.
.

Le triomphe de la vérité

.

Conseil national de Moele-Bénin à Azové: Jacques Ayadji et les siens repartent sur des bases plus solides


Vues : 2

Jacques Ayadji entouré ici des membres du bureau politique national du parti

Le parti Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (Moele-Bénin) a tenu ce weekend à Azové dans le département du Couffo son conseil national, le premier après la présidentielle d’avril 2021. Une occasion pour le président du parti Jacques Ayadji de faire le bilan des activités, l’état actuel du parti et exhorter ses militants à plus de courage, de détermination et d’abnégation. Le parti a profité de cette assise pour procéder à la nomination des responsables devant siéger en lieu et place des récents démissionnaires pour un bon fonctionnement du parti.

Dirigé par Jacques Ayadji depuis sa création, le parti Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (Moele-Bénin) s’impose sur l’échiquier politique national à travers le respect de ses assises statutaire et sa politique de soutien aux actions du gouvernement de la rupture. Une fois encore, ce parti s’est révélé à la face du monde à travers son dernier conseil national qui a eu lieu le weekend écoulé à Azové dans le département du Couffo. Malgré la vague de démission qu’enregistre le parti depuis quelques jours, en l’occurrence celle de son secrétaire général, Jacques Ayadji et les siens se disent confiants et se mobilisent pour davantage de défi. En effet, dans son allocution d’ouverture des assises, le président Jacques Ayadji a rappelé le chemin parcouru par le parti et félicité les uns et les autres pour l’engagement personnel. Pour lui, l’expérience acquise en trois ans doit être mise à profit pour les législatives de 2023. « Il va sans dire que l’expérience qu’en a acquise notre Parti doit être capitalisée dans la mise en œuvre du concept 2023 et  c’est maintenant après l’installation officielle, le 24 avril 2021, du comité de préparation de la déclaration de candidature de notre Parti aux élections législatives de 2023. ». A l’entendre, «… La présente rencontre apparait donc comme le levain qui va propulser chacun de nous pour un engagement collectif afin que le meilleur soit nôtre aux prochaines échéances électorales. » Raison pour laquelle Jacques Ayadji est revenu sur les principes de base pour un engagement politique profond : « La politique a besoin d’éthique et de valeurs, elle a besoin de convictions pour emporter l’adhésion du peuple et le respect qu’il peut devoir à ceux et celles qui l’animent. C’est notre challenge à MOELE-BENIN. » Jacques Ayadji n’a pas occulté le programme d’action du second quinquennat du président Patrice Talon. Pour lui, « Le PAG II (2021-2026) doit aussi recevoir notre adhésion totale et notre implication formelle pour ancrer le développement dans notre cher et beau pays le Bénin, » a-t’il martelé avant de lancer un appel à la jeunesse béninoise : « C’est pourquoi, j’exhorte toute la jeunesse du Parti à prendre d’assaut les organes du Parti afin d’en faire un véritable instrument de promotion politique, de construction nationale, de développement et d’intégration africaine. C’est la condition sine qua non pour que l’expérience de MOELE-BENIN continue de séduire comme une organisation politique structurée, disciplinée et solidement ancrée au plan national… »  Il estime que le parti doit quotidiennement  se renforcer à travers les  quatre points essentiels à savoir 1-Unifier la pensée et les actions politiques au sein du Parti ; 2- S’efforcer de les faire prévaloir, en tout temps et en tout lieu; 3- Rallier le plus grand nombre des citoyens de notre pays ; 4- Travailler à la conquête du pouvoir d’état, l’exercer et impacter le peuple béninois au travers d’une vision acceptée par tous. »

 Moele-Bénin a un nouveau secrétaire général.

Le Conseil national d’Azové a été également une occasion pour le parti de procéder à  l’élection de certains responsables tant dans le bureau directeur que dans les organes du parti. Ainsi, le camarade juste Agnoro, précédemment Coordonnateur de la commission droite de l’homme, relation internationale et paix et porte-parole, assume désormais la lourde responsabilité de mémoire du Parti. Il a été élu au cours du 3e Conseil National qui a lieu à Azovè ce samedi 24 juillet 2021. Il occupe désormais le poste de secrétaire général du parti   et remplace Céphise Béo Aguiar, qui a démissionné de la formation politique le 16 juillet dernier. Ensuite, Séraphin Sodjinou a été élu 7è vice-président en charge des relations avec les institutions. Il occupait le poste de Secrétaire national adjoint aux affaires juridiques et à la législation. La fonction de Secrétaire national aux affaires juridiques et à la législation est assurée par Hervé Atcheffon.

Yannick SOMALON

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page