.
.

Le triomphe de la vérité

.

Circulation règlementée des « Tokpa-Tokpa » et autres taxis dans la ville: Une décision forte en vigueur dès ce lundi à Cotonou


Vues : 2

Le présidium à l’entame de la séance d’échange avec les acteurs de la chaine des transports

Le Préfet du Littoral Alain Orounla et le 2ème Adjoint au Maire de Cotonou Gatien Adjagboni ont tenu le jeudi 25 novembre 2021 à la mairie de Cotonou, une séance d’échanges avec tous les acteurs de la chaine des transports. Au terme des assises, il ressort que les nouveaux sites de Vodjè et de Pk6 à Abattoir identifiés et aménagés par la Mairie pour abriter les gares routières de Cotonou seront opérationnels pour compter de ce jour, lundi 29 novembre 2021. En effet, face à l’anarchie qui caractérisait le secteur du transport à Cotonou, la nouvelle équipe municipale a tôt fait de prendre ses responsabilités en décidant de réorganiser les acteurs et de mettre fin au ‘’squattage’’ systématique de toutes les rues par les chauffeurs de taxis. Cela a commencé par une série de réformes sensées recadrer l’activité et sécuriser les paisibles populations. Cette séance qui consacre l’épilogue de ce processus, s’inscrit dans une démarche participative, et témoigne de la volonté effective des autorités préfectorales et municipales de mettre fin aux chargements et déchargements hors parcs afin de favoriser la fluidité de la circulation et une meilleure gestion de la mobilité urbaine dans la capitale économique. «La manière dont se faisait le transport interurbain constituait une entrave à la libre circulation des biens et des personnes, et n’était pas digne d’une ville vitrine comme Cotonou surtout au regard de toutes les ambitions que nourrit le gouvernement à son égard», a fait savoir le Préfet du Littoral Alain Orounla. Selon le 2ème adjoint au Maire de Cotonou, c’est à cause de ce désordre qui règne dans cette filière, et qui fait que toutes les rues de Cotonou sont transformées en gares routières avec tout le cortège de nuisances, de désagréments et d’insécurité qui va avec que les autorités ont décidé de réorganiser la filière non seulement pour répondre aux exigences de la loi mais aussi et surtout pour instaurer une meilleure gestion de la mobilité urbaine. Les nouveaux sites sont désormais prêts. Les différents syndicats et les autres acteurs du transport routier ont été invités à transférer leurs activités sur les deux nouvelles gares dès le lundi 29 novembre 2021. Aussi, le comité communal chargé de l’organisation et la gestion des gares routières à Cotonou, dans sa nouvelle configuration, a été présenté aux participants. Ce comité est constitué de plusieurs entités à savoir : la Police, la Préfecture, la Municipalité, la Recette perception et autres entités déconcentrées de l’Etat dont la mission est de réfléchir, organiser, contrôler et assurer le recouvrement des taxes.

Edwige Totin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page