.
.

Le triomphe de la vérité

.

Revue semestrielle du PTA 2022 de l’UAC: Le Recteur Avléssi et son équipe pour plus de performances


Vues : 12

Le recteur Avléssi lors de son allocution

Le Professeur Félicien Avléssi, Recteur de l’Université d’Abomey-Calavi, a procédé le lundi 25 juillet 2022 dans l’amphi Idriss Déby Itno, à l’ouverture des travaux de la revue semestrielle du Plan de Travail Annuel (PTA) 2022 de l’université. C’était en présence des acteurs de la chaîne d’opérationnalisation des projets inscrits dans le programme de ladite Université.

Qu’est-ce qui est important : L’Université d’Abomey-Calavi s’est dotée d’un programme d’action 2022-2024. Pour la mise en œuvre de ce programme triennal, le Plan de travail annuel 2022, a été élaboré. Et c’est pour évaluer les réalisations et réformes engagées jusqu’à fin mars 2022 au 30 juin 2022 de ce PTA, que la revue à mi-parcours a été initiée. L’activité a réuni les membres du Conseil rectoral, les responsables des entités, les chargés des différents projets, les chefs de service, les points focaux du dispositif du suivi évaluation et les responsables des différentes organisations syndicales.

Quel est le but : L’objectif, c’est d’échanger avec les acteurs impliqués dans l’opérationnalisation des projets dudit PTA  pour trouver des solutions idoines aux problèmes confrontés dans les réalisations au cours de ce semestre. Elle est consacrée au bilan de mise en œuvre des recommandations formulées par le Conseil d’Administration, à la présentation générale du PTA 2022, à l’examen des niveaux de performance atteint, aux points de mobilisation des ressources, aux difficultés rencontrées, aux suggestions et perspectives. Tout en rappelant l’objectif de ces assises, le Recteur Avlessi a précisé que cette revue à mi-parcours de cette tranche revêt un sens capital, car elle permet de faire une évaluation sommative du niveau d’atteinte des performances. « L’exercice auquel nous sommes conviés consistera donc à examiner ce qui a été réalisé, à recenser les écarts par rapport aux prévisions initiales, et à apporter, le cas échéant, des mesures correctives susceptibles de lever les goulots d’étranglement à une atteinte fluide et maximale des objectifs que nous nous sommes fixés », a-t-il fait savoir. Pour Oscar Kékérégué, Agent comptable de l’UAC, loin d’être une activité de routine, cette revue est un cas de réédition de compte, d’échange et de partage d’expérience et de bonnes pratiques.

Que retenir du PTA 2022 : Ce PTA a été établi autour de 4 programmes adoptés et validés pour un montant de 14 593 806 950 FCFA. Il a été mis en exécution à fin mars 2022 et comporte quatre sous-programmes. Pour le premier programme : enseignement équitable et qualité, il y a 13 actions qui ont été programmées. Ces actions s’intéressent à la promotion de l’égalité, à l’accès aux formations et infrastructures, aux cadres d’études et équipements, aux inscriptions et encadrements. Au total, 22 activités sont prévues pour un montant de 7 152 362 118 FCFA soit 49,01% du montant prévisionnel du PTA. Le programme recherche scientifique de qualité et innovation technologique regroupe 7 actions qui concernent les questions relatives au développement de la recherche, restructuration et acquisition des laboratoires, accompagnement des différents candidats aux différents grades de CAMES. Il  couvre 21 activités pour un montant de 1 589 600 119 FCFA soit 8,89% du montant prévisionnel du PTA. Au niveau du programme coopération, il y a 7 actions : les questions de partenariat, de mobilité, du positionnement de l’Université dans les réseaux de coopération, l’insertion professionnelle, mobilisation des ressources pour 17 activités. Le montant s’élève donc à 151 555 846 FCFA, soit 1, 04% du montant prévisionnel du PTA. En ce qui concerne, le programme gouvernance, il s’intéresse essentiellement à 8 actions : les questions de GRH, construction, équipement, eau, électricité, sécurité, assainissement… Pour 36 activités à ce niveau, un montant de 5 700 288 867 FCFA soit 39,06% du montant prévisionnel du PTA. L’analyse de l’exécution  de ces programmes présente globalement des résultats très faibles. Selon le niveau d’évolution des performances présentées, en 2020, 43,08% de réalisation a été obtenue à la même période pour une exécution financière de 42,15%. En 2021, 34,13% à la même période et 33,86% en termes d’exécution financière. En 2022, un taux physique de 24,63% a été obtenu avec un taux d’exécution financière de 22,87%. Les causes de cette contre-performance sont identifiées et des perspectives sont projetées pour une amélioration significative des performances d’ici fin décembre 2022. Au nombre de ces causes, la suspension de certaines activités d’investissements en faveur de l’apurement des arriérées qui datent de 2016, le retard de la mise en œuvre de la liste actualisée des prestataires à consulter au niveau de la PRMP, les contextes liés au diverses procédures de la gestion et passation des marchés publics en matières d’équipements informatiques.

Que disent les experts : Tenant compte du faible résultat dans l’exécution de ce PTA, le Recteur Avlessi a invité les acteurs impliqués à réfléchir ensemble avec l’équipe rectorale pour améliorer les performances. Il arassuré de sa détermination à mettre en œuvre les recommandations qui résulteront de ces travaux. « J’invite tous les acteurs de la chaîne des opérations financières à poursuivre les réflexions afin d’améliorer davantage la qualité de la gestion pour une université plus performante au service de la communauté », a exhorté Oscar Kékérégué. Il faut dire qu’en termes de solution, une accélération de connexion à fibre optique des 6 campus, est suggérée. La mise en place de la presse universitaire, l’accompagnement des équipes dans le cadre du fonds compétitif pour l’obtention des brevets, l’opérationnalisation des logiciels de gestion des ressources humaines, l’élaboration des groupes des usagers, la nécessité de proposer la validation par Conseil d’administration de la nouvelle convention collective de l’Université, l’élaboration des manuels de procédure, l’adoption des mécanismes de gestion des outils et l’installation d’un logiciel local du contrôle du plagiat sont entre autres solutions en vue. Les orientations budgétaires pour la gestion 2023 ont été présentées au cours de cette même activité.

Alban Tchalla

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page