.
.

Le triomphe de la vérité

.

Après sa démission de la Cour constitutionnelle : Djogbénou parle : « Je suis candidat à tout… Je veux redevenir un ouvrier politique »


Vues : 8

Joseph Djogbénou

 Le professeur Joseph Djogbénou a démissionné de la tête de la Cour constitutionnelle et de l’institution elle-même pour des raisons éminemment politiques. Il l’a fait savoir ce mercredi dans l’après-midi, lors d’un point de presse tenu à Novotel Orisha à Cotonou. « J’ai souhaité retrouver l’engagement politique là où je l’ai laissé. Il est nécessaire de redevenir un simple ouvrier sur le chantier politique. Il est nécessaire de renouveler l’engagement politique. Cette décision est une nécessité pour l’appel de ma conscience… ». C’est un ex président de la Cour constitutionnelle très serein qui s’exprimait ainsi hier devant  les hommes des médias, quelques heures seulement, juste  après avoir passé dans la même journée d’hier, les charges au vice-président de la haute juridiction, Amouda Razacky qui en assume provisoirement l’intérim. Membre  fondateur de l’Union Progressiste, un parti soutenant le pouvoir Talon, Joseph Djogbénou  souhaite  que sa formation politique accepte son retour et se dit  «prêt  pour la mission.» Il poursuivra en ces termes : « Dans un Etat en construction,  il faut renoncer au confort institutionnel et se mettre en chemin, parcourir monts et vallées pour aller rencontrer le peuple, l’écouter et ensemble réfléchir à trouver des solutions pérennes pour la survie de tous ».

Le professeur titulaire de droit des universités n’a pas manqué de réitérer sa reconnaissance et sa gratitude  à l’Assemblée nationale, et surtout  à la 7ème législature qui a porté son choix sur lui pour siéger au sein de la Cour constitutionnelle, il y a quatre ans. Il en est de même à ses ex pairs de cette institution qui l’ont désigné pour assumer la présidence jusqu’à ce mardi 12 juillet 2022, date de sa démission. «Dans la vie, ce ne sont  pas  seulement des positionnements qui comptent, mais aussi des objectifs. » a aussi défendu hier Joseph Djogbénou ; des objectifs qui pour ce qui le concerne, sont «essentiellement politiques ». A la question de savoir si, une fois retourné dans le monde politique, il portera sa candidature aux prochaines législatives de 2023 ou aux présidentielles 2026, sa réponse est sans équivoque : « Je suis candidat à tout ce que  mon parti me demandera de faire ».

Christian Tchanou

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page