.
.

Le triomphe de la vérité

.

Suite au décès de la célèbre musicienne béninoise: Le Bénin pleure Vivi-L’Internationale


Vues : 6

Les hommages des personnalités à l’endroit de l’icône de la musique béninoise Vivi l’Internationale décédée ce mercredi 16 février 2022, continuent. C’est le tour de la Vice-présidente de la République, Mariam Chabi Talata, de saluer la mémoire de l’illustre disparue. Sur sa page Facebook, la grande chancelière a affirmé que Vivi l’Internationale a été « ambassadrice de la paix, patriote inconditionnelle ». « Une vie et une voix entièrement au service de la nation. Une voix dont le son, dans les moments les plus délicats, les plus pénibles, les plus difficiles de notre histoire, résonnait, retentissait pour nous rappeler que le plus précieux de nos biens, reste le Bénin, sa paix, sa sécurité, son unité, sa cohésion. Ambassadrice de la paix, patriote inconditionnelle, elle était de tous les grands combats », a-t-elle déclaré. Pour elle, l’artiste a été de tous les grands combats. « Grande et belle âme bienveillante, bienfaisante, la nation lui doit tellement dans le vivre et le construire ensemble. Pour la patrie, elle a mené le meilleur des combats, le combat pour la paix. Que le Seigneur lui soit clément et miséricordieux », a-t-elle écrit.

Des témoignages émouvants

Louis Vlavonou, président de l’Assemblée nationale:« C’est une icône exceptionnelle de la musique béninoise »
« Quelle perte! Je viens d’apprendre avec une profonde tristesse le décès de l’artiste Vivi l’internationale.
En effet, Victorine Agbato est une icône exceptionnelle de la musique béninoise et une véritable ambassadrice de la paix dans notre pays. Ses œuvres ont contribué éminemment à la culture de la paix au Bénin depuis l’historique conférence des forces vives de la Nation.
Je présente mes profondes condoléances aux familles biologique et professionnelle de l’illustre disparue.
Puisse le Père Céleste faire une place de choix à la légende béninoise dans sa demeure »

Boni Yayi, ancien Président de la République : « C’est une grosse perte pour notre nation »
« Je viens d’apprendre avec beaucoup de tristesse la brutale disparition de Maman Victoire AGBATO, dite Maman VIVI-Internationale, artiste de classe et icône de la musique béninoise.
Durant mes fonctions au sommet de l’État, le Bénin a eu le privilège d’accueillir avec ferveur un certain nombre de Chefs d’État et de Gouvernement, ainsi que de hautes personnalités de notre continent et du reste du monde.
Maman VIVI n’a jamais marchandé sa contribution à rehausser de son talent nos valeurs culturelles et artistiques par ses chansons véhiculant la paix, le pardon et l’amour. Elle a toujours été au rendez-vous à l’occasion des moments sensibles électoraux pour rappeler nos consciences à préserver notre vivre ensemble.
La disparition de notre talentueuse artiste est une grosse perte pour notre Nation.
Je saisis cette occasion pour présenter à la famille de l’illustre disparue, au monde des artistes, des chanteurs et chanteuses de notre pays ainsi qu’au peuple, mes condoléances les plus affligées.
Je voudrais également, pour finir, transmettre au peuple béninois les condoléances de certains de mes hôtes de marque étrangers qui ont toujours salué le talent de Maman Vivi, véritable orfèvre de la musique africaine.
Puisse le Père céleste accueillir notre chère Maman dans sa lumière éternelle ! »
Jacques Ayadji, président du parti Moele-Bénin :« Nous pleurons ta disparition subite »
« Que d’émotions en écrivant ces lignes ce jour jeudi 17 février 2022, jour retenu par le Bureau Politique de Moele-Bénin pour la rencontre festive entre cette instance du parti et toi pour, comme tu l’as souhaité, t’annoncer officiellement devant les tiens de Tokpota, la décision du Parti de te célébrer de ton vivant ensemble avec tes frères Nel Oliver et Sagbohan Danialou. Ce rendez-vous n’a pu tenir courant janvier 2022 comme nous l’avions tous les deux voulu.
J’étais loin de m’imaginer que c’est un vide qui nous accueillerait aujourd’hui à ton domicile avec ton âme qui plane au-dessus de nos têtes. Dieu que tu as toujours chanté et mis au cœur de tes actions vient de nous montrer une fois encore qu’il reste le seul maître des rendez-vous dont il détermine la nature, le seul maître en tout. Que son nom soit loué pour ce qu’il nous a montré en ce qui te concerne.
Nous pleurons certes ta disparition subite mais nous gardons confiance que le plan de Dieu est de nous hâter dans ce que nous avons prévu faire ensemble avec désormais, nous sur terre pour l’action et toi au ciel pour veiller à l’œuvre dans sa beauté, sa grandeur et son impact pour Moele-Benin ce parti que tu as adopté et dont tu te préparais à chanter les idéaux.
Vas et dors en paix, rassurée que l’œuvre de témoignage sur ta vie verra le jour. Je m’y engage personnellement devant ta mémoire.
Condoléances, compassion et proximité d’avec tes enfants et ta famille.
Porto-Novo/Tokpota, le 17 février 2022,
Ton fils qui gronde comme tu m’appelles affectueusement… »

Célestine Zanou, acteur politique :« Une voix qui ramène à l’humilité, l’amour et la paix »
« Vivi l’International, la grande voix qui rappelle et ramène à l’essentiel dans la vie : l’humilité, l’amour et la paix.
Vivi l’International de son vrai nom Victorine Agbato fait partie des rares âmes qui ont fait de leur vie un crédo, celui d’impacter positivement par la chanson la vie des autres et dans tous les domaines. Tous les citoyens du Bénin et d’une partie de l’Afrique se retrouvent dans les messages portés par l’artiste dans ses chansons en français, en fon, en espagnol ou en yoruba.
Puisse son ode à la paix dédiée à la Conférence Nationale et devenue notre ritournelle à l’approche de chaque élection rester le son qui nous souffle l’essentiel à conserver et à préserver pour les avancées significatives et le développement : LA PAIX .
Sa voix et sa chaleur de mère et de citoyenne engagée vont certainement nous manquer mais son héritage d’humilité, d’amour et de paix resteront et mérite d’être célébré. Soutenons donc toute initiative dans ce sens afin que la dimension de l’écriture se joigne à celle de l’oralité qu’est la chanson pour immortaliser notre Vivi l’International.
A ses enfants je présente mes condoléances et dis ma proximité dans cette épreuve qui n’est plus seulement la leur mais celle de tous les artistes et de tout le peuple béninois.
A ses amis et fans, je recommande la pérennisation de ce flambeau symbolique
A la Nation, je demande une reconnaissance à la hauteur de ce que fut l’artiste
Vivi l’International, à toi qui a égayé nos cœurs et apaisé nos angoisses, notre gratitude t’accompagne dans ton nouveau monde et que brille sur toi la lumière sans déclin ».

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page