.
.

Le triomphe de la vérité

.

Passage des ministres en commission budgétaire au Parlement: Salimane Karimou défend 130,5 milliards pour les enseignements maternel et primaire


La prévision budgétaire du ministère des enseignements maternel et primaire s’établit à 130 milliards 536 millions 932 mille Fcfa contre 126 milliards 488 millions 800 mille Fcfa en 2021 soit une augmentation de 3,4%. C’est ce qu’on peut retenir du passage du Ministre Salimane Karimou devant la commission budgétaire de l’Assemblée nationale, ce jeudi 18 Novembre 2021. Pour le ministre le budget couvre toutes les composantes du sous-secteur des enseignements maternel et primaire et même le secteur de l’éduction dans son ensemble. Il prend aussi en compte deux volets phares dont l’extension du taux de couverture de la cantine scolaire de 51,4% à 75% dès janvier 2022.

« Nous avons présenté à la représentation nationale, le budget alloué au ministère des enseignements maternel et primaire pour le compte de l’année 2022. Ce budget se chiffre à un montant de 130 milliards 536 millions 932 mille Fcfa contre 126 milliards 488 millions 800 mille Fcfa en 2021 soit une augmentation de 3,4%. Je dois pouvoir retenir que ce montant de 130 milliards couvre presque toutes les composantes qui constituent l’ossature du sous-secteur des enseignements maternel et primaire et même l’ossature du secteur de l’éduction dans son ensemble. Ça prend en compte les composantes relatives aux pilotages et aux soutiens, le problème d’accès, de rétention et d’équité et ensuite le problème de la qualité de l’enseignement. Donc, toutes ces composantes sont prises en compte dans ce budget. Mais le point d’attention que je voudrais partager avec vous, c’est que le budget 2022 prend essentiellement en compte deux volets très  importants. Le premier, c’est l’extension des cantines scolaires. Nous partirons désormais de 51,4% à 75% de taux de couverture à partir de janvier 2022. Du coup, il y aura un peu plus de 1822 écoles primaires publiques qui vont s’ajouter aux 3800 et quelque qui existent actuellement ; ce qui pourrait impacter environ 500 mille apprenants. Le second volet qui est important et qui se retrouve également dans les trois composantes dont j’ai parlé, c’est l’accès à travers la mise à disposition des enseignants. Le programme d’aspirants au métier d’enseignant se poursuit et il  nous permet aujourd’hui de résorber un tant soit peu le déficit en enseignant…

Les préoccupations des députés

…Dans l’ensemble, nous avons remarqué que les députés sont toujours préoccupés par les questions d’éducation dans notre pays. Ils sont même plus préoccupés par l’éducation à la base. Toutes leurs questions et commentaires s’articulent autour de comment faire pour que l’éduction pour tous devienne une réalité dans notre pays, pour que tous les enfants puissent y avoir accès. Ils sont préoccupés par la qualité de l’enseignement, comment nous faisons pour que nos enfants qui sortiront des écoles puissent donner la preuve d’avoir appris quelque chose. Ils sont également préoccupés par la question des carrières des enseignants… »

Fidèle KENOU

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *