.
.

Le triomphe de la vérité

.

« De la restitution à la révélation….. »: 150 œuvres pour une exposition historique à la présidence dès le 20 février


Vues : 5

Une des œuvres à exposer

Les locaux majestueux de la présidence de la République du Bénin s’apprêtent à abriter un événement culturel jamais réalisé au Bénin. Il s’agit d’une exposition inédite dénommée : « Art du Bénin, d’hier et d’aujourd’hui : de la restitution à la révélation ». Elle démarre le dimanche 20 février prochain et sera officiellement lancée par le Chef de l’Etat, Patrice Talon. Invitée de l’émission, «90 min pour convaincre » de la radio nationale, Yassine Lassissi, Directrice artistique et commerciale de l’Agence Galerie Nationale a dévoilé l’objectif et toute la portée de cet évènement. Il s‘agit surtout, à la croire, de lever le voile sur la sortie officielle de cette nouvelle structure et sur le travail effectué pour révéler les artistes plasticiens béninois et autres. « Restitution, c’est donner à voir plus de 150 ans après 26 trésors royaux, c’est aussi une occasion de dévoiler au public national, régional et international le riche patrimoine béninois. C’est saisir une opportunité de montrer et de présenter la vitalité de la scène artistique béninoise et la diversité des techniques artistiques » a-t-elle précisé. Sur son volet contemporain, l’exposition réunit une trentaine d’artistes béninois évoluant dans plusieurs domaines dont les peintures, sculptures, les arts vidéo et autres. Plusieurs générations d’artistes sont programmées. Pour Yassine Lassissi, elle vise également à créer un dialogue entre les arts contemporains et les trésors royaux. «Elle sera aussi une occasion de montrer que malgré l’absence de ces trésors royaux, les artistes béninois s’inspirent de leur histoire culturelle et cultuelle pour présenter aujourd’hui un art diversifié ». Il y aura une scénographie sous forme d’archipel avec des îlots qui permettent de présenter l’univers de chaque artiste contemporain. Cette exposition sera gratuite et ouverte au public.

Jean-Michel Abimbola constate l’évolution des travaux

À quelques jours du vernissage de l’exposition publique diptyque, le ministre en charge de la culture a voulu avoir des certitudes. À cet effet, il a effectué une descente sur les lieux de la tenue de l’activité qui se veut l’acte 2 du retour des 26 œuvres d’arts pour occuper la scène diplomatique, politique et artistique. Sur le parcours pédestre que fera chaque visiteur avant d’atteindre la majestueuse salle d’exposition des 26 œuvres d’art, le ministre Jean Michel Abimbola accompagné de son collègue des infrastructures, s’est enquis des dispositions prises depuis le plan d’accueil, de la sécurisation de la salle en passant par la mise en vitrine des œuvres.
Et le constat fait par l’autorité est que tout se met en place comme il le faut pour une réussite de l’organisation. Selon lui, tout est fin prêt pour convaincre une fois encore la communauté internationale quant à la pertinente politique muséale du gouvernement. Car, la mise en place des œuvres d’art à la salle d’exposition contemporaine, le dispositif d’accueil des visiteurs et de leur guidage, la disponibilité et la qualité des médiateurs culturels prévus, la mise en place des extincteurs et la formation des agents sur les premiers gestes sont presque finis. De quoi donner plus d’assurance au ministre et sa la délégation sur le niveau de production de cette exposition publique diptyque, une première au Bénin et en Afrique. A souligner que ces visites ont eu lieu en présence des responsables des structures en charge de l’organisation notamment, les agences Galerie nationale, Anpt et Anecsmo, les experts des questions de sécurité, les forces de défense et de sécurité notamment la Garde Républicaine, les Sapeurs-pompiers, la Police Républicaine, les membres du comité des évènements culturels artistiques et touristiques, des historiens, des sachants, des logisticiens et scénographes.

Christian Tchanou et Anselme HOUENOUKPO

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page