.
.

Le triomphe de la vérité

.

Eric Houndété à propos de la LEI: «L’algorithme de l’Anip a besoin d’être testé pour rassurer tout le monde »


Vues : 15


L’He. Eric Houndété, président du parti « Les Démocrates »

A l’occasion de leur rencontre avec la Commission Électorale Nationale Autonome (CENA), le président du parti Les Démocrates, Eric Houndété a exprimé ses inquiétudes par rapport au processus électoral en cours notamment en ce qui concerne la confection de la liste électorale. Dans son intervention, il a invité la Céna à corriger ces défaillances avant l’échéance des prochaines législatives.

Ce qu’il faut retenir : « Nous ne pouvons pas suivre ce qui se fait parce que vous savez qui et qui est à la Céna. C’est la même famille politique. Vous avez modifié la loi pour enlever les possibilités à tous les acteurs de suivre ce qui se fait ». C’est en ces termes que le président du parti Les Démocrates, Eric Houndété a dénoncé et invité par la suite les autorités à l’implication de toutes les parties prenantes au processus électoral. Il a exprimé ses inquiétudes sur la crédibilité et la fiabilité de la liste électorale, la gestion de la déclaration des candidatures et le déroulement du scrutin. Dans ses explications, il a déploré que le processus de gestion de déclaration des candidatures, ne leur ait pas été présenté. « Il n’y a rien que vous puissiez faire et qui ne nous concerne pas. J’ai attendu comment les fautes mineures et les fautes majeures vont être gérées en vain », a-t-il déclaré. Pour lui, s’il faut qu’il y ait la paix, il faut que toutes les parties se sentent impliquées.

Entre les lignes : Le président Eric Houndété est revenu sur la LEIP pour noter que ses recommandations faites lors des précédentes rencontres, ne sont pas prises en compte. A cet effet, il a dénoncé les faiblesses qui continuent de subsister dans la liste électorale. Pour lui, le gestionnaire mandataire de l’Anip est un fonctionnaire dépendant du chef de l’État et membre d’un de ses partis politiques. Éric Houndété se pose la question de savoir comment peut-on avoir confiance à celui qui établit la liste, s’il appartient à un parti soutenant le chef de l’exécutif. Le président du parti Les Démocrates a suggéré qu’il soit possible que les informaticiens de l’opposition en général et du parti Les Démocrates en particulier, aient leurs yeux dans le travail qui est fait par l’Anip, car les enfants de 7 ans se sont vus attribuer des postes de vote. « L’algorithme de l’Anip a besoin d’être testé pour rassurer tout le monde. Il n’est pas souhaité que ces spectacles se répètent. Ça ne nous honore pas. C’est la même tendance politique qui prend le contrôle de la Céna sous prétexte qu’elle fait des opérations informatiques pour sélectionner des agents », a déclaré l’opposant. Il reste tout de même convaincu que la démarche pour cette fois avec l’organe en charge de l’élection, ne sera pas une rencontre sans résultat. C’est en cela qu’il a exhorté à ce qu’on leur rassure que les assistants et coordonnateurs d’arrondissement et surtout les agents des bureaux de vote, ne sont pas recrutés à la solde du pouvoir. « Rassurez-nous que ces gens ne sont pas choisis pour servir à faire les choses que nous avons observé en 2021 à savoir, mettre le cachet sur les bulletins pour le compte d’un candidat. Nous avons besoin d’être rassurés », a martelé le président des Démocrates.


Par ailleurs : S’agissant de la délivrance du certificat de résidence qui sera désormais signé par les maires, il s’est appuyé sur son cas personnel pour remettre en cause la réforme. « Vous avez demandé le certificat de résidence signé par le maire. On nous a dit qu’à partir du 1er octobre, c’est l’Anip qui délivre le certificat de résidence. Que voulez-vous exactement ? Comment allez-vous gérer les fautes mineures par rapport à ces questions ?. Moi je suis né, mais le maire Atrokpo n’était pas né. Ils se trouvent qu’aujourd’hui, c’est qui déclare ma naissance », s’interroge-il. Pour finir, le président Éric Houndété a voulu savoir comment l’Anip compte mettre à la disposition des cartes NPI aux électeurs qui en ont besoin pour aller voter le 8 janvier 2022.

Alban Tchalla

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page