.
.

Le triomphe de la vérité

.

 Rencontre entre le porte-parole du gouvernement et les médias: Les précisions de  Wilfried Houngbédji sur : Monuments, visite de Macron, 1er août,  Aéronefs….


Vues : 9

Wilfried Houngbédji, porte-parole du gouvernement

Le porte-parole du Gouvernement, Wilfried Léandre Houngbédji a animé une conférence de presse, ce vendredi 5 août 2022. Face aux professionnels des medias, il a apporté des clarifications sur des sujets brulants qui font l’actualité notamment la visite de travail du président Emmanuel Macron; l’inauguration des trois nouveaux monuments, la célébration de la fête nationale et biens d’autres.

De quoi s’agit-il : Des explications à l’entame de ses échanges avec les journalistes, Wilfried Léandre Houngbédji est revenu sur la célébration de la fête de l’indépendance. Pour lui, cette fête a été dans l’unité. Il y voit une organisation réussie et exhorte les béninois à privilégier l’intérêt national. « Nous avons célébré la fête nationale dans la ferveur, dans l’union, la cohésion et les sentiments de fierté se sont manifestés aussi bien qu’ici à l’intérieur et d’ailleurs », a déclaré le porte-parole en indiquant que cette prouesse est le fruit de l’investissement de chaque béninoise et béninois. 

Que dit-il de la visite de Macron : Le Secrétaire adjoint du gouvernement a précisé les opportunités qu’offre cette visite pour le Bénin. Il s’agit selon lui, d’une visite ponctuée de la signature de deux accords importants, précisément la signature d’accord portant sur la promotion de l’enseignement technique par la formation professionnelle et un autre accord sur la promotion de la culture. A le croire, c’est la première fois depuis 2012, qu’un président français intervient dans ces domaines, ce qui traduit l’excellente qualité des relations entre le Bénin et la France. « Cela traduit aussi une certaine  appréciation de la qualité du travail qui se fait dans notre pays depuis quelques années qui produit  des résultats vus ici et d’ailleurs », a-t-il expliqué. Le secrétaire général adjoint du gouvernement a par ailleurs souligné que l’arrivée du président Macron n’a pas un lien avec les libérations de certains prisonniers.

Que retenir des trois monuments : En ce qui concerne les trois monuments érigés dans la ville de Cotonou,  le porte-parole a affirmé que les monuments Bio Guéra, l’Amazone, Dévoués, ont suscité un sentiment de « fierté » lors de leur inauguration à Cotonou. A l’en croire, au-delà de la « fierté de voir un pays dont l’histoire est remise au goût du jour de la manière la plus positive afin qu’elle parle à chacun de nous, qu’elle parle aux plus jeunes d’entre nous », ces trois monuments majeurs communiquent des vertus, des qualités certes du passé mais qui sont à intégrer au présent. « Que ce soit Bio Guéra, que ce soit l’Amazone, les vertus, les qualités dont ces personnages ont fait preuve à travers l’histoire, il y a des siècles, ne sont pas des vertus du passé ; ce ne sont pas des qualités du passé. Les qualités qui furent les leurs sont aussi les nôtres par héritage et le devoir nous appelle et nous incombe de les mettre plus que jamais au service de la République » dit-il.  « En décidant aujourd’hui de les porter au pinacle, l’objectif du Chef de l’Etat, c’est de rappeler à chacun de nous que nous sommes aussi des héritiers de ces qualités et de ces vertus et que rien ne devrait nous empêcher de les mettre au service de notre pays, au service de sa renaissance ».

Quelle est son appréciation du changement à la direction de l’OOAS: Le 1er août dernier, le Bénin a annulé la nomination de Dr Yves Mongbo en tant que Directeur général de l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS). Ceci au profit de Melchior Athanase Joël C. Aïssi. Sur ce changement, le porte-parole du gouvernement a apporté des explications. « Sans aller trop dans les détails, je puis vous dire que le choix du Bénin, c’est Melchior Athanase Joël C. Aïssi », a laissé entendre Wilfried Léandre Houngbédji pour répondre à la polémique sur l’annulation de la nomination de Yves Mongbo. Selon ses explications, le Bénin a envoyé une liste de pré-qualification qui contenait plusieurs noms. « Quand on fait  une short liste, sa vocation c’est de pouvoir puiser dedans indifféremment des positions des uns et des autres », a-t-il précisé. En ce qui concerne les raisons de politique interne évoquées, Wilfried Houngbédji fait savoir qu’elles obéissent à diverses dynamiques. Pour lui, « le choix du Bénin, c’est Melchior Athanase Joël C. Aïssi. C’est lui qui est reconnu par le Bénin parce que désigné par notre pays ».

A propos de l’acquisition de deux aéronefs: Wilfried Houngbédji a justifié que ces aéronefs sont des appareils court-courriers qui ont la capacité de desservir la sous-région et qui ont une certaine contenance.  Il a par ailleurs accordé une importance à ces appareils avant d’évoquer les raisons d’ordre sanitaire et médical ou logistique. Le porte-parole du gouvernement a pris l’exemple d’un béninois malade et qui se retrouve loin de Cotonou. « Si ce béninois fait une crise qui nécessite une prise en charge immédiate ou dans l’heure qui suit avec l’avantage de le préserver de  toute complication irrémédiable, s’il faut le faire par voie terrestre, vous êtes convaincus que vous avez achevé le malade avant d’arriver à l’hôpital. Or ces aéronefs peuvent permettre de prendre en charge autant que possible des situations d’urgence de ce cas », a-t-il expliqué. Il poursuit que l’une des raisons qui motive cette acquisition est également d’ordre logistique. Le secrétaire général adjoint du gouvernement donne l’exemple d’un accident grave qui cautionne une densité de la circulation. «  Avec cet avion qui est aussi dimensionné pour atterrir sur des pistes aménagés, vous pouvez déployer tout de suite une équipe d’intervention dans un temps relativement court afin de prendre en charge la pathologie qui affecte la route en ce moment-là », a-t-il laissé entendre.

Assise Agossa

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page