.
.

Le triomphe de la vérité

.

Soutenance de mémoire de DEA à l’EDP ECD/UAC: Sunday Alexis Kloué décroche son Diplôme d’Etude Approfondie avec la mention très bien


Vues : 1

La photo de famille du mastérant Sunday Alexis Kloué et les membres du jury

Les locaux de l’Ecole Doctorale Pluridisciplinaire Espaces, Cultures et Développement de l’Université d’Abomey-Calavi ont servi de cadre, le mercredi 10 mars 2021, à la présentation des travaux de recherches de Sunday Alexis Kloué sur le thème : «Le Réviseur dans la chaîne de production de l’information : cas du journal l’Evènement Précis». C’est dans le cadre de l’obtention de son DEA dans la formation doctorale Sciences de langage et de la communication, spécialité communication.

«Le Réviseur dans la chaîne de production de l’information : cas du journal l’Evènement Précis». C’est le sujet de mémoire soutenue par Sunday Alexis Kloué pour l’obtention de son DEA. En effet, le candidat a fait savoir qu’il a choisi ce sujet suite à des observations et constats fréquents faits sur les erreurs de langue dans les journaux qui paraissent à Cotonou. «Nous avons été souvent choqués en lisant un article de presse qui ne respecte pas le code linguistique afin que l’information soit bien comprise», a-t-il laissé entendre. Alors que le journal est un moyen de communication de masse, source d’apprentissage et en même temps référence et archives. L’objectif général de cette recherche est de décrire le métier de réviseur dans la perspective de contribuer à la production de l’information et à l’amélioration des compétences des journalistes. En choisissant de réfléchir sur l’usage du français dans la presse béninoise, l’impétrant a cherché à savoir comment amener les journalistes à améliorer leur compétence en production écrite de l’information au moyen des méthodes et principes de révision linguistique. Pour mener cette investigation, il s’est référé au modèle princeps de Hayes et Flower et s’est appuyé sur l’approche linguistique et la théorie de la communication de Roman Jakobson. Selon ses explications, il est d’une part émis que le poste de réviseur linguistique améliore la production de l’information au journal L’Evénement Précis, et d’autre part les erreurs linguistiques laissées paraître dans les articles de presse ont d’impacts négatifs sur le lectorat. La démarche méthodologique adoptée pour aboutir aux résultats part d’abord des observations des journaux et de leur usage du français dans leur production. Ensuite, des recherches documentaires ont été faites pour mieux cerner les contours du sujet. Des guides d’entretien et questionnaires d’enquête ont également été élaborés pour collecter des données. A l’issue de cette investigation, il s’est révélé que les fautes de langue dans la presse ont d’impacts négatifs sur la transmission et la compréhension de l’information d’où la nécessité de ne pas négliger les travaux de révision dans la chaîne de production et de promouvoir le poste de correcteur du journal. D’un autre côté, la réalisation de la typologie des erreurs fait état d’un effort de maîtrise et de maniement de français au sein de la rédaction de L’Evénement Précis, toutefois, des efforts restent à faire. A ce niveau, l’impétrant a précisé que les recherches ont permis de constater que dans la chaîne de production de l’information plusieurs travaux de relecture, de correction sont faits en amont et dans l’ombre par le correcteur de journal. En termes de perspectives, Sunday Alexis Kloué compte poursuivre les réflexions afin de contribuer à la production de l’information et à l’amélioration des compétences des journalistes, élargir le champ de réflexion et approfondir le sujet. Ensuite, prendre en compte les observations des membres du jury pour améliorer la qualité scientifique du travail. Par ailleurs, il faut noter que cette recherche a montré que la presse béninoise emploie très peu les réviseurs. De même, au-delà de la grammaire, de l’orthographe ou de la syntaxe, cette soutenance a démontré que le réviseur est le dernier rempart et doit revêtir de ce fait un statut particulier et se doter des compétences nécessaires telle une culture générale avérée pour mieux faire son travail. N’est donc pas réviseur qui veut, mais qui peut a laissé entendre le jury qui a trouvé que le sujet est original et d’actualité. Rappelons que ce mémoire a été dirigé par Dr Jean-Euloge Gbaguidi. Le jury qui a examiné le travail scientifique est composé comme suit : Président : Pr. Médard Dominique Bada, Coordonnateur de ladite formation, Dr Jean-Euloge Gbaguidi Maître de conférences, Rapporteur et de l’Examinateur Pr. Julien Gbaguidi.

Edwige TOTIN

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page