.
.

Le triomphe de la vérité

.

Réactions suite à la correspondance du président Soglo à Talon : Des Béninois approuvent la démarche de Soglo et souhaitent un tête-à-tête


Vues : 5

L’ancien président de la République du Bénin, Nicéphore Dieudonné Soglo a récemment envoyé un courrier à l’actuel chef d’Etat, Patrice Talon pour lui présenter ses meilleurs vœux de l’année 2022 et profité de l’occasion pour attirer son attention sur la situation sociopolitique actuelle. Cette démarche de Soglo est appréciée par les citoyens qui ont salué sa détermination, son courage et sa volonté. Pour eux, c’est un geste responsable et sage qui engage la décrispation de la situation politique au  sortir des élections où certains acteurs se sentent frustrés ou écartés de la course. Ce qui selon-eux, témoigne de la volonté du premier président de l’ère du Renouveau démocratique, Nicéphore Soglo à dialoguer pour la réconciliation et la paix au Bénin. L’ex-président étant donc favorable au dialogue, les populations invitent l’actuel locataire de la Marina, le président Patrice Talon à saisir sa main tendue et appellent les autres acteurs à  taire les haches de guerre pour rentrer dans cette même dynamique pour la cohésion autour des programmes de développement du pays. Suivez leurs réactions …

Olivier Atinogbé, acteur politique et membre fondateur du parti Union Progressiste : « Nul ne doute de ce que l’ancien président  a pu faire pour le pays »

« C’est une très bonne initiative que l’ancien président Nicéphore Soglo puisse envoyer un courrier en direction de l’actuel chef d’état pour lui notifier qu’il  y a un certain nombre de choses sur le plan politique qu’il faut revoir. C’est-à-dire certaines crises au sein de la classe. Nous souhaitons  et nous demandons encore à l’ancien président d’insister pour que le Chef de l’Etat puise l’écouter parce que ça va à l’intérêt de la population béninoise. Nul ne doute de ce que l’ancien président  a pu faire pour le pays. Pour nous, c’est de prier pour que ces doléances soient prises en compte. Nous n’avons pas d’autres pays que le Bénin. Qu’Il accepte pour que les choses puissent évoluer dans la cohésion surtout les ambitions de développement engagées depuis 2016.

Dansonhoun Michel, citoyen béninois: «  Il y a rien qu’on gagne dans la guerre »

« Les anciens présidents ne doivent pas se fâcher contre le chef de l’Eta  actuel quel qu’en soit les incompréhensions. Après tout, un ancien président, c’est un sage. Donc, il faut que sa manière de faire diffère des autres même s’ils sont offensés, ils sont obligés de mener des démarches de sage. Ce qu’il a fait, c’est une bonne chose qui démord l’atmosphère politique dont on parle. C’est-à-dire la tension qui monte. Qu’il reste ensemble pour faire du Bénin, une nation où règne la paix. Vous savez dans un pays, il doit y avoir l’opposition et la mouvance. Je vais dire que l’opposition mène sa démarche d’opposition envers les dirigeants actuels, de ne pas soulever le peuple. Il y a rien qu’on gagne dans la guerre. Donc de passer par les voies les mieux indiquées pour poser leur problème. Que le peuple aussi garde le calme. Du jour au lendemain, il y aura amélioration. Il faut toujours être optimiste que ça va s’améliorer. »

Louis Gbénou, Juriste de formation: « L’acte   est salutaire et entre dans le fonctionnement normal des choses »

« Le dialogue entre les institutions n’a jamais été rompu au Bénin. L’ancien président Nicéphore Soglo incarne une institution, constitue en lui-même une institution. Donc l’acte  qui vient de poser est salutaire et entre dans le fonctionnement normal des choses. C’est ce que l’on souhaite pour ce pays étant donné qu’il y a des lois à respecter. Il l’a fait et c’est normal pour son rang. »

Vincent BOKO, Acteur de la société civile: « Nous espérons bien que cette année soit une année de réconciliation »

« Vous savez, le président Soglo a déjà dirigé ce pays et c’est normalement son rôle d’instruire son successeur à prendre les bonnes décisions pour la cohésion sociale. Moi, ça me soulage d’ailleurs de le voir encore se mêler dans la scène politique au bénin. C’est un bon geste de sa part et j’espère que le président Talon fera bon usage de ces conseils. Nous espérons bien que cette année soit une année de réconciliation pour que les prochaines élections soient pacifiques. Je recommande au chef de l’Etat de revoir sa politique de gestion pour le bien de tous. Je profite de l’occasion pour lui souhaiter mes propres vœux de santé, de longévité et de prospérité, à lui, à sa famille et à tous les membres de son gouvernement ».

Aguèmon Romuald, étudiant en Sciences juridiques à l’Uac : « C’est le premier pas vers le dénouement de ce que certains appellent crise »

« Ce qu’il a fait est bien. Je suis convaincu que ça va toucher les dirigeants actuels. Que l’ancien président se soucie du bien-être des citoyens de ce pays. C’est le premier pas vers le dénouement de ce que certains appellent crise, si non moi, je ne m’intéresse pas à la politique. Mais je soutiens sa démarche envers Talon parce que c’est lui qui a la pouvoir. On doit aller vers lui en toute humilité comme l’a fait Soglo ».

Marc Hogbonouto, citoyen béninois : « Qu’il ne soit pas fatigué parce que Talon est rigoureux. Je l’encourage à persister pour avoir gain de cause »

« C’est ce qu’on souhaitait depuis pour les gouvernants. C’est-à-dire des démarches pacifiques. Je crois que la démarche du président Soglo est une très bonne chose.  La roue tourne. Les opposants d’aujourd’hui peuvent devenir des mouvanciers demain. Et cela leur servirait d’exemple pour réclamer. Pour l’occasion que vous m’offrez, je profite pour appeler l’ex-président Nicéphore Soglo à faire plus que ça. Qu’il ne soit pas fatigué parce que Talon est rigoureux, il peut tenir compte comme, il peut ne pas tenir compte. Je l’encourage à persister pour avoir gain de cause ».

Lokonon Ferdinand, conducteur de taxi-moto à Cotonou : « Je félicite Soglo pour ça parce qu’il a d’autres préoccupations, mais il s’intéresse au bien-être de ce pays »

« Les opposants vont voir maintenant qu’ils doivent laisser les haches de guerre. Il y a un sage qui a posé un acte. Je félicite Soglo pour ça parce qu’il a d’autres préoccupations, mais il s’intéresse au bien-être de ce pays. Vous savez qu’il est actuellement dans la douleur de son épouse décédée.  Il a pu se prendre pour poser cet acte, on doit le féliciter. C’est maintenant Talon qui va montrer qu’il est à l’écoute de sa population. On attend de voir ».

Charles Hossou: Acteur politique : « Il a fait preuve de modestie et de grand dirigeant. Cela prouve qu’il se souci de l’état de la vie politique au Bénin »

« Ça ne m’étonne pas  de voir un ancien président adresser un courrier de présentation de vœux à son successeur. Mais c’est le contenu du message qui me semble très intéressant. Il a fait preuve de modestie et de grand dirigeant. Cela prouve qu’il se souci de l’état de la vie politique au Bénin. Personne à son âge ne va s’inquiéter de quoi que ce soit dans le pays. Moi je suis personnellement très touché par cet acte et j’exhorte le président de la république actuel de faire diligence sur les recommandations de son aîné et d’opter pour que la justice continue de prospérer au Bénin. Je le félicite pour toutes les actions qui mènent pour le bien-être de la population même s’il faut que nous en souffriront un peu pour le développement de notre pays. Je remercie également le président Nicéphore pour avoir toujours réagi dans les problèmes qui gangrènent la cité politique béninoise. je leur souhaite tous bonne et heureuse année ».

Agbaho Cossi Alfred, citoyen béninois : « Cela pourrait marquer le début d’une ère de réconciliation entre les deux hommes politiques »  

« Le président Nicéphore Soglo est un homme rempli de sagesse. je suis ému de cette nouvelle. Cela pourrait marquer le début d’une ère de réconciliation entre les deux hommes politiques. Même si  les deux hommes politiques ont des relations tendues, suite aux réformes entreprises par le président Talon depuis son élection, Soglo n’a pas hésité à se préoccupé de son pays. C’est un acte de bravoure que les autres présidents de la sous-région doivent s’inspirer pour que la paix puisse y régner ».

Alban Tchalla & Assise Agossa (Coll)

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page