.
.

Le triomphe de la vérité

.

Financement pour l’accès à l’eau potable en milieu rural: Le Bénin décroche plus de 153 milliards de FCFA


Vues : 6

Photo de famille après la signature d’accord

Un financement additionnel de 233.800.000 Euros soit 153.362.746.600 FCFA pour le Programme AQUAVIE, a été accordé au gouvernement par la Banque mondiale. C’est le ministre d’État en charge de l’Économie, Romuald Wadagni et le représentant résident de la Banque mondiale, Atou Seck, qui ont  procédé  à la signature de l’accord, le vendredi 15 juillet  2022.

Quel est le but : Améliorer l’accès aux services d’eau potable et de renforcer les modèles de gestion dans les zones rurales du Bénin. C’est dans cette dynamique que la Banque mondiale a débloqué un financement  de 233.800.000 Euros soit 153.362.746.600 FCFA en appui à l’Etat béninois. Ce financement additionnel à travers le Programme AQUAVIE, permettra d’amplifier les investissements engagés par le gouvernement en vue de l’atteinte de l’accès universel à l’eau potable avant le terme fixé par les Nations Unies. Il consistera en la construction 80 nouveaux Systèmes d’Approvisionnement en Eau Potable multi Villages (SAEPmV) pour desservir environ 1.266.000 personnes additionnelles à la mise en service des ouvrages répartis sur 404 villages dans tous les Départements du pays hormis celui  Littoral, à travers 2.700 bornes fontaines et 28.000 branchements privés. 

Qui sont les acteurs : C’est le ministre d’État en charge de l’Économie, Romuald Wadagni et le représentant résident de la Banque mondiale, Atou Seck, qui ont  procédé  à la signature de l’accord. C’était en présence de Madame Elisabeth HUYBENS, Directrice des Opérations et la Stratégie de la Banque Mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et le Centre. 

À propos du Programme AQUAVIE : Le Programme AQUAVIE a pour objectif d’améliorer l’accès aux services d’eau potable et de renforcer les modèles de gestion dans les zones rurales du Bénin. Il vise spécifiquement le développement rapide des infrastructures d’alimentation en eau potable de nouvelle génération, y compris la réhabilitation et l’extension des systèmes d’approvisionnement en eau potable existants, en vue de la desserte universelle ; la gestion professionnalisée durable du service public de l’eau potable en milieu rural avec des opérateurs qualifiés.

Alban Tchalla

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page