.
.

Le triomphe de la vérité

.

Composition du CQM à Cotonou: Luc Atrokpo et Alain Orounla encouragent les 2 969 candidats


Vues : 9

Le Maire Luc Sètondji Atrokpo au lancement des épreuves

Les candidats à l’examen du Certificat de Qualification aux Métiers (CQM) composent depuis ce lundi 16 mai 2022, en session spéciale sur toute l’étendue du territoire national.

Qu’en est-il du démarrage du CQM à Cotonou : C’est le maire Luc Sètondji Atrokpo et le préfet du département du Littoral Alain Orounla qui ont procédé au lancement officiel des épreuves au centre Don Bosco sis à Zogbo. C’était en présence de la Directrice départementale des enseignements secondaires techniques et de la formation professionnelle Espérance Noudéhou, du Secrétaire Exécutif de la Mairie de Cotonou Nestor Bossou, du Chef de Cabinet du Maire Josué Joseph Mehou et des conseillers municipaux. 

Que pensent les autorités de cet examen : Le maire de Cotonou s’est réjoui de l’organisation de cet examen dont la finalité est de constituer des mains-d’œuvre de qualité dans les entreprises artisanales en vue de la dynamisation de l’économie locale. C’est pourquoi, il a souligné les deux mots clés qui, selon lui, qualifient bien cet examen. Il s’agit de la professionnalisation et de la formalisation. Pour finir, l’autorité municipale a invité les candidats à la concentration et à la sérénité et surtout à ne pas céder à la peur.   Satisfait des dispositions prises, le préfet Alain Orounla a  remercié le gouvernement pour la nouvelle orientation qu’est la qualification aux métiers. Pour l’autorité préfectorale, l’examen du CQM vise à « sortir de l’informel, à reconnaître le mérite et à valoriser le métier ». La directrice départementale des enseignements secondaires est allée dans le même sens en précisant que le CQM prend désormais la place des cérémonies de libérations et représente un diplôme professionnel qui permet de rentrer dans la vie professionnelle.

Que retenir de la participation des candidats à cet examen : A Cotonou, ils sont au total 2 969 candidats dont 1 678 femmes et 1 291 hommes provenant de 55 corps de métiers et répartis dans quatre zones à prendre part à cet examen suspendu en octobre 2021 en raison de la tension qui opposait les différents collectifs d’associations professionnelles du secteur de l’artisanat.  Les candidats composent dans différentes filières telles que la coiffure, la couture, menuiserie, la broderie, la maçonnerie, la soudure, la photographie, le carrelage, la vitrerie, l’imprimerie, la plomberie, l’électricité et autres. 

Rastel Dan

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page