.
.

Le triomphe de la vérité

.

Intégration de la dynastie royale des Ayato Tossonou au HCRB : Sa Majesté Tossoholou Zoundje Wandji Ganmansizo Toli Yélian et sa cour acceptées à bras ouverts


Vues : 43

Sa majesté TOSSOHOLOU ZOUNDJE WANDJI GANMANSIZO TOLI YELIAN délivrant son message après l’adhésion

« …En vertu des pouvoirs hautement sacrés qui nous sont conférés, nous vous acceptons au sein de la grande famille royale du Bénin » a solennellement déclaré le Président du Haut Conseil des Rois du Bénin (HCRB), sa Majesté Kpodégbé Togni Djigla, pour officialiser l’adhésion et la reconnaissance de sa Majesté Tossoholou Zoundjè Wandji Ganmansizo Toli Yélian et sa cour royale au sein de la grande faîtière des rois du Bénin. La cérémonie d’intégration au HCRB a eu lieu ce dimanche 17 juillet 2022 à Wémè-Djigbé et a réuni un parterre impressionnant de Rois, têtes couronnées et autorités politiques et administratives venues des quatre coins du pays.

Primo, le Président du comité d’organisation, le Professeur Albert TINGBE AZALOU a pris la parole pour souhaiter la bienvenue aux rois et à tous les invités en leurs rangs et grades respectifs sur la terre historique de Wémè-Djigbé. Il a présenté les excuses du trône royal et du comité d’organisation à l’assistance pour le retard dû à des raisons indépendantes de leur volonté avant de présenter le programme de la cérémonie.  

« Nous avons été battus, mais nous restons vaillants » dixit Dah Gbêli

Secundo, le premier ministre de la cour royale des Tossonou, Dah Gbêli Azanmado Houénou, Epiphane Quenum à l’état civil, ancien député et ancien préfet du littoral a partagé l’histoire des Tosso Ayato Ganmènou avec le public. Selon ses explications, les Ayato Tossonou ont migré de Oyo (actuel Nigéria) pour s’installer à Wémè-Djigbé et sur les rives du fleuve Ouémé. Ceci se passait entre le 12è et le 13è siècle, soit trois cent ans avant l’arrivée des Agassouvi au 16è siècle de Adja-Tado. Les Tossonou sont donc les premiers à s’installer à Wémè et ont même aidé les Agassouvi à installer le royaume d’Abomey. Ayant fait par la suite l’option d’agrandir leur royaume, les Agassouvi se sont longtemps battus contre le royaume de Wémè. Dans ses guerres répétées, le Roi des Wémènou Kpolou Yahassa est passé de vie à trépas. Et c’est depuis ce temps informe Dah Gbêli que les gens n’ont pas le droit de parler du royaume des Wémènou Tossonou ni de leur roi Kpolou Yahassa. « Nous sommes en train de relever un défi, celui de la renaissance du royaume de Wémè-Tosso. On ne cachera pas l’histoire. Nous avons été battus, mais nous restons vaillants. » A martelé Dah Gbêli, premier ministre de la cour royale.

Toujours dans son développement, le premier ministre de la cour royale a précisé que le nom ‘’Ayato’’ signifie celui qui maîtrise le travail du métal et par conséquent les ayatos sont des forgerons. De ce fait, les Tossonou sont les dépositaires du dieu Gou qui vient du royaume d’Oyo.

A sa suite, les vestiges de Tossoholou Ahoudé, dernier roi des Tossonou ayant occupé le trône il y a de cela cent ans, sont présentés au Haut Conseil des Rois du Bénin et au public. Cette présentation est faite pour révéler le fondement et les origines du royaume des Tossonou.

Intégration et reconnaissance

Tercio, le Secrétaire général du Haut Conseil des Rois du Bénin (HCRB) a rappelé l’article 5 du statut du HCRB relatif aux critères d’adhésion. Au nombre de trois, le premier concerne les racines historiques ; le second la reconnaissance juridique et politique et le troisième la base géographique ou territoire sous commandement. Après examen de ces trois critères, le Président du HCRB, sa Majesté Kpodégbé Togni Djigla a officiellement accepté l’adhésion de sa Majesté Tossoholou Zoundjè Wandji Ganmansizo Toli Yélian et sa cour royale au sein du Haut Conseil des Rois du Bénin. Des prières du Président du HCRB, la remise du certificat d’adhésion en qualité de membre à part entière de la faîtière nationale des rois du Bénin et le discours du Roi nouvellement admis au sein du HCRB ont mis fin à la cérémonie.

Intégralité du discours de Sa Majesté TOSSOHOLOU ZOUNDJE WANDJI GANMANSIZO TOLI YELIAN

Qu’il me soit permis de rendre un hommage mérité aux mânes de nos ancêtres, notamment à mon grand-père, sa Majesté Ahoudé qui nous a laissé ce  trône que nous occupons en toute modestie depuis le 17 juillet 2021, soit exactement un an.

Je ne saurais poursuivre mon intervention sans remercier mon peuple, le peule des Tossonou, qui depuis mon accession au trône, s’est engagé à mes côtés et qui ne cesse de fournir des efforts  pour que la dynastie royale des Tosso puisse renaître définitivement de ses cendres après près d’un siècle de vacance.

Ma mission principale est de restaurer nos traditions et nos cultures pour contribuer à la paix et au bonheur du peuple Béninois. Pour cela nous devons jouer trois rôles importants :

  • garant du respect des us et coutumes
  • arbitre des conflits entre les individus
  •  agent de liaison avec les forces surnaturelles
  • tels étaient les principaux rôles du chef et ceux qui l’entouraient. Sa cour est parfois le premier degré de juridiction où les problèmes fonciers et de conciliation sont débattus et tranchés.

Je voudrais saisir cette occasion pour témoigner notre sincère gratitude au chef de l’Etat et à tous les membres  de son gouvernement qui ont œuvré inlassablement pour que  la chefferie traditionnelle soit consacrée dans la Constitution.

Je ne saurais terminer  mon discours sans reconnaître les efforts des différents comités et sous-comités qui  travaillent depuis des mois pour l’organisation de cette cérémonie.

Fidèle Kénou

Reviews

  • Total Score 0%



One thought on “Intégration de la dynastie royale des Ayato Tossonou au HCRB : Sa Majesté Tossoholou Zoundje Wandji Ganmansizo Toli Yélian et sa cour acceptées à bras ouverts

  1. Ahouandjinou François

    Félicitations à nous tous AYATOR DJIGBÉNOU
    Je m’incline avec mes deux genoux à terre au tête couronnée qui ont puis participer cette événement. Ici au Bénin et environs les AYATOR DJIGBÉNOU sont partout ça c’est une honneur pour nous mais je tiens avec un respect mutuel au roi des TOSSONOU de jeter un coup d’œil à WADE arrondissement de Kpedekpo commune de zangnanado pour corriger certains bêtises des cérémonies qui concerne les AYATOR
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page