.
.

Le triomphe de la vérité

.

Cour des Comptes: La présidente Ismath Bio Tchané Mamadou prête serment


Vues : 1

La présidente Ismath Bio Tchané Mamadou en train de prêter son serment

Promue Présidente de la Cour des comptes par le Président Patrice Talon, après avis du Conseil supérieur de la magistrature et consultation du Président de l’Assemblée nationale, la Magistrate Ismath Bio Tchané Mamadou a été officiellement installée dans ses nouvelles fonctions ce vendredi 7 mai 2021. Devant le Président de la République, Patrice Talon, Président du Conseil Supérieur de la Magistrature, elle a prêté serment. La cérémonie s’est déroulée à l’annexe de la Présidence de la République en présence des présidents des autres institutions de la République. A l’entame de la cérémonie, la Secrétaire Générale de la Cour Suprême, le Professeur Dandi Gnamou a procédé à la lecture de l’article 19 alinéa 1-3 de la loi organique N°2020-38 du 11 février 2021 sur la Cour des comptes. Ensuite, la lecture du Décret N°2021-182 du 28 avril 2021, portant nomination de Madame Ismath Bio Tchané Mamadou, en qualité de Président de la Cour des comptes a été faite par le Secrétaire Général du Gouvernement, Edouard A. Ouin-Ouro. Dans sa prestation de serment, la présidente de la Cour des comptes a juré de bien et fidèlement remplir sa fonction, de l’exercer en toute impartialité, dans le respect des lois, de garder le secret des délibérations et des votes, de ne prendre aucune position publique, de ne donner aucune consultation à titre privé sur les questions relevant de la compétence de la Cour, et de se conduire en tout comme un digne et loyal magistrat. Le Chef de l’Etat, Patrice Talon, après avoir pris acte du serment, a prodigué quelques conseils au tout premier président de la Cour des comptes tout en rappelant à l’assistance, les atouts d’Ismath Bio Tchané Mamadou qui ont milité en faveur de son choix à la tête de cette nouvelle Institution. Pour rappel, conformément aux dispositions de la Loi N°90-32 du 11 décembre 1990 portant Constitution de la République du Bénin révisée par la Loi N°2019-40 du 4 novembre 2019 en ses articles 134-3, la Cour des comptes est la plus haute juridiction de l’Etat en matière de contrôle des comptes publics. Elle vérifie les comptes et contrôle la gestion des entreprises publiques et organismes à participation financière ou bénéficiant des fonds publics. Elle est l’institution supérieure de contrôle des finances publiques.

Laurent D. Kossouho

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page