.
.

Le triomphe de la vérité

.

Réaction du socio-économiste, spécialiste des questions de politiques des chaines de valeurs sur mauvaise gouvernance à l’ANaTT: « Ce scandale prouve que les réformes portent déjà des fruits » selon Bonaventure Fandohan


Bonaventure Fandohan

Le socio-économiste, spécialiste des questions de politiques des chaines de valeurs, de compétitivité et d’inclusion économiques, Bonaventure Fandohan se dit choqué de constater que beaucoup de malversations financières continuent de gangrener l’administration publique béninoise en dépit des efforts du Gouvernement du Président Patrice Talon. En se référant du scandale financier de plus de 13 milliards ayant éclaboussé certains anciens responsables de l’Agence nationale des transports terrestres (ANaTT), il dénonce « l’hypocrisie » dont ont fait preuve certains responsables de cette structure d’Etat qui se seraient impliqués dans cette malversation financière selon le relevé du Conseil des ministres en date du 7 juillet 2021. « Cela est d’autant plus choquant quand on analyse l’ampleur de la gabegie, de la gloutonnerie et surtout comment certains responsables se sont comportés en ‘‘donneurs de leçons’’ depuis 2017 jusqu’à un passé récent. Certains responsables de l’Agence plébiscitaient l’importance des réformes et étaient les avocats devant le public béninois », a-t-il rappelé. Toutefois, à le croire, ces difficultés ne devraient pas décourager les Béninois, mais plutôt renforcer leur conviction de réussir les réformes. En effet, Bonaventure Fandohan a fait savoir que par cette situation, certains des techniciens travaillant dans l’administration publique viennent de prouver que la réforme peut être utilisée comme un couvert pour que continuent les habitudes acquises sous les régimes précédents. « Ce cas de corruption représente tout ce que tout réformateur peut craindre : une marche en arrière capable de changer le cours des évènements futurs. Mais cette marche en arrière, ce scandale prouve que les réformes ont commencé à porter leurs fruits et ne devraient être en aucun cas compromises ou retardées », a-t-il ajouté. Par ailleurs, il a indiqué que c’est une leçon pour le Gouvernement Talon qui devra comprendre que maintenant que les réformes doivent s’accompagner du changement progressif des mentalités. Il s’agit pour lui d’un exercice délicat et de longue haleine nécessitant entre autres l’introduction progressive des champions capables de donner l’exemple et la mise en place d’un système de mentorat et de suivi. Aussi, a-t-il poursuivi, le système de décoration et de motivation du servant public qu’est le fonctionnaire d’Etat, devrait-il être amélioré pour créer tache d’huile et un effet de boule de neige pouvant engendrer un environnement propice à la politique du changement du système de gestion connue jusqu’au passé récent. Pour finir, le socio-économiste, spécialiste des questions de politiques des chaines de valeurs, de compétitivité et d’inclusion économiques, Bonaventure Fandohan invite le Gouvernement à poursuivre la lutte contre la corruption et l’impunité afin que le Bénin ne retourne plus à ses anciens travers. « L’avenir du Benin se joue aujourd’hui et le retour au statu quo n’est pas permis. La gestion des entreprises publiques basée sur hasard, le clientélisme, ‘’le Biglotcheme- tout pour moi et ma famille’’ doit être combattue à tout prix. Tout le public Béninois devra être responsabilisé de dire ‘’quelque chose’’ quand il entend ou voit ‘’quelque chose’’. Le développement de ce pays est à ce prix », a-t-il conclu.

Laurent D. Kossouho

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page