.
.

Le triomphe de la vérité

.

Protestation contre la cherté de la vie: La CSTB plaide pour de meilleures conditions de vie aux travailleurs


Visits: 2

Des milliers de travailleurs, femmes et jeunes ont répondu à l’appel de la Confédération syndicale des travailleurs du Bénin (CSTB) pour exprimer leurs mécontentements et exhorter le gouvernement à prendre des mesures significatives face à la cherté de la vie. C’était dans la matinée du vendredi 25 février 2022 à la Bourse du travail.

Sous l’ordre du Secrétaire général de la CSTB Kassa Mampo, les travailleurs venus des quatre coins du Bénin, pancartes en mains, à travers des chants et slogans, ont exprimé leur irritation et fustigé les problèmes qu’ils rencontrent dans leur secteur d’activité. Après plusieurs heures de manifestations, les représentants et porte-paroles ont à tour de rôle, protesté contre la crise actuelle qui frappe le Bénin et qui est caractérisée par l’augmentation des prix des produits de première nécessité, les difficultés que rencontrent les conducteurs de taxi-moto, la hausse des prix des produits pharmaceutiques, le système éducatif qui est en panne, les dockers qui ne sont pas payés à une somme significative, le déficit constaté dans le secteur de la santé, etc. A travers leur motion, la Confédération syndicales des travailleurs exige la suppression des taxes et impôts injustes sur les produits de première nécessité et la diminution d’autres impôts et taxes, la concrétisation de la revalorisation des salaires des travailleurs promise par le Chef de l’Etat, de 60% au moins et de façon subséquente, celle des pensions de retraite qui devra prendre effet pour compter du 1er janvier 2022, l’indexation des salaires et rémunérations au coût de la vie, le paiement de diverses dettes sociales aux travailleurs et à ceux qui sont à la retraite, la reprise de l’abattement sur nombre d’enfants à charge dans le calcul de l’IPTS devenu ITS. Ils ont également exigé le retour dans le giron de l’Etat de l’Office Nationale de Sécurité Alimentaire (ONASA) qui est indispensable et qui existe presque dans tous les pays du monde où la création d’une structure jouant le même rôle contre la faim, le recrutement de tous les aspirants comme agent de l’Etat bénéficiant des mêmes droits que les autres enseignants de l’Etat, le règlement des divers problèmes administratifs des travailleurs de tous les secteurs, le règlement des problèmes administratifs des agents de la police républicaine liés à la fusion de la gendarmerie et de la police, l’établissement de la convention collective des dockers, le règlement des problèmes des releveurs du port et de la ville, le respect des libertés syndicales et des conventions internationales de travail, la libération des travailleurs arbitrairement emprisonnés comme le camarade Laurent Metongnon et ses coaccusés, la libération de tous les prisonniers politiques, le retour au pays des exilés politiques et l’arrêt des poursuites judiciaires et administratives pour délit d’opinion et la non implantation de troupes militaires françaises au Bénin.

Assise Agossa (Coll.)

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page