.
.

Le triomphe de la vérité

.

Wilfried Léandre Houngbédji:  « Chacun a intérêt à  se faire délivrer sa carte d’identité biométrique »


Vues : 13

Wilfried Léandre Houngbédji, Secrétaire général adjoint et porte-parole du gouvernement

Le Secrétaire général adjoint et porte-parole du gouvernement Wilfried Léandre Houngbédji s’est prononcé sur plusieurs sujets d’actualité dont la baisse du coût de raccordement au réseau électrique, la cessation de l’établissement des cartes d’identités nationales biométriques, les assurances du gouvernement dans la lutte contre le terrorisme. Il était sur E-Télé le dimanche 10 juillet dernier.

Que retenir sur les mesures de facilitation au raccordement au réseau électrique : Selon Wilfried Léandre Houngbédji, le Bénin a désormais la capacité de subvenir au besoin énergétique de sa population en satisfaisant les ménages et les entreprises. A le croire,  l’accès à l’électricité est désormais à moindre coût. « Nous aurons à terme un plus grand nombre de nos concitoyens raccordés au réseau électrique conventionnel », a-t-il précisé. Il explique que c’est normalement 85 mille francs CFA qu’il faut débourser avant de bénéficier de l’électricité mais que le gouvernement a mené une réflexion afin que cela ne soit pas un obstacle rédhibitoire pour les populations. Le porte-parole du gouvernement a aussi souligné lors de son entrevue que le gouvernement a  décidé   de la gratuité de l’énergie électrique à 2025-2026 malgré l’enveloppe de 107 milliards déboursés en cet  honneur. « On sait que structurellement et  économiquement,  cela perturberait énormément la stabilité et la solidité de la Sbee. Il faut faire des investissements,  ce que le gouvernement a commencé à faire, la Sbee est-elle même fait des investissements. On ne peut pas du jour au lendemain lui dire de passer à la gratuité sachant par ailleurs qu’il y avait déjà un plan qui est en train d’être déroulé », a-t-il expliqué.

Ce qu’il faut savoir sur la carte biométrique : « Partout où vous irez désormais, votre passeport doit être biométrique, votre carte d’identité doit l’être aussi. Donc chacun a intérêt à faire en sorte d’aller se faire délivrer sa carte d’identité biométrique », a laissé entendre le porte-parole du gouvernement. Décidée dans le dernier conseil des ministres, la carte d’identité ordinaire est désormais conjuguée au passé.  « Si vous avez votre carte ancienne non biométrique et qu’elle est encore valable vous pouvez continuer à l’utiliser mais il est clair que dès qu’elle va expirer, vous ne pouvez pas la renouveler,  vous êtes obligés d’aller faire votre carte biométrique », a ajouté Wilfried Léandre Houngbédji. Il a ensuite conseillé qu’il est inutile d’attendre qu’elle soit expirée avant de penser à faire la carte biométrique. Selon lui, le processus est simple et ne nécessite pas assez de temps pour l’obtention de ladite carte. « Je pense que le système n’a pas manqué d’être prouvé  et le gouvernement a par ailleurs consenti des efforts pour équiper l’Anip et lui permettra de prendre réellement en charge cette question de l’identité nationale.  

S’agissant des attaques terroristes : Le porte-parole du gouvernement n’a pas manqué de se prononcer sur la persistance des actes de terrorisme sur le territoire béninois. Il a lors de l’émission confié que d’après le rapport sur la dernière attaque terroriste survenue dans le nord du pays, les deux soldats tués auraient été au-delà des consignes de leur hiérarchie.  « Les deux éléments que nous avons perdus, s’ils avaient respecté les consignes, nous n’en serions pas là. Les rapports indiquent qu’ils ont été au-delà de ce qu’il fallait faire », a déclaré Wilfried Léandre Houngbédji, après s’être incliné devant leur mémoire. Pour le Secrétaire général adjoint du gouvernement, l’attitude des agents de sécurité montre l’engagement et la détermination de ces derniers à faire barrière contre le terrorisme au Bénin. « Je peux vous dire que ce genre de situation décuple la volonté de leurs collègues d’en découdre avec ceux qui essaient de perturber notre quiétude et il en sera ainsi », a-t-il assuré. Wilfried Léandre Houngbédji a également notifié que le Bénin tient debout face aux attaques terrorismes et prend même l’ascendance dans la lutte. « J’ai eu l’occasion de dire, nous montons en puissance. Plus les équipements sophistiqués que nous avons commandés arriveront, mieux notre riposte sera davantage éclatante», a-t-il laissé entendre. A le croire, le Bénin est conscient que la lutte contre le terrorisme ne peut être le travail d’un seul pays, raison pour laquelle il participe activement au fonctionnement des initiatives comme celle d’Accra. « Le Bénin travaille avec le voisinage pour mutualiser les moyens, les stratégies, les efforts ; afin que toute la zone soit débarrassée du phénomène », a souligné Wilfried Léandre Houngbédji.

.

Entre les lignes : Sur la nomination des responsables d’établissement scolaire, Wilfried Léandre Houngbédji a révélé sur la télévision E-télé que les prochains  sont   déjà connus. « Le ministère de l’enseignement secondaire technique et de la formation professionnelle a fait les diligences auquel le gouvernement et en particulier le chef de l’état l’a convié pour rendre disponible cette liste d’une mutation et cela les acteurs peuvent  vous le dire. C’   est inédit,  à  pratiquement deux mois de la rentrée », a dévoilé le secrétaire général adjoint du gouvernement. Le porte-parole du gouvernement s’est également prononcé sur la cherté de la vie et les dispositions sans cesse que prennent les ministères en charge de ce secteur.

Assise Agossa

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page