.
.

Le triomphe de la vérité

.

Introduction de nouvelles lois sur la légalisation de l’avortement au Bénin: Les Évêques disent non


Mgr Cyrille E. Houndékon, Evêque chargé des communications sociales de la CEB

La Conférence épiscopale du Bénin est très préoccupée par le projet de l’égalisation de l’avortement résultant de la modification de loi n°2003-04 du 03 mars 2003 relative à la santé sexuelle et à la reproduction. Ainsi, ce sujet était au cœur de leur session plénière ordinaire du mois d’octobre 2021 tenue du 17 au 20 octobre 2021 à Cotonou. Lors de la conférence de presse qu’il a animée ce mercredi 20 octobre 2021 au Foyer des marins à Cotonou où s’est déroulée cette session, le Porte-parole de la Conférence épiscopale, Mgr Eugène Cyrille Houndékon a souligné que l’avortement est un acte inhumain qui détruit la vie du fœtus, mais aussi celle de la mère à plusieurs égards. A cet effet, les Évêques du Bénin invitent les acteurs politiques, notamment les députés, les hommes et femmes de bonne volonté à vivre la crainte de Dieu et à puiser dans les valeurs culturelles et spirituelles du peuple béninois les ressources nécessaires pour dire un « non catégorique » à la culture de la mort au Bénin. « Il y a des alternatives sûres et fiables pour remédier aux maux que l’on entend solutionner par la légalisation de l’avortement », a fait savoir le porte-parole de la Conférence épiscopale du Bénin.

De la rencontre Talon-Yayi
Au cours de cette session, les Évêques du Bénin ont aussi apprécié l’audience que Chef de l’Etat Patrice Talon a accordée à son prédécesseur le Président Boni Yayi à la Marina le 22 septembre dernier. Sur le sujet, ils souhaitent vivement que cette « belle initiative » soit le prélude à un dialogue vrai et sincère, ouvert aux autres acteurs politiques en vue des actes concrets ordonnés à la décrispation de la vie sociopolitique au Bénin et à la réconciliation. Par ailleurs, la Conférence épiscopale du Bénin se réjouie du bon démarrage de l’année scolaire 2021-2022 sur toute l’étendue du territoire national. Tout en saluant les efforts constants du Gouvernement de redorer le blason de l’école béninoise, les Évêques plaident pour l’amélioration des conditions de vie et de travail enseignants toutes catégories confondues.

Laurent D. Kossouho

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *