.
.

Le triomphe de la vérité

.

Mauvaise Gestion des marchés publics financés par le Fadec: Le Maire de Copargo éclaboussé par un scandale financier


Vues : 0

Le Rapport de vérifications approfondies de la gestion des marchés publics sur financement du FADeC de Inspection Générale de Finances (IGF) sur la période 2017- 2019 dans la commune de Copargo révèle de graves irrégularités dans la gouvernance du Maire Ignace Ouorou, son jeune frère Aminou Ouorou, son ami, agent public et entrepreneur Samson Tegeaou, et le promoteur de l’entreprise CGBP-TP, Tiamiou Gbadamassi. Il s’agit des malversations financières concernant le marché de construction d’une maternité au centre de santé de Pabegou et le marché de dix hangars de marché à six places en toiture légère dans les marchés de Babayaka, Tomi, Tékpari et Cana, entre autres. En effet, selon ce rapport, les travaux de ce dernier marché gagné par l’entreprise BBS Sarl sont non conformes aux spécifications techniques et ont coûté au total 1 453 350 FCFA HT. Mais la réception provisoire est déjà prononcée. La commission retient que l’entreprise BBS Sarl est responsable de la livraison et la facturation de travaux non conformes aux spécifications techniques pour un montant hors taxe de 1453 350 FCFA. L’autorité contractante, La PRMP, le Maire de la commune et les membres de la commission de réception sont solidairement responsables de la réception de travaux non conformes, aux dires de l’IGF. Un autre dossier évoqué dans ce rapport concerne les études techniques et architecturales, suivi contrôle, étude de sols, divers essais de laboratoires par les travaux de construction et d’équipement de trois maisons des jeunes et d’une salle de réunion à la mairie de Copargo. Pour ce marché gagné par le Bureau d’études Urba-Tropiques, les résultats d’études de sols de fondation dont les frais sont estimés à 700 000 FCFA HT n’existent pas dans le rapport. A ce niveau, la Commission note que le Bureau Urba-Tropiques est responsables de la facturation de prestations non fournies pour un montant de 700 000 FCFA. Quant au Maire et la PRMP, l’autorité contractante et les membres de la commission de réception, ils sont solidairement responsables de la réception de prestations non conformes à la commande et du paiement de 700 000 FCFA au profit de Urba-Tropiques, peut-on lire dans le rapport. Aussi note-t-on une mauvaise gestion de certains contrats comme les travaux de construction et d’équipement d’un module de trois classes avec bureau et magasin et d’un bloc de latrine à quatre cabines à l’EPP de Sètrash 2. Entre autres, un marché attribué à Logic System pour un montant de 25 488 319 FCFA HT et un délai d’exécution de 4 mois, à compter du 15 décembre 2017. Jusqu’au 23 décembre 2020, soit 982 jours après la date probable de réception fixée au 15 avril 2018, ce marché n’est pas encore achevé.

Laurent D. Kossouho

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page