.
.

Le triomphe de la vérité

.

Benoit Dègla réclame des sanctions: «Le pardon d’accord, mais plus jamais, ça ne devrait recommencer»


Vues : 0

Invité ce dimanche de l’émission “Zone Franche” de Canal 3 Bénin, le député Benoît Dègla, membre fondateur du parti Bloc Républicain se dit d’avis que le pardon puisse prévaloir à un moment donné dans un processus de réconciliation nationale, mais” nous devrons faire en sorte pour que plus jamais, les actes vécus aux dernières élections présidentielles ne recommencent”. Il réagissait ainsi aux violences électorales survenues il y a peu, ayant occasionné des blessés graves dans le rang des forces de défense et de sécurité publique ainsi que d’énormes dégâts matériels. Elles ont été surtout enregistrées dans les communes de Tchaourou, de Savè et de Bantè. ” On a l’impression que dans ces communes, ce sont des leaders politiques locaux qui incitent à ces actes déplorables, tentant de compromettre la paix dans ces zones.” se désole Benoît Dègla. Entre autres dégâts matériels, il cite le saccage du pont de péage et de pesage de Diho à Savè, réalisé, à le croire à coup de milliards et qui rapporte également des milliards à l’Etat béninois. ” On ne peut pas ne pas mettre hors d’état de nuire tous ceux qui sont à la base de ces actes” martèle le député Républicain, ajoutant que : ” si l’Etat doit accepter leur pardon, il faut que la justice fasse de son côté son travail”. Pour Benoît Dègla, ” il faut désormais que chaque individu comprenne que tout acte qu’il pose et qui est répréhensible, il faut qu’il en réponde”.
A propos du taux de participation à ces élections présidentielles qui tournent autour de 50%, le député Br pense que le Bénin n’a pas fait piètre figure comparativement aux récentes élections tenues en Afrique et ailleurs dans le monde. Se disant par ailleurs fier d’avoir fortement contribué avec son parti au K0 réalisé par le duo Talon-Talata dès le premier tour, il appelle le président réélu et sa colistière à savoir que les attentes du peuple sont aujourd’hui grandes sur le plan social. ” Le chef de l’État est conscient sur ce fait et le gouvernement en donnera bientôt un signal très fort” se rassure-t-il. Benoît Dègla se dit certain que tous les Béninois doivent être bénéficiaires des retombées du second mandat, et qu’il n’y aura pas de localités à exclure. Même celles dans lesquelles, les actes de violences ont été perpétrés à l’occasion des dernières élections sont déjà dans le viseur de Patrice pour de grandes réalisations futures, selon l’invité de Canal 3 Bénin. ” J’appelle les uns et les autres à se sentir Béninois, à ne pas détruire l’héritage que nous ont laissé nos aïeux ” lance-t-il comme exhortation.

Christian Tchanou

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page