.
.

Le triomphe de la vérité

.

Descente du DGI sur le chantier de construction de l’axe Kétou-Savè-Okéo: Jacques Ayadji annonce la satisfaction imminente des doléances des populations


Vues : 1

A la tête d’une délégation, le Directeur général des infrastructures, Jacques Ayadji a visité le lundi 20 décembre 2021, le chantier de construction de la route Kétou-Savè jusqu’à la bretelle Savè-Okéo. Le but de cette descente est de constater l’évolution des travaux et s’imprégner des préoccupations des populations.

Mandaté il y a quelques jours par les populations d’Okéo dans l’arrondissement de l’Okpara pour transmettre leur reconnaissance au Chef de l’Etat Patrice Talon pour le bitumage de la route Savè-Okéo, le Directeur général des infrastructures Jacques Ayadji s’est, de nouveau, rendu dans cette localité pour comprendre davantage les difficultés que rencontrent lesdites populations. Au cours de cette descente, le Chef de l’arrondissement de l’Okpara, Bernard Gobou, en souhaitant la bienvenue à la délégation qui visite Okéo ce lundi 20 décembre 2021, a rappelé que le 20 décembre 2018, le Directeur général des infrastructures, Jacques Ayadji était en visite à Okéo pour lancer les travaux de reprofilage de la voie Savè-Okéo. Ce qui a permis aux populations de célébrer la fête de Noël, le nouvel an et la fête de Mahi-houindo dans de bonnes conditions. Au nom des populations de l’arrondissement de l’Okpara en général et celles d’Okéo en particulier, Il a exprimé sa reconnaissance à l’endroit du Président de la République, Patrice Talon pour sa vision de développement de l’arrondissement de l’Okpara, frontière du Nigéria, du Ministre des infrastructures et des transports, Hervé Hêhomey et particulièrement à l’endroit du Directeur général des infrastructures, Jacques Ayadji qui, selon le Chef de l’arrondissement de l’Okpara, ne se lasse jamais de prendre à cœur les problèmes de développement dans un pragmatisme. Il a saisi l’occasion pour formuler à l’endroit de la délégation conduite par le Directeur général des infrastructures quelques doléances pour soulager les peines de ses administrés. Il s’agit en effet de l’ouverture des ruelles à l’intérieur du village, la réalisation d’une aire de jeu pour la jeunesse, le remblai de quelques endroits tels que la devanture du magasin de stockage, la cour du centre vétérinaire et la cour de l’arrondissement, la réalisation de la clôture de l’Ecole primaire centre Okéo, le rechargement en latérite du tronçon cimetière-fleuve Okpara, l’ouverture de la déviation du côté gauche centre-ville Okoé de la route en construction, la réhabilitation du réseau hydraulique du village Okéo, la réalisation d’ouvrages d’adduction d’eau, l’électrification du village avec surtout la pose et l’installation des lampadaires photovoltaïques à l’intérieur du village et au bord de la voie en construction, et l’ouverture de quelques pistes rurales.

Reconnaissance des mérites du président Talon

Très heureux et satisfait de la réalisation de la route Savè-Kétou-Okéo visitée par le Directeur général des infrastructures, le Maire de Savè, Denis Oba Chabi a exprimé sa gratitude à l’endroit de tous ceux qui ont œuvré pour que ce projet soit concrétisé. « La réalité, c’est que j’arrive aujourd’hui à joindre Kétou à partir de Savè en moins d’une heure alors qu’il fallait quatre heures. J’arrive à joindre Okéo en moins de 20 minutes alors que c’était deux heures. A partir de cet instant, je peux valablement dire que moi je suis déjà satisfait non seulement pour la qualité du travail, mais aussi la rapidité. C’est le lieu de présenter nos félicitations au Gouvernement du Président Patrice Talon pour tout ce qu’il fait pour notre commune. La commune de Savè n’a pas l’asphaltage mais a mieux que l’asphaltage », a déclaré le Maire de Savè, avant d’inviter le Gouvernement à vite solutionner le problème d’absence d’eau potable constaté depuis quelques moins dans la moitié de la ville de Savè. Tout comme lui, le Maire de Kétoua souligné que la construction de cette voie va permettre aux peuples de Kétou et de Savè de se rapprocher davantage. Il a lui aussi évoqué le problème de déplacement de réseaux qui ont créé assez de nuisance aux populations au départ, mais qui est réglé depuis environ un mois dans sa commune.

90% de taux d’exécution enregistré

Selon les explications du Chef de mission, la route Kétou-Savè fait environ 140 km. L’axe principal Kétou-Savè fait 85 km avec deux bretelles d’environ une vingtaine de kilomètres. A le croire, l’entreprise en charge des travaux, le chantier est à presque 90% de taux d’exécution et le délai prévu pour prendre fin le 12 mai 2022, sera respecté : « A part quelques travaux dont le terrassement d’un km, entre autres, les efforts se déploient dans l’optique de rester dans le délai imparti. Au plus tard le 12 mai 2022, la voix d’environ 140 km, l’axe principal quittant Kétou vers Savè de 85 km avec deux bretelles d’environ une vingtaine de km, sera livrée. ».

L’engagement du DGI à satisfaire les doléances

Tout en saluant la capacité de résilience des populations d’Okéo face aux difficultés engendrées par les travaux, le Directeur général des infrastructures Jacques Ayadji les a rassurées que des dispositions sont déjà prises afin que ces problèmes soient conjugués au passé le plus tôt possible. « Nous avons eu des difficultés qui ont fait que nous avons pris du retard pour lancer les travaux de libération des réseaux de différentes formes. Aujourd’hui, sur tous les réseaux, nous avons pu signer des contrats à l’exception du réseau d’eau et là encore, l’ouverture des offres est prévue pour ce 21 décembre et je promets à tout le monde que nous donnerons le meilleur de nous-mêmes pour vite sélectionner cette entreprise pour libérer l’entreprise qui est visiblement pressée pour terminer ses travaux dans le délai », a-t-il laissé entendre, en précisant que ce n’est pas l’entreprise en charge des travaux qui est responsable de ce dysfonctionnement. Jacques Ayadji a ensuite félicité l’entreprise brésilienne CCE pour le « travail professionnel » qu’elle est en train de faire et surtout la mission de contrôle. « On n’a pas de problème de qualité de travaux ici. Je félicite la mission de contrôle qui est le vrai artisan du chantier », a-t-il indiqué. En réponse aux diverses préoccupations des populations, il a été rassurant en ces termes : « Je donnerai le meilleur de moi-même pour que tout ce qui est demandé ici et ailleurs soit fait. Mais c’est des faveurs ». Le chef projet de l’entreprise brésilienne CCE en charge des travaux a confié que l’entreprise a rencontré quelques difficultés qu’elle a pu surmonter et tout est en train d’être réglé. « On espère que dans les prochaines semaines, tout sera en ordre », a-t-il souligné. En plus des travaux de cette route, l’entreprise a également construit à la demande des populations, une école dans la commune de Kétou, quatre forages à Savè, entre autres et un centre de santé en vue. Pour les autres doléances des populations, il a promis faire tout son possible pour les satisfaire.

Les autorités et populations saluent l’efficacité de l’entreprise CCE et la mission de contrôle

Depuis qu’il effectue des visites de chantier, c’est pratiquement la première fois que le Directeur général des infrastructures, Jacques Ayadji affiche clairement sa satisfaction totale par rapport à la qualité de l’ouvrage réalisé. En plus de cela, l’entreprise CCE en charge des travaux a mis les bouchées doubles pour respecter le délai prévu dans le contrat. Toute chose qui réjouissent le Directeur général des infrastructures, les autorités communales et locales et les populations de Kétou et Savè. La mission de contrôle a également reçu les vives félicitations du directeur général des infrastructures pour le suivi rigoureux du chantier. Jacques Ayadji les a également exhorté à poursuivre sur cette lancée. Car le président de la république tient à la qualité des travaux, dans le respect des délais contractuels.

Laurent D. Kossouho

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page