.
.

Le triomphe de la vérité

.

Échanges avec le Ministre des Sports, Oswald Homeky sur Radio Tokpa: « Moussa Latoundji a notre entière confiance »


Vues : 2

Le ministre des sports, Oswald Homeky

Le ministre des Sports Oswald Homeky était invité le samedi 26 mars 2022, sur une chaine de radio de la place. A cette occasion, le patron des sports a abordé plusieurs questions de l’actualité sportive au Bénin. À propos du sélectionneur des Écureuils, il a sans langue de bois confié qu’«il y a plusieurs candidats». Ce qui montre selon lui que le Bénin suscite beaucoup d’intérêts. Mais, il rassure que n’importe qui ne prendra la sélection nationale. «À compétences égales, priorité aux Béninois. C’est notre état d’esprit», a-t-il informé avant de préciser que «celui (Moussa Latoundji) qui fait l’intérim aujourd’hui, a l’entière confiance du gouvernement» jusqu’à ce qu’il soit estimé «qu’il faut étoffer l’encadrement technique». Le ministre a également abordé la question de la Direction Technique Nationale. Sur ce point, l’autorité ministérielle a clarifié: «pendant longtemps dans notre pays, on a dit Directeur Technique National pour DTN. Mais c’est clair que l’individu ne peut pas faire le travail qu’il faut faire. Nous avons, avec la Fédération Béninoise de Football, été d’accord qu’une Direction Technique Nationale, c’est une organisation avec plusieurs départements. Le modèle qui a été fait et que la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) a approuvé, c’est un modèle avec un (01) Directeur Technique et trois (03) départements distincts où nous devons mettre également des compétences avérées. Et donc, nous sommes en train de nous accorder sur les profils et dans les jours qui viennent, vous aurez la publication de cette ossature. Et je veux remercier le Comité Exécutif actuel que dirige le Président Mathurin De Chacus…». Sur la question du changement ou non du nom ‘’Écureuils’’, Oswald Homeky a répondu que: «C’est légitime de poser le débat, de se demander s’il faut ou pas garder le même nom. Ma conviction est que le nom n’a rien à avoir avec les performances. On a été quart de finaliste à la Coupe d’Afrique des Nations, Égypte 2019, éliminé le Maroc, battu l’Algérie à Cotonou etc… avec le nom ‘’Écureuils’’. Si on s’organise bien, nous aurons les résultats. Maintenant, si pour des raisons de convenance, d’esthétique, de marketing, de positionnement, on a envie de prendre un nom qui soit plus parlant, c’est une réflexion que nous ferons et on ne manquera pas de vous informer».

Un stade international à Parakou
L’autorité ministérielle a aussi abordé d’autres questions notamment celles relatives aux infrastructures et à l’absence des centres de formation lors de la dernière cérémonie de remise de subvention aux fédérations sportives et clubs de football. Au sujet des infrastructures, le ministre a indiqué que les chefs-lieux de département qui n’ont pas été prise en compte lors de la première phase de construction de stades omnisports, vont en bénéficier au cours de cette deuxième phase (instruction du chef de l’État) en plus de quelques communes.
Toujours sur les infrastructures, il a reprécisé que les stades Charles de Gaulle et René Pleven (qui sera complètement rasé) seront réaménagés. Parakou aura également son stade international. Suivant ses explications, les études sont achevées sur ces différents chantiers et les travaux devront débuter au cours de cette année 2022. En ce qui concerne l’absence des Centre de formation lors de la dernière cérémonie de remise de subvention aux fédérations sportives et clubs, monsieur Homeky a expliqué que les centres de formation ne sont pas laissés pour compte. En effet il est important de comprendre que le ministère organise des inspections dans lesdits centres. C’est à l’issue de la prochaine inspection que les centres éligibles vont bénéficier de la subvention de l’Etat.

Anselme HOUENOUKPO

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page