progrès réalisés dans le secteur agricole sur la base des actions du PAG exécutées depuis 2016, dont : l’élaboration et la mise en œuvre de six (6) projets phares de promotion des filières à haute valeur ajoutée (anacarde, ananas, cultures maraîchères), des filières conventionnelles (maïs, riz, manioc), de l’aquaculture continentale, des viandes, lait et œufs de consommation, du programme de développement de la basse et moyenne vallée de l’Ouémé et du programme de développement de la mécanisation agricole. Sur le plan des productions animale et aquacole, il importe de citer le Projet de sédentarisation des troupeaux de ruminants au Bénin (ProSer) et le projet de développement de la filière aquaculture. Des actions soutenues par d’importantes réformes institutionnelles, l’adoption de textes réglementaires et plusieurs autres initiatives en faveur de la sécurité sanitaire des aliments, de l’agriculture intelligente face au climat, de l’agriculture écologique et biologique, de l’agriculture sensible à la nutrition ; toutes choses qui révèlent une position avant-gardiste du Bénin face au thème de l’année. Toutefois, ces progrès ne devraient pas permettre au Bénin de dormir sur ses lauriers. « Quoique remarquables, les avancées de notre agriculture ne nous autorisent pas à nous en contenter, tant que la faim et la malnutrition subsistent dans le monde et que les besoins de nouvelles technologies de production s’imposent. Poursuivons la dynamique pour ne laisser personne de côté ! », a martelé Gaston Cossi Dossouhoui.

Par ailleurs : Il faut noter que c’est la commune de Tchaourou qui a abrité, cette année, les manifestations officielles de ces deux évènements.

Rastel Dan

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page