.
.

Le triomphe de la vérité

.

Démissions au sein du Bloc républicain: « Le BR ne se limite pas à eux » dixit Charles Janvier Sossou


Vues : 1

Membre fondateur du Bloc Républicain et conseiller communal dans la ville historique de Ouidah, Charles Janvier Sossou

Après le départ du ministre Jean Michèle Abimbola du parti Bloc Républicain, trois autres membres du parti ont également déposé leur démission. Un acte que qualifie de ‘’non-événement’’ Charles Janvier Sossou, membre fondateur du parti Bloc Républicain et conseiller communal dans la ville de Ouidah, interrogé sur le sujet. Il estime que le départ du ministre Jean Michèle Abimbola et de ses ‘’coursiers’’ n’est que de l’eau versée sur le dos du canard et que le BR reste debout et serein pour des victoires prochaines.

Proches de l’actuel ministre du Tourisme, de la culture et des arts, Jean-Michel Abimbola, trois (03) autres membres du Bloc Républicain ont claqué la porte du parti. Ces derniers ont nom Wilfrid Kintossou et Yves Ahouangonou, respectivement président de la section France et Secrétaire général de la section France du Bloc républicain et Chams-Deen Taïrou, ex-Secrétaire général de l’organisation des jeunes du parti. En effet, pendant que l’opinion pense à un clash au sein du parti du cheval cabré, Charles Janvier Sossou estime que « c’est des choses qui arrivent dans tous partis politiques, mais que cela ne doit émousser l’ardeur des vrais républicains ». « Le Parti Bloc Républicain n’est pas un groupe d’ami ou un club électoral familial. C’est un grand parti qui a de l’avenir », dira le conseiller communal BR à Ouidah. Pour lui, la réforme du système partisan instauré et mis en œuvre par le chef de l’État est bien sérieuse pour qu’on retourne encore dans les chantages politiques avec des démissions arbitraires. « Ce n’est pas le motif des démissions qui est le problème, mais la discipline du groupe oblige que chacun respecte les décisions du parti et défende les intérêts du parti, quelle que soit sa position. Nous ne sommes plus sous un régime ou le chef du parti fait ce qu’il veut, ou quand un membre se sent insatisfait claque la porte avec ses amis qu’il a fait adhérer au parti au même moment, non. Nous sommes aujourd’hui au cœur d’une réforme politique qui nous exige un certain nombre de sacrifices, un changement de comportement et d’attitude », conseil Charles Janvier Sossou qui pense que les membres du parti Bloc Républicain ne doivent pas s’agiter, mais doivent rester sereins comme le Secrétaire général national, Abdoulaye Bio Tchané. Pour le conseiller communal de Ouidah, le Bénin vient de tourner dos à une élection présidentielle et même si les législatives sont à l’horizon, « cela ne doit pas amener les gens à reprendre avec les vieilles habitudes que sont : les démissions, la création tous azimuts de parti ou les adhésions guidées par des intérêts inavoués ». D’ailleurs, ajoute-t-il « aucun parti sérieux ne peut aujourd’hui accepter ses apprentis politiciens qui en réalité n’ont aucune base politique dans le pays ».
Pour le moment, le parti dirigé par le ministre d’État, chargé du plan et du développement, Abdoulaye Bio Tchané, doit garder toute sa sérénité et travailler pour pouvoir affronter l’échéance électorale qui s’annonce. C’est d’ailleurs cette sérénité qu’affiche le SGN Abdoulaye Bio Tchané selon son entourage, car, pour Charles Janvier Sossou ces démissions sont en effet, des agitations de certains membres qu’il faut vite oublier.

Yannick SOMALON

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page