.
.

Le triomphe de la vérité

.

Insécurité dans les Collines: Graves révélations de la Police Républicaine


Vues : 1

Le Porte-parole de la Police Républicaine a animé un point de presse ce dimanche 30 janvier 2022 dans les locaux de la Direction Générale de la Police Républicaine. L’objectif  est de faire le point sur les évènements malheureux survenus dans la localité de Kogandji sis à 3km de Monkpa, dans la commune de Savalou qui ont fait un bilan de  2 morts dans le rang des policiers et 6 parmi les fidèles de la secte dénommée Azzael Awouignan.  Lire  ci-après l’intégralité des faits selon la Police Républicaine.

DÉCLARATION DE PRESSE DE LA DGPR

Cotonou, le 30 janvier 2022

Grave incident survenu le samedi 29 janvier 2022 dans le hameau de Kogandji, à 3 Km du village de Monkpa dans la commune de Savalou

Courant décembre 2021, la population de Monkpa, réputée généralement calme a constaté puis a signalé au commissariat de la localité un certain nombre de faits peu ordinaires. Il s’agit d’actes de violence et de destructions de biens opérés par les fidèles de la secte dénommée AZZAEL AWOUIGNAN installée, depuis quelques années, dans le hameau KOGANDJI sis à 3km de Monkpa, dans la commune de Savalou.

Coups et blessures volontaires, menaces de mort, vols de récoltes et destruction de biens appartenant à autrui sont entre autres le martyr que font souffrir quotidiennement aux populations les membres de cette secte ayant pour gourou le sieur KPODEKON Mesmin. Les membres de la secte justifient leurs actes par une inspiration divine.

Le lundi 24 janvier 2022, une dame enceinte a été curieusement violentée et sérieusement molestée par quinze (15) fidèles de ladite secte pour des motifs fallacieux constitutifs d’infractions à la loi pénale. Convoqués plusieurs fois par la Police, ils ont refusé de répondre auxdites convocations.

C’est alors qu’une équipe du commissariat de Monkpa s’est rendue au siège de la secte pour rencontrer son premier responsable et comprendre les causes réelles de tels agissements de leur part. Mais elle s’est vue opposer, par des individus violents et drogués, un refus catégorique d’accéder à leur siège. L’équipe de la police a fort heureusement échappé à une séquestration après l’érection de plusieurs barricades faites de troncs d’arbres sur la voie par les soi-disant fidèles.

En effet, les fidèles de cette secte professaient la fin du monde. Leur besoin ultime était de vider leurs avoirs et de se départir de tous biens de toutes natures avant l’avènement de ladite fin du monde.

Ils étaient donc autorisés par leur gourou, à saccager les récoltes des populations, détruire les biens de leurs voisins puis, commettre tous actes répréhensibles au motif qu’ils en ont reçu l’inspiration et l’autorisation du Saint Esprit.

Pour ne pas laisser s’installer une zone de non droit et ayant  à faire à une forme progressive d’endoctrinement des populations de la localité, sur instruction expresse, une opération d’interpellation des auteurs de ces actes  a été rapidement planifiée pour être exécuter le samedi 29 Janvier 2022. Malheureusement, l’opération du samedi 29 janvier 2022 va tourner au drame.

En effet, après l’interpellation de certains responsables recherchés, les fidèles  drogués, armés de gourdins et de fusils de fabrication artisanale, sous les ordres du gourou  ont séquestré dans un premier temps  deux fonctionnaires de police qui, tentaient de les raisonner plutôt que de faire usage de leurs armes.

Voulant coûte que coûte libérer leurs coreligionnaires, armés de fusils de fabrication artisanale et des bidons d’essence, ils ont attaqué et tenté d’incendier le commissariat de Police de MONKPA. Heureusement, le dispositif mis en place a permis de les repousser.

Les négociations entreprises par le biais des élus locaux pour libérer les deux fonctionnaires de police n’ayant abouti, l’équipe de fonctionnaires de Police s’est rendue dans la brousse où les membres de cette secte  se sont retranchés à l’effet de retrouver leurs collègues. Malheureusement, ils découvriront les corps de ceux-ci froidement assassinés. Sur ce, ils ont entrepris une battue en vue de retrouver les auteurs de ce crime odieux. C’est alors qu’ils vont essuyer des tirs de personnes en embuscade auxquels ils ont riposté. Cela a entrainé la mort de six (06) personnes.  

Nous profitons de cette occasion pour nous incliner devant la mémoire de nos collègues tombés dans l’accomplissement de leur devoir. 

Des avis de recherches ont été lancés pour retrouver les responsables de cette secte afin qu’ils répondent de leurs actes.

La situation est relativement calme sur les lieux, les recherches se poursuivent et les opérations de sécurisation des populations se sont intensifiées sur le terrain. Nous invitons et sollicitons nos concitoyens au calme, à la sérénité et à la collaboration pour nous aider à retrouver les personnes recherchées.

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page