.
.

Le triomphe de la vérité

.

Discours sur l’état de la nation: Les 4 promesses de Talon


Le Chef de l’Etat réitère son engagement à quitter le pouvoir en 2026

Quatre promesses majeures ont été faites par Patrice Talon lors de son message aux députés ce 29 décembre 2021. Devant la représentation nationale, pour la première fois depuis sa réélection, le Chef de l’Etat a annoncé les quatre défis principaux qui attendent son second mandat.
Premièrement, il a annoncé que ce mandat sera bien le dernier. « C’est mon tout premier discours sur l’état de la nation en ce qui concerne mon second mandat. Je n’ai pas dit le deuxième, (…) le second », a-t-il précisé. Le terme « second » signifie bien qu’il n’y aura pas un troisième. Il s’agit d’une précision lexicale employée par le président de la République pour signifier son engagement à respecter la constitution en ce qui concerne le nombre de mandats. Comme le stipule l’alinéa 2 de l’article 42 de la constitution, « en aucun cas, nul ne peut, de sa vie, exercer plus de deux mandats de président de la République. » Cette précision vient à point nommé pour situer certains acteurs politiques qui demandent déjà au Chef de l’Etat de se préparer pour un troisième mandat.

La lutte contre le terrorisme islamique
La deuxième promesse du Président de la République ce mercredi, c’est la lutte contre l’insécurité, notamment le terrorisme islamique. Devant les députés, Patrice Talon a rappelé les mesures déjà prises depuis deux ans pour prévenir les récentes attaques. « Depuis deux ans au moins, a-t-il rappelé, nous avons déployé un important dispositif de prévention dans nos communes frontalières où la menace terroriste, en raison des développements observés dans des pays limitrophes, est forte. » Il a alors promis aux représentants du peuple que le gouvernement « poursuivra les investissements nécessaires pour que notre dispositif soit renforcé en moyens tant humains, logistiques que technologiques, afin que ce genre d’incursion sur notre territoire ne puisse continuer. » Ainsi, il a annoncé que les capacités opérationnelles de nos Forces de défense et de sécurité seront considérablement renforcées. « Les moyens leur seront donnés à suffisance pour leur permettre d’assurer la protection optimale du pays tout entier, de sorte que, même dans leurs propres rangs, il n’y ait pas d’autres victimes. Dans la même logique, la coopération avec les pays limitrophes sera accrue pour mutualiser les moyens de prévention et de lutte. »

Lutte contre le Covid-19 et PAG
Evoquant la crise sanitaire liée au Covid-19, le Chef de l’Etat a annoncé que le Bénin entend « relever sensiblement son taux de vaccination comme de nombreux autres pays le font déjà. » Pour le Chef de l’Etat, la vaccination demeure « la seule manière de revenir à une vie normale » Dans un registre beaucoup plus économique, Patrice Talon a annoncé que son second mandat sera celui d’investissements importants dans le cadre du Programme d’actions du gouvernement. « Nous ferons donc en sorte que la dynamique observée ces dernières années se poursuive et s’amplifie afin que notre pays aille davantage mieux et que, comme nous l’avons dit, venant de loin, nous allions le plus loin possible sur la route du développement », a-t-il promis. Comme une boutade, il a lancé : « nos réalisations pour ce nouveau quinquennat seront deux fois, trois fois ce que nous avons connu lors du premier quinquennat. » Si le PAG1 est chiffré à 9.900 milliards de FCFA, ce doublement annoncé se chiffrerait à 19.800 milliards de FCFA, le triplement étant lui-même plafonné à 29.700 milliards de FCFA au moins pour les cinq prochaines années. Il faut alors se demander dans quel registre inscrire le chiffre récent de 12.000 milliards de FCFA annoncé comme étant le montant total des investissements prévus au titre du PAG 2 qui sera dévoilé le mois prochain.

Olivier ALLOCHEME

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page