.
.

Le triomphe de la vérité

.

Message solennel à l’occasion du 1er août 2021: Le Chef de l’opposition, Paul Hounkpè appelle au dialogue et au consensus


« Nous devons dimensionner nos méthodes de luttes en priorisant le dialogue et la recherche permanente du consensus, principe à valeur constitutionnelle depuis l’historique conférence des forces vives de février 1990. C’est à ce seul prix que nous allons renforcer notre vivre-ensemble ». C’est l’un des appels forts lancés par Paul Hounkpè, Chef de file de l’opposition béninoise à l’occasion du 61ème anniversaire de l’accession du Bénin à l’indépendance célébré ce dimanche 1er août 2021. Pour lui, le Bénin se veut toujours un havre de paix. « A ce titre, poursuit-il dans son message, il nous faut impérativement adopter des comportements visant à sauvegarder cette image. » Pour ce faire, Paul Hounkpè exhorte également les gouvernants à être ouverts à toutes les démarches allant dans le sens de la pacification du pays, afin que tous ses fils puissent contribuer au développement.
A propos des 61 ans d’indépendance du Bénin, voici ce qu’en dit Paul Hounkpè : « De 1960 à ce jour, nous n’avons pas manqué de faire des progrès. D’ailleurs, s’il y a des voix qui s’élèvent aujourd’hui, c’est que nous avons connu des moments reluisants et moins reluisants. Il y a eu des hauts et des bas. Cependant, le plus important est d’avancer. Avancer, c’est ne pas s’accrocher aux détails, d’éviter les comportements déviants et de promouvoir le dialogue. Il est important que les Béninois apprennent à se donner la main pour booster le modèle démocratique »
L’actuel numéro 1 du parti Force Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE) ne reste pas non plus indifférent à la cherté de la vie fortement décriée ces derniers mois. « Nous demandons aux gouvernants dans leurs mesures sociales de penser au panier de la ménagère » laisse-t-il entendre. Il n’a pas n’a pas non plus manqué l’occasion de rendre hommage à Rosine Vieyra Soglo, ancienne première dame, épouse du chef de l’Etat Nicéphore Soglo et ancienne députée à l’Assemblée nationale. « C’est une brave combattante pour l’enracinement de notre démocratie. Il est important pour nous de perpétuer son combat afin que ses luttes ne restent vaines » affirme Paul Hounkpè dans son message.

MESSAGE DU CHEF DE FILE DE L’OPPOSITION A L’OCCASION DE LA CÉLÉBRATION DU 61è ANNIVERSAIRE DE L’INDÉPENDANCE DU BÉNIN

Béninoises, Béninois
Mes chers compatriotes,
Dans un contexte assez particulier du fait de la pandémie de la Covid-19, de la cherté des denrées de première nécessité et après des évènements politiques regrettables, nous célébrons ce jour 1er août 2021, le 61è anniversaire de l’accession de notre pays à la souveraineté nationale. C’est le moment idéal pour revisiter notre parcours afin de voir si nous avons atteint les objectifs que se sont fixés les pères de notre indépendance. En réalité, nous n’avons pas fait du statisme.
De 1960 à ce jour, nous n’avons pas manqué de faire des progrès. D’ailleurs, s’il y a des voix qui s’élèvent aujourd’hui, c’est que nous avons connu des moments reluisants et moins reluisants. Il y a eu des hauts et des bas. Cependant, le plus important est d’avancer. Avancer, c’est ne pas s’accrocher aux détails, d’éviter les comportements déviants et de promouvoir le dialogue. Il est important que les Béninois apprennent à se donner la main pour booster leur modèle démocratique. Nous devons dimensionner nos méthodes de luttes en priorisant le dialogue et la recherche permanente du consensus, principe à valeur constitutionnelle depuis l’historique conférence des forces vives de février 1990. C’est à ce seul prix que nous allons renforcer notre vivre-ensemble.
Le Bénin se veut un havre de paix. A ce titre, il nous faut impérativement adopter des comportements visant à sauvegarder cette image. Pour ce faire, nous lançons un appel aux gouvernants afin qu’ils soient ouverts à toutes les démarches allant dans le sens de la pacification du pays afin que tous ses fils puissent contribuer à son développement.
Face à la cherté de la vie fortement décriée ces derniers mois, nous demandons aux gouvernants dans leurs mesures sociales de penser au panier de la ménagère.
Enfin, il est de devoir en cette occasion spéciale de saluer une fois encore la mémoire de l’ancienne première dame Rosine VIEYRA SOGLO, épouse de l’ancien président de la République Nicéphore SOGLO, ancienne député à l’Assemblée nationale et brave combattante pour l’enracinement de notre démocratie. Il est important pour nous tous de perpétuer son combat afin que ses luttes ne restent vaines.
Notre espérance est que les béninois continuent de s’accepter et de se donner la main même dans leur différence.

Bonne fête de l’indépendance à tous.

Paul HOUNKPÈ
Chef de file de l’Opposition

Christian Tchanou

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *