.
.

Le triomphe de la vérité

.

Enseignement supérieur : Talon réorganise le contrôle des enseignants, les chaires et la création des écoles doctorales


Vues : 23

Patrice Talon, Président de République du Bénin

Début mars 2022, le Chef de l’Etat a pris trois décrets pour réorganiser le contrôle des enseignants, les chaires académiques ainsi que la création des écoles doctorales. Le décret N°2022-149 du 02 mars 2022 portant attributions, organisation et fonctionnement de l’Organe National de Contrôle et d’éthique  crée en effet un organe qui n’existait pas dans l’architecture des universités du Bénin. L’Organe national de Contrôle et d’éthique est chargé entre autres de dénoncer aux autorités judiciaires, les infractions commises par les enseignants ou chercheurs dans l’exercice de leur fonction. Cet organe rattaché directement à la présidence de la république est composé de 5 membres de nationalité béninoise ou non, en activité ou non. Ils sont choisis par le président de la république, le conseil national de l’éducation, le ministre chargé de l’enseignement supérieur, le ministre chargé de la fonction publique et un magistrat désigné par le ministre chargé de la justice. L’article 3 de ce décret précise que l’ONCE est chargé de veiller au respect de la déontologie en matière d’éducation dans les universités publiques et privées du pays. Il veille ainsi à l’évaluation périodique des enseignants  et à la qualité des enseignements. Il informe le Conseil national de l’éducation  et le ministre en charge de l’enseignement supérieur des résultats de ses investigations et propose des sanctions ou des mesures conservatoires nécessaires. Chaque enseignant est désormais soumis à au moins une évaluation pédagogique   tous les trois ans, évaluation dont les résultats sont transmis au ministère de l’enseignement supérieur et au Conseil national de l’éducation qui en tiennent compte dans la promotion de l’enseignant.

Une transformation des chaires sur les campus

A travers le décret N°2022-151 du 02 mars 2022, l’État entend intervenir dans la  création et l’organisation des chaires dans les universités publiques du Bénin. Ainsi, pour créer une chaire, il faut désormais lui choisir une dénomination, définir les disciplines de référence, l’implication des enseignants et des chercheurs de rang magistral, montrer une attestation de non cumul des activités de la chaire avec celle d’une autre unité. Le décret indique que tout projet de création d’une chaire est approuvé par arrêté du ministre chargé de l’enseignement supérieur en passant par d’autres comités. Selon le décret, toute chaire doit être dirigée par un professeur titulaire dont l’expertise scientifique est reconnue au plan national ou international. Désormais, le titulaire de la chaire et ses adjoints sont nommés par arrêté du ministre chargé de l’enseignement supérieur après avis favorable du Comité scientifique sectoriel et du Conseil scientifique. En même temps, la chaire doit bénéficier de ressources nécessaires à son fonctionnement. Une chaire universitaire encore appelée chaire professorale est un poste permanent d’enseignement et de recherche universitaire attribué à un enseignant qui obtient le titre de professeur.  Mais depuis toujours, le Bénin compte de nombreux professeurs titulaires de chaire mais qui n’ont aucune chaire en réalité. Les dispositions de ce décret viennent corriger cette faiblesse.

Encadrement des écoles doctorales

Dans le même temps, Patrice Talon a signé le décret 2022-152 du 02 mars 2022, portant création et organisation des écoles doctorales dans les universités publiques. Désormais, toute école doctorale doit être accréditée par le Conseil nationale de l’éducation sur avis du Conseil scientifique de l’université pour une durée de cinq ans. De la sorte, la création des écoles doctorales est rigoureusement encadrée.

Assise Agossa

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page