.
.

Le triomphe de la vérité

.

La présidente de l’Institut national de la femme en audience au CSS:Tabé Gbian priorise le renforcement du statut juridique de la femme


Vues : 2

Claudine Prudencio au cabinet de Tabé Gbian

La Présidente de l’Institut National de la Femme Claudine Afiavi Omonlara Prudencio a été reçue en audience par le Président du Conseil Economique et Social Tabé Gbian,  ce mercredi 27 avril 2022.

Après son échange avec le président de la cour constitutionnelle Joseph Djogbénou, le mardi 26 dernier, Claudine Prudencio s’est rendue e mercredi  chez le président de la CES pour recevoir de précieux conseils   afin de réussir la mission que lui a confié le chef de l’Etat. Au cours de cette rencontre, les deux personnalités ont échangé sur les pistes d’une fructueuse collaboration entre les deux institutions en vue de la réussite de cette lourde mission qu’est le renforcement du statut juridique de la femme. Ils ont par ailleurs mis une  lumière sur les voies et moyens pour renforcer le statut juridique de la femme dans le pays dont le CES occupe une place importante dans le dispositif pouvant booster une telle dynamique. A sa sortie de l’audience, la Présidente de l’INF a exprimé toute sa satisfaction et ses impressions face aux hommes des médias. «Le Conseil Économique et Social donne son avis au gouvernement et à l’Assemblée nationale sur les textes de lois qui sont pris et autres projets à caractère économique et social », a-t-elle déclaré. Selon elle, tous les travaux de l’INF sont consacrés au renforcement du statut juridique de la femme puisque l’institut ne saurait continuer à mettre en rade les efforts de 54% de la population, s’il est à la quête du développement durable. « Pour atteindre cet objectif, l’INF entend travailler en parfaite intelligence avec le CES. C’est la raison de notre présence au cabinet du Président du CES aujourd’hui», a expliqué Claudine Afiavi Prudencio. La Présidente de l’INF n’a pas hésité de saluer les efforts louables du Président du CES en matière de promotion de la femme. «Je savais que le Président du CES était un ardent promoteur du genre. Je viens de le remarquer encore aujourd’hui. Un bon système de promotion de la femme est mis en place ici dans l’administration du CES. Il y a déjà un point focal genre ici au CES que l’Institut viendra installer bientôt», a-t-elle laissé entendre. Vu la dominance féminine des cadres du cabinet du Président du Conseil Economique et Social, Claudine Prudencio n’est pas restée indifférente face à ce constat. «C’est autant de preuves que le Président du CES est vraiment avec nous et soutient fortement cette noble réforme du Président Patrice Talon », a-t-elle martelé. Cette audience  entre dans le cadre d’une série d’échanges que la Présidente de l’I.N.F a entreprise avec les responsables des institutions de la république, sans oublier les partenaires techniques et financiers du pays.

Assise Agossa

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page