.
.

Le triomphe de la vérité

.

Restitution d’œuvres d’art et autres extorqués aux pays africains: Après le top du Bénin, l’Ethiopie aussi ramène des biens culturels au bercail


Une couronne restituée à l’Ethiopie

L’Ethiopie vient d’enregistrer la plus grande restitution d’œuvres d’art de son histoire. En effet, plusieurs trésors antiques sont retournés ce samedi 20 novembre dans la capitale éthiopienne, Addis-Abeba après avoir passé plus de 150 ans en Europe. Il s’agit des biens culturels revenant d’Europe, principalement du Royaume-Uni, de Belgique et des Pays-Bas. Au Musée national d’Addis-Abeba, ces trésors ont été exposés, notamment une couronne, un bouclier impérial, un ensemble de coupes argentées ou encore un livre de prières manuscrit. Pour l’Ambassadeur éthiopien à Londres, la restitution de ce patrimoine a une « signification énorme », car même si l’Éthiopie n’a jamais été colonisée, plusieurs œuvres lui ont été enlevées pendant les conflits qui l’opposaient aux puissances coloniales. Les pièces culturelles restituées le samedi dernier  avaient par exemple été emportées par l’armée britannique lors de la bataille de Magdala en 1868. Mais cette restitution ne sera pas la toute dernière. Et pour cause, le Gouvernement éthiopien demande également au Royaume-Uni la restitution d’autres œuvres culturelles, comme des tablettes représentant l’Arche d’alliance. En outre, l’Ethiopie négocie également avec les États-Unis pour organiser le retour d’une bible et d’une croix qui devaient faire l’objet d’une vente aux enchères, a rapporté le correspondant de RFI à Addis-Abeba.

Laurent D. KOSSOUHO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *