.
.

Le triomphe de la vérité

.

Echanges entre le DG Aberme et les étudiants d’ESTAM : Jean-Francis Tchekpo présente la structure et ses prouesses


Vues : 2

Jean-Francis Tchekpo, Directeur général de Aberme

Le DG de l’Agence Béninoise d’Electrification Rurale et de maitrise d’Energie Jean-Francis Tchekpo, a tenu une séance d’entretien avec les étudiants de l’Ecole Supérieure des Technologies Avancées et de Management (ESTAM) sur l’organisation, le rôle et le fonctionnement de l’agence. C’était dans la matinée du vendredi 1er avril 2022 au siège de l’établissement à Cotonou.

« L’Aberme est une agence public à caractère social », ce sont les premiers mots entendus par les étudiants managers de l’Ecole Supérieure des Technologies Avancées et de Management (ESTAM) qui ont bénéficié d’une visite guidée au sein de l’Agence. À cette occasion, le Directeur général de l’Agence a présenté brièvement cet établissement à but non lucratif. Pour lui, l’Aberme est une agence à caractère social et non lucratif parce qu’elle ne fait rien pour gagner de l’agent. A le croire, le rôle fondamental de l’Aberme est de « mettre en œuvre les politiques de l’Etat dans les domaines de l’électrification rurale et de la maitrise d’énergie ». Dans sa présentation, il a indiqué quelques attributs de l’agence. « Elle est chargée de faire des études stratégiques, élaborer les programmes nationaux de développement de l’électrification rural, de coordonner et de suivre leur mise en œuvre, elle est également chargée de réaliser les infrastructures d’électrification rurale », a-t-il laissé entendre. La première autorité de l’agence a également fait l’historique de l’établissement avant de le structurer. « L’Aberme a été créé en 2004 est organisé en 11 direction et cellules, il y a 4 directions techniques et 7 cellules d’appuis », dira-t-il tout en précisant que chaque cellule est sous tutelle d’une direction et joue un rôle fondamental. Jean-Francis Tchekpo, a également fait savoir aux étudiants les critères de choix des villages à électrifier qui selon lui, suivent une procédure. Une structure telle qu’elle soit a besoin de gros magnats pour fonctionner. Le DG n’a pas hésité à révéler les sources de financement de l’Aberme. « L’Etat a mis en place le fond d’électrification rural ». Dans ses explications, il a précisé que la politique mise en place par l’Etat est que les gens qui sont déjà électrifiés payent pour qu’on puisse électrifier les démunis grâce à un taxe de 3f prélevé sur leur facture.  Il a également affirmé que l’Etat aide la structure avec une dotation annuelle qui vient du budget national. L’assistant du DG chargé de la gestion de l’éclairage public Cyriaque Odjo, et le Directeur de la maîtrise d’énergie Olivier Adjounzo, ont également abordé d’autres aspects liés au fonctionnement de l’Aberme. Pour le DE de l’Institut, cette visite est une occasion pour ses apprenants de découvrir ce que l’Aberme fait, ses objectifs et bien d’autres choses. Il s’est réjoui de cette visite guidée qui d’ailleurs, lui a apporté également un plus. Les étudiants à la fin de la séance n’ont pas pu cacher leurs impressions. Selon Doucket Frise Oved, étudiant à ESTAM, Aberme est une grande structure qui peut faire changer le visage du Bénin grâce à l’électrification. Il est abasourdi de cette collaboration entre le gouvernement et l’agence. « Je ne savais pas que le gouvernement a pris une telle mesure depuis tout ce temps pour pouvoir aider la population. Je suis très content d’être parmi les premiers à visiter ce magnifique établissement », a-t-il dit.

Assise Agossa

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page