.
.

Le triomphe de la vérité

.

Report du match Sierra Leone-Bénin: Sans faiblir, la délégation béninoise échappe aux pièges sierra léonais


Vues : 0

La 6e journée des éliminatoires de la Can Cameroun 2021 n’est pas allée au bout dans le groupe L. Et pour cause, le match devant opposer le Bénin à la Sierra Léone au stade Siaka Stevens de Freetown a connu une situation particulière qui a conduit à son report. Du coup, un billet de qualification pour la phase finale reste encore disponible. Retour sur l’expédition au cours de laquelle vigilance, altruisme et intelligence ont eu droit de cité côté béninois.

Les Leone stars de la Sierra Léone et les Écureuils du Bénin vont s’affronter en juin prochain pour désigner la dernière équipe qui ira à la prochaine Can au Cameroun. En effet, les deux sélections appelées à se croiser dans le cadre de la dernière journée des éliminatoires dans le groupe ont vécu une situation particulière qui n’a pas favorisé la tenue dudit match. Et pourtant, l’équipe béninoise réunissait les conditions.
L’équipe a rallié Freetown, la capitale Sierra léonaise le dimanche 28 mars. Ceci, suivant les règlementations du football. En effet, battu par le Nigéria, le Bénin qui avait encore son destin en main puisqu’il tenait sa qualification à un point, a tout mis en œuvre pour ne pas se faire prendre aux pièges des derniers adversaires, surtout au plan organisationnel. Ainsi, mobilisé comme un seul homme, la délégation béninoise a quitté Cotonou le dimanche 28mars par vol affrété. Après un départ pris à 15h10, les joueurs et toute la délégation ont atterri sur le sol Sierra léonais après environ 2heures 10 passées dans le ciel.

25 minutes sur l’eau pour rallier le centre-ville
Arrivée à l’aéroport, l’équipe d’émissaires béninois a récupéré les membres de la délégation béninoise qui ont à leur tête le ministre des sports, Oswald Homeky. Embarqués dans les yachts (3), tout le monde traverse l’océan et rejoint le quai. Ceci après 25minutes.
Abord des bus et des 4×4, autorités, joueurs, entraîneurs, supporters et hommes de médias ont été répartis dans leur hôtel respectif. Il sonnait environ 19heures, heure de Freetown. Au Medrie International hôtel, érigé en bordure de la mer, les membres de la délégation qui y sont, contemplent l’ambiance féerique vu que c’était un jour de distraction qui rappelait Fridjrossè d’antan. La nuit passée, toute la délégation se regroupe à l’hôtel des joueurs (Bintumani) le lendemain aux environs de 10heures pour les tests Covid. C’est parti pour une longue attente. Mais, tour à tour, tout le monde fait le prélèvement.

Absence de résultat du test mais joueurs déclarés positifs
Les regards sont tournés vers les résultats. Mais, jamais, ces résultats du laboratoire commis ne vont jamais arriver. C’est plutôt une liste de personnes que le médecin Covid, Dr Songor Koedoyoma, a transmise aux autorités béninoises. Et suivant ladite liste qui ne comportait que les prénoms des joueurs, des joueurs non concernés sont cités. Ainsi, on passe de Saturnin Allagbé, Mickaël Poté, Jodel Dossou, Cédric Hountondji, Khaled Adenon et Steve Mounié, soit 6 joueurs à 5 joueurs à savoir Saturnin Allagbé, Jodel Dossou, Khaled Adenon, Steve Mounié et Yoan Roche qui sont tous des joueurs clés de l’effectif de Dussuyer.
Suspectant la manigance, le ministre et sa suite décident de voir clair dans cette affaire. Ils exigent que les résultats leur soient transmis. Dr Songor Koedoyoma, le médecin Covid de la CAF qui n’a pas pris les résultats, si ils avaient existé, s’est retrouvé dos au mur. Incapable de prouver quoi que ce soit, il balance qu’il n’est qu’un intermédiaire, pas le responsable du laboratoire qui a fait les tests. Ainsi, les autorités béninoises durcissent leur position et contestent l’annonce.
On était à moins de 2 heures du match alors que le bus des joueurs a déjà quitté l’hôtel et en route pour le stade. Et c’est devant l’entrée du stade Siaka Stevens que Michel Dussuyer et ses hommes apprennent la nouvelle. Pendant ce temps, la partie sierra léonaise, déjà au courant, a déployé son contingent pour récupérer les joueurs concernés. Suspectant une maldonne, les responsables béninois s’opposent. Durant des heures (4h), les joueurs sont restés fermer dans leur bus. Dehors, les sierras léonaises tentent de forcer. Mais rien n’y fit. Au final, la délégation béninoise reçoit le OK pour retourner à son hôtel.

Le match Sierra Leone vs Bénin reporté en juin prochain
Arrivée à l’hôtel, les joueurs restent toujours bloqués dans le bus. Les autorités béninoises continuent de s’opposer à leur extraction tel que voulu par la partie sierra léonaise. «Nous sommes des responsables. Dans le cas du Covid, il y a deux options pour la personne positive. Soit la personne fait recours à l’auto-isolement, soit elle va au centre. Nous avons choisi de faire l’auto-isolement», a insisté le ministre Oswald Homeky. Mais ces interlocuteurs décidés, n’ont pas voulu. Une première réunion se tient. Le Bénin décroche un nouvel accord. Les joueurs descendent et rejoignent leurs chambres. Une autre réunion se tient et cette fois, il est retenu qu’un nouveau prélèvement se fasse sur les joueurs supposés positifs. L’équipe médicale débarque, enregistre les joueurs et donne rendez-vous pour le lendemain matin pour la réalisation des tests. C’est-à-dire, le mercredi 31 mars.
Dans la nuit du mardi, la Caf sort une première décision et annule le match en attendant de bien analyser la situation. Au lendemain, l’instance annonce le report du match pour le mois de juin.
Dès cet instant, la délégation béninoise décide de quitter le sol Sierra léonais.

L’assaut final
La partie sierra léonaise tenant au respect des règles du protocole sanitaire décide d’isoler les joueurs concernés dans un véhicule qu’ils ont préparé. Avec la crise de confiance qui est née, les autorités béninoises, veillant à la sécurité sanitaire des joueurs, s’opposent catégoriquement et choisissent de les mettre dans un véhicule de leur choix. C’est partir pour des heures d’échanges. A l’arrivée, Oswald Homeky, en bon éclairé, obtient gain de cause. Les joueurs placés dans le véhicule voulu par l’autorité béninoise, la délégation quitte l’hôtel et le cortège s’ébranle vers le quai où attendait un bateau pour la traversé de la mer. La délégation sur l’autre rive après une vingtaine de minutes, prend la direction de l’aéroport et embarque.
Pendant ce temps, la Sierra Léone fait appel de la décision de la CAF. Les regards sont donc tournés vers l’instance qui gère le football africain qui devrait trancher dans les jours à venir. Mais en attendant, cela relance la question sur la suspension de la «suspension» obtenue par la Sierra Leone pour abriter ce match de la dernière journée.

Anselme HOUENOUKPO, depuis Freetown

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page