.
.

Le triomphe de la vérité

.

6ans d’Oswald Homeky à la tête du Ministère des Sports: Des promesses déjà tenues, plusieurs autres réalisations en vue


Vues : 9

Le ministre des sports, Oswald Homeky

6 avril 2016-6 avril 2022. Cela fait 6 années que le régime de la rupture avec son leader charismatique, le Président Patrice Talon, est aux affaires. 6 années au cours desquelles le secteur des sports, dont la gestion est confiée au ministre Oswald Homeky, a connu une métamorphose certaine. Ceci, du fait des réalisations qui prouvent que le gouvernement a pris à cœur, le développement du secteur sportif.

Le Bénin sportif vit une ère de réel changement. C’est ce qu’il convient de retenir des 6 dernières années qui coïncident avec la gestion du ministre des sports, Oswald Homeky. Depuis sa prise de fonction où, il a promis révolutionner le secteur du sport afin de rendre  plus compétitifs, dignes et fiers les sportifs, des réalisations foisonnent. Des infrastructures sportives, des projets de formation, le financement du secteur des sports…, aucun domaine des domaines à toucher pour avoir des grandes performances n’est occulté. Et le secteur des sports se bonifie par ces actions que mène de jour en jour le gouvernement. Ce qui, aujourd’hui, rend les Béninois fiers de leur gouvernement.

En effet, à l’entame du quinquennat 2016-2021, l’état des lieux dans le secteur révélait la quasi inexistence d’infrastructures sportives aux normes internationales; l’absence d’une politique de détection et de formation des talents sportifs à la base, l’insuffisance des subventions de l’Etat aux fédérations sportives; l’inexistence d’un mécanisme de financement par le secteur privé; des conflits dans la gouvernance des fédérations sportives; l’inexistence d’une politique de professionnalisation, la caducité des documents de politique du secteur; la faible performance des athlètes et des équipes nationales toutes disciplines confondues. Il urgeait de repenser afin d’agir en profondeur pour redynamiser le secteur du sport en vue d’en «Faire un véritable outil de développement humain, social et économique», tel qu’a souhaité le président de la République, Patrice Talon. Le ministre des sports, Oswald Homeky, avec ses collaborateurs se mettent à la tâche. Sous son leadership, ils ont pensé et trouvé des pistes de solutions qui aujourd’hui, font exploser l’applaudimètre.

Sur le plan infrastructurel, on compte aujourd’hui 22 stades communaux de 3000 places dont 1000 couvertes comprenant chacun une aire de jeu de football en gazon synthétique, une piste d’athlétisme en tartan de huit (08) couloirs, une aire de jeu de basketball, une aire de handball, une aire de jeu de Volleyball et des blocs administratifs (tous construits nouvellement) ; la réfection du stade Général Mathieu Kérékou de Kouhounou qui permet au Bénin d’abriter des matchs internationaux. Au plan de la formation, on a l’institutionnalisation des Classes Sportives dans les lycées et collèges sur l’ensemble du territoire national avec les acteurs de l’Enseignement Secondaire; de la création des Associations Sportives Communales avec la formation et le recrutement des encadreurs sportifs; l’initiation des jeunes élèves aux métiers du sport (arbitrage, secourisme, reporter sportif et coaching). Également, le volet football du projet des classes sportives est devenu un projet pilote de la FIFA qui a accepté de le financer à travers une convention qui a été signée entre le Bénin et l’instance du football mondial. Un championnat national scolaire a même été organisé dans le cadre dudit projet tant chez les filles que chez les garçons. 

Au plan de financement du secteur, le mécanisme d’octroi des subventions de l’Etat a été restructuré et les montants alloués à toutes les fédérations ont été revus à la hausse. Pour le compte du financement par le secteur privé à travers, il a été instauré une taxe de développement du sport suivi un mécanisme bien défini. Au plan de la gouvernance des fédérations sportives, le ministère sous Homeky a introduit des réformes qui exigent une Gestion axée sur les résultats ; la professionnalisation du secteur par l’institution des Ligues professionnelles et la création des sociétés sportives. Et pour corroborer le tout, l’élaboration et l’actualisation des documents de politiques ont été enclenchées afin que la pratique du sport au Bénin ait une désormais une ligne directrice que suivront les générations à venir. 

Des actions qui donnent espoir

Autant d’actions qui laissent entrevoir pour les années à venir un Bénin qui gagne. D’ailleurs, quelques fruits sortent déjà. Car, la fin des crises qui faisaient rage dans presque toutes les fédérations sportives (ceci a commencé la fédération de football où durant une décennie les acteurs n’ont fait que se manger le nez) a donné de la stabilité dans la gestion des fédérations.

Ce qui fait observer aujourd’hui que dans plusieurs disciplines, plusieurs athlètes des équipes nationales ramènent des victoires qui jadis n’étaient pas habituelles. Au niveau des disciplines individuelles, on a connu par exemple des athlètes comme Océane Ganeiro, Odile Ahouanwanou et Privel Hinkati qui ont pu s’affirmer individuellement aux plans africain et mondial. Dans les disciplines collectives, l’équipe nationale de football, s’est qualifié pour la CAN 2019 où, elle a terminé quart de finaliste. Dans cette même année, le champion à l’issue du premier championnat de football sous la rupture (Esae Fc) a décroché une qualification pour la phase de poule de la coupe de la confédération africaine de football (Coupe CAF). Seul fausse note à ce niveau, le Bénin n’a pas pu enchainer avec la participation à la phase finale de la CAN. En 6ans, le gouvernement a posé des pas. Mais il reste bien d’autres pour atteindre le bout du tunnel. Il s’agit de faire poursuivre le programme des Classes Sportives et des équipes sportives départementales ; continuer la construction des infrastructures et réhabilitation des stades ; rendre opérationnel la Chaîne Sportive au Bénin, tout en finalisant la mise en place de l’unité de Production de contenus des événements sportifs et culturels.

Anselme HOUENOUKPO

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page