.
.

Le triomphe de la vérité

.

Journée internationale de la femme : La lutte contre le cancer des seins au menu des activités des clubs services du Bénin


Vues : 2

La photo d’ensemble des organisatrices de la séance

La bonne santé des femmes est la préoccupation des clubs services du Bénin. Ainsi, en marge de la journée internationale des femmes célébrée le 8 mars dernier, lesdits à savoir : Soroptimist International, Rotary International Club Cotonou Lagune et Lions Club International Cotonou Les Oliviers ont organisé une séance de sensibilisation assortir du dépistage précoce du cancer du sein à l’endroit des femmes du port de pêche de Cotonou. C’était ce jeudi 10 mars 2022. Au cours de cette séance, les causes, les manifestations et les conséquences qui s’en suivent en cas de non dépistage de ladite maladie ont été présentées aux participantes dans diverse langues du pays. Selon la présidente du Soroptimist international club Cotonou doyen, Claudine Lawson Daizo, cette séance n’est pas la première. «Nous avons l’habitude avec plusieurs autres associations de former des femmes, on leur parle du cancer du sein et on leur apprend à faire le dépistage précoce du cancer du sein par auto palpation», a-t-elle affirmé. Pour elle, c’est une opportunité pour les femmes du port de pêche d’assister à cette séance afin de prévenir efficacement contre le cancer du sein. «C’est possible que la femme elle-même fasse le dépistage précoce et le geste très simple que nous leur apprenons est l’autopalpation. Nous les conseillons de faire une fois par an un peu après les menstrues. Quand elles se dépistent vite, elles peuvent être guéries mais quand c’est trop tard, c’est la mort qui s’en suit», a laissé entendre la psychologue de formation. «Je suis sure que le message est passé puisque nous avons parlé dans les langues qu’elles comprennent et après la séance de sensibilisation théorique, elles sont toutes là en train d’attendre pour la phase pratique», s’est rassurée la présidente de l’association. Pour Véronica Kpognon, représentante du groupement Edjatcho des femmes du port de pêche de Cotonou, «cette maladie dont les organisateurs ont parlé est très dangereuse et nous devons tout faire pour l’éviter. Nous sommes prêtes à les aider dans leur vision afin que ce mal puisse disparaitre». Selon madame Cécile Gbénou, membre d’un des clubs associé à cette activité, «le cancer du sein n’est pas une fatalité. Quand il est dépisté très tôt on est sauvé». C’est alors qu’elle exhorte les femmes d’allaiter leurs enfants puisqu’elles ont très rarement le problème de cancer. Elle n’a pas manqué de lancer un appel aux hommes à aider leurs conjointes à éviter le cancer du sein. Les femmes du port de pêche de Cotonou, satisfaites de cette sensibilisation, se sont précipitées pour le dépistage avant de vaquer à leur préoccupation.

Assise AGOSSA (Coll.)

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page