.
.

Le triomphe de la vérité

.

Entretien avec le Président de l’Association Sportive du Port Autonome de Cotonou: Fredy Gandaho fait le point du Mini-Tournoi de Football de Porto-Novo


Vues : 6

Fredy Gandaho

A l’issue du Mini-Tournoi de Football organisé les 16 et 17 septembre 2022 à Charles de Gaulle de Porto-Novo par l’Aspac, le président de l’association, Fredy Gandaho, a fait un point. C’est à travers cette interview qu’il a bien voulu nous accorder.

L’Événement Précis : Vous avez organisé un tournoi qui a regroupé quatre clubs à savoir Dragons de l’Ouémé, Jeunesse Athlétique de Kétou (Jak), Espoir de Savalou et bien entendu Aspac Fc qui a décroché le sacre final devant Dragons. Pourriez-vous nous préciser l’objectif de cette compétition?

Frédy Gandaho: Il convient de préciser que nous étions à la veille du lancement du championnat. Il fallait mettre les joueurs en jambe et faire le derniers réglages. C’est dans cette optique qu’on a voulu que se tienne ce tournoi pour qu’il y ait une analyse des forces en présence avec des clubs qui sont appelées à participer au même championnat même si elles évoluent dans des poules autre que le nôtre. Nous ne regrettons pas ce projet conduit de main de maître par les techniciens de l’Aspac parce que nous avions pu avoir une idée vu le niveau de quelques adversaires qui vont participer au championnat.

Vous êtes satisfait de sa tenue certainement ?

Nous sommes très contents car nous avons vu un peu quel est le niveau de nos joueurs et quelle est la marge de progression qui est la nôtre. Ce qui est la nôtre, ce qu’il faut faire et de qu’il faut corriger dans les meilleurs délai pour que la saison 2022 2023 soit beaucoup plus rayonnante que que celle qui vient de finir.

A la fin, une victoire finale de votre équipe de football. C’est symbolique?

C’est très symbolique. Ça veut dire que nous démarrons la nouvelle saison de la plus belle des manières et par la grâce de Dieu on pense aller le plus haut possible.

Aller le plus haut possible ça veut dire quoi?

Le plus haut possible c’est d’être champion. Ne le cachons pas.

Vous croyez que cela peut se faire?

Ça peut se faire d’autant plus que l’Aspac n’était pas à sa place la saison dernière. L’Aspac participe à l’histoire du sport béninois. L’Aspac SA comme l’association Aspac ont consenti d’énormes sacrifices pour que ces résultats là soient atteints. Nous avons des joueurs de qualité et un staff compétent alors pourquoi ne pas espérer ?

En mars 2022, vous aviez pris la tête de l’association sportive du Port Autonome de Cotonou. Rappelez-nous le sceau sous lequel vous avez mis votre mandat ?

Lors de la cérémonie d’installation à l’issue des élections passées, j’avais eu à dire qu’il s’agissait d’aller de
de victoire en victoire et de succès en succès. J’avais placé le mandat sous le mandat de Dieu.
J’avais demandé que nous travaillions tous en équipe pour participer à améliorer tout ce qui avait été fait. A réécrire l’histoire pour que l’histoire se souvienne qu’à un moment donné des jeunes gens sont arrivés et ont porté haut l’étendard de l’Aspac par ricochet l’étendard du sport béninois.

Que diriez-vous pour conclure cet entretien ?

Je vous voudrais sincèrement remercier tout le staff technique et la direction générale du Port autonome de Cotonou, qui est notre l’unique actionnaire, et prier les joueurs à s’investir et à nous aider à porte haut ce projet. Ce projet très intéressant qui, s’il est mené à bon escient, va leur ouvrir également des portes. Parce qu’ils pourront avoir accès à d’autres championnats européens ou ailleurs et qu’ils nous aident à défendre l’institution Aspac.

Réalisation: Anselme Houenoukpo

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page