.
.

Le triomphe de la vérité

.

Politique d’électrification pour la période 2022-2026 : 107 milliards de FCFA décaissés pour faciliter les raccordements


Vues : 7

Dans sa vision de faciliter l’accès à tous en énergie électrique à l’horizon 2026, le gouvernement a décidé de la baisse des coûts de branchement. La décision a été approuvée en Conseil des ministres,  ce mercredi 06 juin 2022.

Ce qu’il faut dire : La politique de raccordement au réseau électrique pour la période 2022-2026 vient ainsi d’être approuvée en Conseil des ministres. Elle s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de son programme d’action. Tout en décidant de considérer l’électrification comme un produit relevant du social, le gouvernement a pris plusieurs mesures pour faciliter son accès à tous et aussi encourager la baisse des coûts de branchement. Comment : A cet effet, il apparaît, informe le Conseil des ministres, que les frais de connexion exigés aux ménages et qui portent sur un paiement initial de 85.000 FCFA, constituent un obstacle notamment pour les foyers à revenus modestes. Pour remédier à cette situation et dans le cadre de l’exécution du Millennium Challenge Account II, dix mille (10.000) branchements gratuits ont été effectués à travers le pays, au profit des ménages pauvres. De même, diverses autres mesures sont déjà mises en œuvre, notamment la réduction à 25.000 FCFA des frais de branchement en milieu rural et la gratuité des frais de raccordement pour les petites et moyennes entreprises ou industries dont le besoin en énergie électrique est compris entre 140 et 160 KVA. Mais, l’ambition du Gouvernement est d’aller au-delà de ces dispositions à travers une politique structurelle qui impactera un plus grand nombre de concitoyens. La mise en œuvre de cette politique est évaluée à montant de 107 milliards de FCFA. Cette somme permettra d’assurer l’alimentation en énergie électrique de près de deux millions d’abonnés supplémentaires à l’horizon 2026. Ceci, sur la base d’un coût forfaitaire de 10.000 FCFA par branchement entre 2022 et 2024, puis gratuitement entre 2025 et 2026 ; les frais de contrôle des installations intérieures, maintenus à 10.000 FCFA, restant à la charge des clients. Le ministre de l’Energie est instruit d’assurer la mise en œuvre efficiente de la politique ainsi formulée.

Alban TCHALLA

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page