.
.

Le triomphe de la vérité

.

Hépatites B ET C :  Stanislas Godonou, pionnier d’une lutte sans fin


Vues : 19

Stanislas Godonou, Expert en management des risques et catastrophes

En hommage à notre confrère Nicolas Agbikodo décédé de l’hépatite B le 15 septembre 2015, nous publions depuis quelques semaines une série d’articles sur cette maladie aux effets ravageurs. Cette semaine, nous présentons l’un des pionniers de la lutte anti-hépatique, l’ONG P.J.Pro présidée par Stanislas Godonou, Expert en gestion des risques et catastrophes.   A l’avant-garde de cette lutte depuis près de deux décennies,  le P.J.Pro continue son combat.

Faire face aux nombreux problèmes qui minent  le monde et  retardent le progrès des Africains en général et le Bénin en particulier. Voilà la raison qui a poussé à la création de l’ONG P.J.Pro (Projet des jeunes pour le progrès), en septembre  2004.  Mais c’est en 2005 que la grande lutte contre les hépatites virales commence.  En effet, la mort d’un ami, homme de presse proche de  certains membres de l’organisation, les a poussés à une réorientation. Les hépatites ne sont alors plus un  simple problème médical. Il était  devenu urgent de sensibiliser la communauté contre ce mal qui tue les jeunes et les moins jeunes. « On a voulu créer une structure qui luttera contre  l’hépatite qui tue plus que le sida, et plus silencieusement! »  se rappelle son président   Stanislas Godonou, Expert en gestion des risques et catastrophes.  Dans ce combat, l’ONG initie alors un programme d’activités dénommé SOS hépatite Bénin. Ce programme se base essentiellement sur des actions de sensibilisation. Accompagnée du docteur Mama Séni Aboudou, gynécologue et obstétricien, elle a  ciblé les établissements scolaires et universitaires ainsi que les ateliers des artisans. Ainsi, elle a pu  s’adapter et orienter la population vers la meilleure prévention  qu’est la  vaccination. De plus, l’ONG P.J.Pro  s’allie aux médias et les inclut dans son combat en se servant d’eux comme relais de sensibilisation. Et ainsi, grâce à tous ces efforts, la lutte a été des plus fructueuses. 

Pionnier de la lutte contre les hépatites

L’organisation peut se compter parmi les pionniers de la lutte contre les hépatites virales au Bénin. Elle a contribué à l’éveil des consciences sur les dangers que représentent ces maladies. Passant des individus lambda aux personnels médicaux, ses actions ont  poussé à la concrétisation d’un rêve cher aux membres de l’ONG P.J.Pro: les hépatites virales sont considérées comme des maladies  prioritaires et prises en compte dans le Plan national de développement sanitaire du Bénin. Selon les statistiques nationales, la prévalence nationale est de 9,3 % pour l’hépatite B et de 1,3% pour l’hépatite C. et depuis 2017, le Bénin s’est résolument engagé à éliminer les hépatites virales, ces « tueuses silencieuses » d’ici l’horizon 2030. Le dépistage et la vaccination des personnes à risque constituent la clé de la riposte. Ainsi, on assiste à l’insertion des actions de lutte contre les hépatites virales dans les  programmes du ministère de la santé. Mais rien n’est encore gagné, la lutte continue. « Nous espérons être intégré au programme de santé sociale afin de poursuivre plus efficacement notre lutte contre ces maladies », souligne Stanislas S. Godonou. Il exhorte toutefois les populations à faire attention. Le virus de l’hépatite B (VHB) est 100 fois plus contagieux que celui du Sida (VIH). Une personne contaminée suppose qu’une centaine d’autres l’est déjà. Le traitement est excessivement coûteux. Il s’élève à environ un million de francs CFA par mois.  La prévention demeure alors, et de loin, la meilleure solution. Il est conseillé d’éviter de manger dans la même assiette que d’autres personnes ou de se servir d’ustensiles non lavées, surtout lorsque l’état de santé de l’ancien utilisateur n’est pas connu.   Enfin il faut se faire dépister et se faire traiter en cas de présence du virus. Si le test est négatif, il faut vite se faire vacciner. « Que la population ait un comportement responsable », conseille Stanislas S. Godonou.

 Emmanuella DAN (Stag)

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page