.
.

Le triomphe de la vérité

.

Législatives de 2023: La fondation Friedrich Ebert appelle à des élections pacifiques et inclusives


Vues : 4

Dans le cadre de l’organisation des législatives de 2023 dans un climat apaisé, la Fondation Friedrich Ebert Stiftung a entrepris une démarche de formation de tous les acteurs impliqués dans ce processus. Cette formation a démarré le mercredi 22 juin 2022 dans la ville de Dassa.

Pourquoi c’est important : Appuyer les autorités en charge de l’organisation du scrutin législatif de janvier 2023 pour une élection sans anicroche. C’est le but visé par la Fondation Friedrich Ebert Stiftung en initiant cette formation à l’endroit de tous les acteurs impliqués dans l’animation de la vie politique au Bénin.  A cet effet, ladite Fondation a convié les acteurs politiques tous les bords confondus à une formation qui se tient actuellement à l’hôtel Jeco à Dassa.  Elle porte sur différentes thématiques.

Quelles sont ces thématiques : Après la première phase qui a réuni les représentants des partis politiques de la Donga, de l’Atacora, du Borgou, de l’Alibori, et du centre à Parakou, c’est le tour des acteurs politiques de la zone composée de l’Atlantique, Littoral, Ouémé, Plateau, Mono-Couffo et du Zou.Pour le compte de cette première journée, trois communications sont prévues pour les participants. La communication inaugurale qui porte sur le thème : « Législatives de 2023 et l’enjeu de la pacification pour la vie politique nationale », a été donnée par le professeur Emmanuel Ahlinvi, Agrégé de science politique de l’Université de Parakou. Dans le cadre de cette même formation,  les participants sont entretenus sur les nouveautés du système électoral. Ce thème a été développé par Vincent Agué, Juriste et journaliste et directeur de l’équipe de recherche de la gouvernance au Think-Tank CiAAF. De même,  une communication sur le processus de préparation des candidatures aux élections législatives, donnée par Rufin Codjo, expert électoral, ancien directeur des affaires administratives, juridiques et logistiques de la CENA. Cette première journée a été clôturée par une causerie qui porte sur le thème : « la communication est-elle encore nécessaire à la campagne électorale au Bénin ? ». Elle est assurée par Armel Dossou-Kago, journaliste, expert en media training. A l’issue de ces trois jours de formation, les participants auront encore plus d’armes pour œuvrer à l’organisation pacifique des élections qui se pointent à l’horizon.

Remarque : Les élections législatives de 2023 préoccupent plus d’un au regard du contexte sociopolitique actuel qui prévaut au Bénin. Les partis politiques, la société civile et autres institutions multiplient les actions sur le terrain pour permettre au Bénin de sortir de ce que certains qualifient de crise politique.

Alban Tchalla

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page