.
.

Le triomphe de la vérité

.

Renforcement de la formation académique dans les universités: La SoBeSA outillée sur le traitement informatique des données qualitatives


Le présidium à l’entame de la cérémonie de lancement de la formation de la Sobésa

Les sociologues, entrepreneurs et doctorants de l’Université d’Abomey-Calavi prennent part depuis le lundi 7 juin 2021 à une formation sur le traitement informatique des données qualitatives assistées par Nvivo. C’est une initiative de la Société béninoise de sociologie et d’anthropologie (SoBeSA).

«Les données qualitatives en recherche, qu’est-ce que c’est ?». C’est le thème de cette formation de 4 jours qui s’est ouverte dans les locaux de l’École Doctorale Pluridisciplinaire « Espaces, Cultures et Développement » de l’Université d’Abomey-Calavi (UAC). La cérémonie de lancement de ladite formation présidée par le Professeur Roch Houngnihin, Président du bureau exécutif national de la SoBeSA, a connu la présence du Vice-président de l’association, Dr Abdoulaye Bénon Monra, du Secrétaire à la formation du bureau exécutif national de la SoBeSA et modérateur de la formation, le Professeur Pascal Dakpo, des étudiants en master, doctorants et docteurs, consultants, responsables d’ONG et chefs services administratifs. Cette formation entre dans le cadre d’une des missions de la SoBeSA : celle de contribuer au renforcement de la formation académique dans les universités. En insistant sur les objectifs de ladite formation, le président de la SoBeSA Roch Houngnihin, a salué la forte mobilisation des participants avant de les inviter à acquérir des notions au cours de cette formation de pointe disposée par de personnes ressources de qualité et qui sera d’ailleurs sanctionnée par une attestation de participation. Il a d’ailleurs salué la mise en place d’une telle instance qui vise à pallier l’absence des sociologues et anthropologues de la scène publique béninoise. « Malgré les contraintes de nos deux disciplines, nous avons réussi à mettre en place une telle société savante», a souligné Prof. Roch Houngnihin. À l’en croire, la société espère être plus présente sur la scène publique pour donner son point de vue sur les faits sociaux. Prof. Roch Houngnihin a également souhaité que les activités de cette société contribuent à l’épanouissement véritable des sociologues et anthropologues pour le développement de la cité. Il faut noter que cette formation est conduite par Dr Cocou Victorin Capo-Chichi, Expert en management des organisations (entreprises, services de santé, programmes de santé) PhD (c) Santé Publique Université de Montréal (Canada).

Edwige Totin

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *